Découvrez l'univers crypto en profondeur

Qu’est-ce qu’une cryptomonnaie ?

qu est ce une crypto monnaie

Le système financier mondial est confronté à l’apparition d’un phénomène susceptible de révolutionner le rapport à l’argent dans la société : les cryptomonnaies.

Popularisées par le Bitcoin en 2008, les cryptomonnaies ont une histoire bien plus ancienne. Dès les années 1990, l’idée de créer une monnaie indépendante d’une banque centrale et intraçable germe dans l’esprit des crypto anarchistes.

Pour autant, il est indéniable que Satoshi Nakamoto s’est imposé comme la référence en matière de cryptomonnaie. Dans cet article, découvrons ce qui caractérise une cryptomonnaie.

Les principes d’une cryptomonnaie

Une cryptomonnaie, par principe, doit reposer sur un procédé cryptographique. Étymologiquement, la cryptologie est la science du secret. Son développement technologique étend son influence au-delà de la confidentialité stricto sensu des messages. Aujourd’hui, la cryptographie permet d’assurer l’authenticité d’un message ainsi que son intégrité.

Ainsi, une cryptomonnaie repose sur ce procédé qui se traduit généralement par l’utilisation d’une blockchain, bien que ce ne soit pas obligatoire pour émettre une cryptomonnaie.

Concrètement, la blockchain assure un rôle majeur. Elle permet la tenue d’un grand livre de comptes dans laquelle la cryptomonnaie peut être échangée de manière fiable. L’utilisation de la blockchain répond également à un grand enjeu introduit par les cryptomonnaies : le problème de la double dépense.

Le problème de la double dépense est simple. Il s’agit de prévenir le risque que les mêmes fonds soient envoyés à deux destinataires en même temps, créant une duplication de la cryptomonnaie.

Dans un système centralisé, le risque est facilement gérable. À l’inverse, dans un système décentralisé, représentatif des convictions des utilisateurs crypto, ce risque doit être géré par un consensus.

Cryptomonnaie blockchain

La décentralisation des échanges par la cryptomonnaie

Une cryptomonnaie reposant sur la blockchain se démarque généralement par son ambition de décentralisation. Sauf rare exception, la volonté de faire fi d’un tiers de confiance comme une banque est une priorité dans la conception d’une cryptomonnaie.

Dans un tel système, la technologie est garante du bon usage de la monnaie et, consécutivement, de sa valeur.

Une cryptomonnaie n’est rien sans un système de transaction efficace. Lorsqu’une cryptomonnaie est émise sur une blockchain, l’authenticité des transactions est assurée par le protocole de consensus.

Le consensus permet de s’assurer que tous les nœuds du réseau se mettent d’accord sur l’état de la blockchain à un instant T. Grâce à lui, chaque bloc de la chaine est assuré d’être valide et la décentralisation est garantie par la nécessité qu’il y ait une pluralité d’entités contrôlant et confirmant les nœuds. Il existe plusieurs mécanismes de consensus dans la blockchain comme le proof of work (preuve de travail), le proof of stake (preuve d’enjeu).

Les avantages et les inconvénients d’une cryptomonnaie

L’usage des cryptomonnaies est une pratique défiant les principes inhérents à la finance traditionnelle. L’intérêt grandissant de la société pour ces nouveaux actifs – qu’ils soient particuliers ou professionnels – n’est pas sans conséquence.

Des avantages à l’utilisation des cryptomonnaies

L’importance de l’utilisation d’une cryptomonnaie est son caractère disponible. Contrairement aux monnaies FIAT (euro, dollars), la création d’une cryptomonnaie offre une quasi parfaite instantanéité aux transactions effectuées. L’absence de tiers de confiance supprimant l’étape d’acceptation de ce dit tiers.

Un autre élément fondamental est l’absence de censure. Les cryptomonnaies sont devenues un des emblèmes d’émancipation des populations grâce au numérique. Dans le cas du Bitcoin, cette assertion se traduit par l’impossibilité pour une entité d’empêcher la réalisation d’une transaction.

Lorsque l’on utilise les cryptomonnaies, on peut transférer de la valeur directement sur Internet. Ce nouveau paradigme induit par l’utilisation des cryptomonnaies permet d’envisager de nombreux cas d’utilisations des cryptomonnaies.

Une crypto peut être conservée de plusieurs manières. Un portefeuille numérique est un excellent moyen de conservation de ses actifs. Un portefeuille non custodial offre une sécurité optimale pour l’investisseur puisqu’il permet de gérer soi-même les clés privées offrant l’accès à son portefeuille. À l’inverse, les utilisateurs peuvent interagir sur des plateformes. Une plateforme de marché en ligne comme Binance agit comme un tiers de confiance permettant de centraliser ses actifs, mais diminuant fortement le contrôle de l’investisseur sur son argent.

Enfin, le recours à des cryptomonnaies permet de donner aux développeurs et à la communauté les moyens de leurs ambitions. L’édiction des règles de gouvernance étant attachée à la distribution d’une cryptomonnaie.

Des freins légitimes à l’utilisation des cryptomonnaies

AMF Cryptomonnaie

Au-delà des considérations idéologiques et technologiques, la reconnaissance légale des cryptomonnaies est un enjeu majeur. Juridiquement parlant, une cryptomonnaie n’est pas une monnaie. De plus, l’article L111-1 du code monétaire et financier désigne l’euro comme la monnaie de la France. Ainsi, un professionnel n’a aucune obligation d’accepter les cryptomonnaies dans son établissement.

Pour autant, les cryptomonnaies deviennent une considération politique forte et leur cadre légal devrait être approfondi notamment au travers de la régulation Mica.

En France, l’autorité chargée de la régulation des marchés financiers est l’AMF (Autorité des marchés financiers). Cette institution met en garde les investisseurs et les utilisateurs des cryptomonnaies face aux risques que comportent l’achat et l’utilisation de ces dernières.

La volatilité est évidemment une considération forte. Le marché des cryptomonnaies est réputé pour connaître une propension à prendre ou perdre énormément en valeur sur de courts laps de temps. Il est nécessaire d’être averti face à ce risque.

Finalement, l’AMF lutte contre les arnaques liées aux cryptomonnaies. De nombreuses personnes mal intentionnées souhaitent utiliser l’émergence des cryptomonnaies pour développer des services et des biens ayant pour objectifs d’abuser de la confiance des consommateurs et dérober leurs actifs. L’AMF met à disposition sur son site une liste noire d’entreprises non recommandable permettant de faire un tri préalable.

Aujourd’hui et demain, toujours appliquer la formule DYOR (Do your own research).

Conclusion

Les cryptomonnaies représentent une vraie révolution dans le monde de la finance. Jouissant d’un intérêt grandissant et de débats passionnés, elles risquent de devenir l’une des priorités de demain.

Les utilisateurs doivent être conscients des enjeux considérables qu’elles englobent. Que ce soit au niveau de l’utilisateur individuel ou au niveau de la société, une bonne compréhension des tenants et des aboutissants des cryptomonnaies permet d’adopter une posture sereine face à ces nouveaux actifs.

Articles qui pourraient vous intéresser
Total
0
Share