Cours Ethereum (ETH), Graphique et Prix en temps réel (Euro / Dollar)

Tout le contenu Coin Academy pour Ethereum (ETH)

Note : 4.9/5 avec plus de 508 votes

Qu’est-ce qu’Ethereum ?

Avant de parler du cours Ethereum, un peu d'histoire. ETH est la deuxième crypto-monnaie la plus populaire après bitcoin. Fondée par Vitalik Buterin et Gavin Wood en 2015, la capitalisation boursière d'Ethereum représente aujourd'hui plus de 17% du marché cryptographique mondial de 1 200 milliards de dollars.

Les différences sont notables entre Ethereum et la reine des crypto monnaies : Bitcoin. Contrairement au Bitcoin (BTC), Ethereum est destiné à être bien plus qu'un simple moyen d'échange de pair à pair ou une réserve de valeur. Au lieu de cela, Ethereum est un réseau informatique décentralisé construit sur la technologie blockchain.

Pour beaucoup, Bitcoin représente l’or digital, une version incensurable d’une monnaie de pair à pair, là où Ethereum (ETH) représente l’Internet dans sa version incensurable. On parle aujourd’hui souvent de web3 ou web 3.0.

Selon les propres termes de la core team, Ethereum est “une plateforme mondiale décentralisée pour la monnaie et de nouveaux types d'applications,” avec des milliers de jeux et d'applications financières fonctionnant sur la blockchain Ethereum. La crypto est si populaire qu’un nombre impressionnant d’autres crypto monnaies fonctionne sur son réseau.

Tout comme bitcoin ou BTC se différencie de Bitcoin, l’éther ou ETH est la monnaie native utilisée sur la blockchain, le réseau donc, Ethereum. On parle de monnaie native puisque nombre d’autres jetons sont présents sur le réseau Ethereum. On parle alors de tokens ou jetons ERC-20.

Le réseau Ethereum peut également être utilisé pour stocker des données et exécuter des applications décentralisées. Plutôt que d'héberger des logiciels sur un serveur détenu et exploité par des géants comme Google ou Amazon, où une seule entreprise contrôle les données, il est possible d’héberger des applications sur la blockchain Ethereum. Les utilisateurs ont ainsi le contrôle de leurs données et peuvent utiliser librement l'application, car aucune autorité centrale ne gère le tout.

Les caractéristiques principales d’Ethereum

L'un des cas d'utilisation les plus intéressants d’Ethereum est celui des contrats auto-exécutables, smart contracts ou contrats intelligents. Comme tout autre contrat, deux parties conviennent de livrer des biens ou des services dans le futur. Contrairement aux contrats conventionnels, les avocats ne sont pas nécessaires : les parties codent l'accord sur la blockchain Ethereum. Une fois que les conditions du contrat sont remplies, celui-ci s'exécute automatiquement.

Les avantages d'Ethereum sont un réseau éprouvé par des années de fonctionnement et des milliards de dollars de valeur qui s'échangent chaque jour en son sein. Le réseau dispose d'une communauté mondiale importante et engagée et du plus grand écosystème de la blockchain et des crypto monnaies de manière générale.

Une large communauté de développeurs Ethereum est constamment à la recherche de nouvelles façons d'améliorer le réseau et de développer de nouvelles applications ou même d’anticiper de futurs problèmes afin de s’y préparer au mieux.

Pour en apprendre plus sur le fondamental d’Ethereum, retrouver notre article d’analyse de crypto monnaie : Ethereum (ETH) : Qu’est-ce que c’est, comment ça fonctionne et comment en acheter ?

Le mining Ethereum, comment ça fonctionne?

Le minage de crypto-monnaies est un processus qui consiste à résoudre des problèmes mathématiques complexes. Les mineurs sont essentiellement la pierre angulaire de nombreux réseaux de crypto monnaies, car ils consacrent leur temps et leur puissance de calcul (donc leur électricité) à la résolution de ces problèmes mathématiques, fournissant une “preuve de travail” pour le réseau, qui vérifie les transactions en Ether (ETH). Ethereum, comme Bitcoin (BTC), utilisait un processus de consensus de preuve de travail (Proof of Work ou PoW), mais le premier a procédé à un changement important appelé The Merge pour se diriger vers le consensus de preuve d’enjeu (Proof of Stake ou PoS).

Pour en apprendre plus à propos du mining Ethereum, retrouvez notre article sur le sujet des consensus : Proof of Work (PoW) vs Proof of Stake (PoS) en crypto

Le staking Ethereum : comment ça fonctionne ?

Pour devenir un validateur – également connu sous le nom de staker – les participants au réseau doivent bloquer des éthers sur la blockchain. Les validateurs se voient ensuite attribuer de manière aléatoire la responsabilité de valider les transactions, de construire de nouveaux blocs et de maintenir la fonctionnalité globale de la blockchain. En contrepartie du verrouillage de leur ETH, les stakers gagnent un rendement payé en éthers.

Les validateurs peuvent également être pénalisés par un “slashing” – lorsque le réseau confisque une partie ou la totalité des ETH mis en staking par validateur se livrant à des activités malveillantes envers le réseau.

En théorie, ces incitations encouragent les validateurs à se comporter de manière appropriée pour gagner un revenu passif et éviter le slashing.

Les récompenses fluctuent entre 4% et 5% par an à la rédaction de ces lignes.

Comment acheter de l’Ethereum (ETH) ?

Pour acheter de l’éther, des éthers ou de l’ETH, les options qui s’offrent à vous sont variées. Effectivement, contrairement aux débuts de la crypto où les méthodes d’achat de cryptomonnaies étaient bien moins nombreuses et bien plus complexes.

Depuis plusieurs années, vous avez la possibilité de déposer des monnaies FIAT comme de l’euro (eur) sur de nombreuses plateformes d’échange (bourse crypto) afin de récupérer des crypto monnaies comme de l’Ethereum (ETH) en échange de vos euros (eur).

À travers un wallet non custodial vous avez également la possibilité d’acheter des éthers directement dans l’interface en passant par des partenaires et des services venant d’autres sociétés crypto.

Vous pouvez utiliser notre guide complet afin d’acheter de l’éther : Ethereum (ETH) : Qu’est-ce que c’est, comment ça fonctionne et comment en acheter ?

Qu’est-ce qu’un portefeuille ou wallet Ethereum ?

Un portefeuille ou wallet Ethereum est une pièce de logiciel ou de matériel qui permet aux utilisateurs d'interagir avec la blockchain Ethereum. Les portefeuilles permettent aux utilisateurs de gérer leurs comptes sur le réseau Ethereum (ETH). Un compte Ethereum est un type de compte qui peut envoyer des transactions en éther et suivre son solde, avec autant d'adresses Ethereum qu'il le souhaite pour envoyer et recevoir des éthers, créer des smart contracts ou interagir avec les applications décentralisées qui composent le fameux web3.

Vos cryptos, tout comme vos fonds en Ethereum (ETH), sont toujours stockées sur la blockchain, votre wallet n’est finalement qu’une clé vous offrant accès à une partie des éthers se trouvant sur la blockchain Ethereum. 

Encore une fois, vous pourrez retrouver un article complet sur le sujet directement sur le site de CoinAcademy : Custodial vs non-custodial : choisir son wallet crypto

Histoire d’Ethereum et évolution de son cours jusqu’en 2022

Vitalik Buterin a commencé à imaginer une plateforme allant au-delà des cas d'utilisation financière proposés par bitcoin et a publié un white paper en 2013 décrivant ce qui allait devenir Ethereum en utilisant un langage de script général.

En 2014, Vitalik Buterin et les autres cofondateurs d'Ethereum ont lancé une campagne de crowdsourcing au cours de laquelle les participants achetaient de l'Ether (ETH) pour faire décoller la vision d’Ethereum. Plus de 18 millions de dollars ont été récoltés.

Bien que les jetons ETH aient pu être achetés en 2014, la blockchain Ethereum n'a été mise en service que le 30 juillet 2015, ce qui signifie que les acheteurs d'ETH ont dû attendre le lancement de la blockchain avant de pouvoir déplacer ou utiliser leurs éthers. 

La première version live d'Ethereum est connue sous le nom de Frontier et a donc été lancée en 2015. Depuis, la blockchain a connu une croissance impressionnante et réunit aujourd'hui plusieurs centaines de développeurs, soit plus que n’importe quel autre réseau.

L'Ethereum (ETH) est resté sous la barre des 1 dollar pendant la majeure partie de 2015, mais en mars 2016, l'éther a franchi la barre des 10 dollars, lorsqu'il a brièvement atteint 10,03 dollars le 4 mars 2016.

En 2017, Ethereum avait gagné en popularité et avait atteint la barre des 100 dollars en mai 2017. Fin 2017, l'éther s’échangeait autour des 700 dollars et, dès la première semaine de 2018, il franchit la barre des 1000 dollars.

Après ce boom sans précédent, Ethereum a lui aussi été dévoré par le Bear market des cryptomonnaies en 2018 et sa valeur est retournée sous les 100 dollars.

Avec le retour du Bull market, de 2019 à 2021, l’éther (ETH) a repris sa progression fulgurante et a atteint son ATH (prix le plus élevé) de 4,815 dollars le 9 novembre 2021.

Depuis le lancement initial d'Ethereum, la blockchain a subi de nombreuses mises à jour visant à évoluer, progresser, s’adapter et même anticiper les futurs problèmes. Parmi elles, on compte les mises à jour appelées Byzance, Constantinople et la Beacon Chain jusqu’à arriver à The Merge ou Ethereum 2.0, plus récemment. Chaque mise à jour a modifié certains aspects de la blockchain. 

Beacon Chain, par exemple, a lancé la couche de consensus (précédemment appelée Ethereum 2.0) – un passage d'un mécanisme de consensus proof-of-work à un mécanisme proof-of-stake (PoS). Byzantium et Constantinople ont chacune apporté un certain nombre de changements à la blockchain Ethereum, notamment une réduction des paiements de mining, qui sont passés de cinq à trois ETH (après Byzantium et la préparation de la transition PoS pendant Constantinople). 

En septembre 2022, Ethereum, et peut-être même l’écosystème crypto tout entier, ont connu leur changement le plus notable avec The Merge : le passage à Ethereum 2.0

Le changement le plus important avec Ethereum 2.0 est que la blockchain est passée d'un mécanisme de consensus de type Proof of Work à un mécanisme de type Proof of Stake. Cela a permis de supprimer progressivement le besoin de mineurs, qui exécutaient des validations sur des équipements coûteux et consommaient beaucoup d'énergie.

Plus de 40 000 téléspectateurs ont suivi le livestream de la blockchain qui atteignait une difficulté terminale totale de 58 750 000 000T, soit le nombre fixe de hashs que le réseau de preuve de travail (Proof of Work) d’Ethereum devait extraire avant de passer à la preuve d'enjeu (Proof of Stake).

Pour en apprendre plus à propos de The Merge, découvrez notre article complet sur le sujet : The Merge : explications du passage au Proof of Stake d’Ethereum

Le prochain grand domaine d'intérêt des développeurs est la résolution des problèmes de scalabilité d’Ethereum. En effet, le coût anormal des transactions en cas de congestion du réseau est un véritable frein à la progression de la blockchain en direction de son objectif premier d’être utilisable par la planète entière pour un nombre incalculable de fonctionnalités.

L’arrivée du sharding sur Ethereum ? 

Par définition, le sharding est une forme de mise à l'échelle horizontale qui fait appel à des nœuds supplémentaires pour gérer des charges de travail plus intenses. La prochaine étape, baptisée “Surge“, est prévue comme une série d'événements uniques qui permettront au réseau Ethereum de traiter des milliers ou des dizaines de milliers de transactions par seconde, contre 30 transactions par seconde dans son état actuel.

Le réseau de première couche (layer 1) d’Ethereum aura besoin du sharding, car les layer 2 ne peuvent traiter qu'un certain nombre de transactions pour chaque kilo-octet de données sur la chaîne Ethereum. Par conséquent, les mises à niveau du réseau de layer 1 qui améliorent la quantité de données pouvant être stockées augmenteront également la scalabilité des couches 2.

Le cours d’Ethereum en 2022

EN 2022, une nouvelle période de baisse a frappé tous les marchés et particulièrement le marché crypto. Ethereum n’a pas été épargné et le prix de l’éther a connu une baisse de près de 70% à ce jour.

À l’heure actuelle, le cours Ethereum évolue entre 1,400 et 1,600 dollars américains (usd), ce qui correspond environ aux mêmes prix en euros (eur).

Après le passage à Ethereum 2.0 lors de The Merge, le cours Ethereum a connu une baisse conséquente. Passant de près de 1,800 dollars à moins de 1,200 dollars l’espace d’un instant. Le cours du jeton a lentement remonté la pente jusqu’à retrouver un niveau semblable moins de 2 mois après The Merge.

Plus d’informations sur ce qu’est un Bear market : Qu’est-ce qu’un marché baissier (bear market) ?

Cours Ethereum : les facteurs impactants

La loi de l'offre et de la demande nous vient tout droit des pages d'un livre d'économie de niveau scolaire. Cette théorie explique la relation entre le prix et l'offre et la demande d'un produit et, par conséquent, entre les acheteurs et les vendeurs.

Contrairement à Bitcoin, l’offre finale d’Ethereum n’est pas limitée. On peut dire qu’Ethereum connaît une inflation lente qui influe évidemment sur son cours. Depuis son passage au Proof of Stake ainsi que la mise à jour Londres, qui déclenche le burn d’une partie des éthers du réseau lors de chaque transaction, Ethereum se rapproche d’un fonctionnement déflationniste.

Parmi les facteurs les plus impactants sur le cours d’Ethereum, on retrouve :

  • L'offre d’éthers en circulation
  • La demande du marché
  • L’utilisation du réseau (NFTs, DeFi, dApps…)
  • Le coût de production d'un éther lors du mining (avant Ethereum 2.0)
  • Le coût d’une transaction qui peut extrêmement varier
  • Les cryptomonnaies concurrentes comme Solana ou Cardano
  • Les réglementations impactant les actifs numériques
  • Les médias et les actualités
  • Les éléments géopolitiques comme les guerres
  • Les éléments psychologiques comme les valeurs partagées

Le cours Ethereum et de son prix est aussi largement influencé par l’utilisation du réseau qui est si vaste qu’elle est incomparable aux autres crypto monnaies et leurs blockchains.

Est-ce rentable d’investir dans l'Ethereum au cours actuel ?

Tout comme pour Bitcoin, de nombreux investisseurs d’Ethereum se tournent vers le réseau en ayant l’impression de partager des valeurs et une vision du futur, tout en espérant générer un minimum de profits dans le temps.

Tenter de se lancer dans le trading d’Ethereum (ETH) sans connaissances peut s’avérer extrêmement risqué. Il serait tout d’abord judicieux d’apprendre à analyser l’historique d’un projet, à utiliser des outils d’investissement comme le retracement de Fibonacci ou les outils professionnels d’analyse de volume, d’offre en circulation et d’évolution de capitalisation boursière.

Une méthode d’investissement long terme peut également vous convenir si vous souhaitez vraiment vous exposer à l’évolution du cours Ethereum.

Le DCA correspond à un lissage de votre prix d’investissement. Cela est faisable en divisant la somme totale que vous souhaitez investir en plusieurs transactions que vous répartissez sur une plus grande période de temps par marches sans réellement vous soucier des fluctuations de prix.

Nous proposons un guide complet sur l’investissement de type DCA sur les cryptomonnaies : L’investissement programmé (DCA) – la stratégie la plus sure pour investir en crypto ?

Investir dans les cryptomonnaies et autres offres initiales d’actifs numériques (ICO, OCT, NFTs…) est hautement risqué et spéculatif. Cet article n'est pas une recommandation de CoinAcademy ou de l'auteur d'investir dans les cryptomonnaies ou autres actifs numériques. La situation de chaque individu étant unique, il convient de toujours consulter un professionnel qualifié avant de prendre toute décision financière. CoinAcademy ne fait aucune déclaration et ne donne aucune garantie quant à l'exactitude ou à l'actualité des informations contenues dans le présent document.

Les informations importantes liées à Ethereum

Sur CoinAcademy, nous proposons toutes les informations importantes liées à la deuxième blockchain la plus importante au monde, avec des guides, des tutoriels, des analyses fondamentales et des articles d’actualité :