Date The Merge : Compte à rebours, date et explications du passage au Proof of Stake d’Ethereum

The merge countdown date

Retrouvez le compte à rebours de l’événement crypto de l’année et certainement l’un des événements majeurs de l’histoire de l’écosystème.

Le passage d’Ethereum du Proof of Work au Proof of Stake est prévu pour le 15 Septembre 2022. Découvrez concrètement ce que représente ce changement radical.

Countdown

Connaissons-nous réellement la date et l’heure précise de The Merge ?

Tout d’abord, il faut savoir que la date du 15 septembre pour The Merge est donnée à titre indicatif. En effet, les mises à jour du réseau sont généralement effectuées à un certain numéro de bloc et non à une date précise.

La date à laquelle une mise à jour est censée se produire peut être estimée en calculant le temps entre le bloc actuel et le bloc d’exécution en utilisant les temps de production des blocs actuels. Le temps de production des blocs fluctue légèrement en fonction de nombreux facteurs, ce qui a évidemment un impact sur la date exacte du bloc d’exécution et donc de la mise à jour.

Tout d’abord, la mise en place de The Merge ne dépend pas d’un bloc spécifique, mais plutôt de la difficulté totale du terminal (TTD) annoncée par la Fondation Ethereum

“La difficulté totale du terminal a été fixée à 58750000000000000000000.

Cela signifie que le réseau Proof of Work d’Ethereum a maintenant un nombre (à peu près) fixe de hashs à miner.

bordel.wtf prévoit que The Merge aura lieu autour du 15 septembre, bien que la date exacte dépende du hashrate.”

D’après les statistiques actuelles, The Merge devrait effectivement se produire le 15 septembre. Pour ce qui est d’une heure précise, cela reste évidemment plus difficile à déterminer.

Qu’est-ce que The Merge d’Ethereum et quels changements engendre cette mise à jour ?

Ethereum est tout simplement l’Internet du web3, comme en témoignent l’activité économique totale, la croissance des utilisateurs et l’engagement des développeurs. The Merge sera une refonte du mécanisme de consensus d’Ethereum, faisant passer le réseau du consensus Proof of Work (PoW) au consensus Proof of Stake (PoS).

Découvrez notre article pour comprendre les différences entre les consensus Proof of Work et Proof of Stake :

https://coinacademy.fr/academie/proof-of-work-pow-vs-proof-of-stake-pos/

Ce virage radical apporte énormément d’anticipation et de spéculation sur l’”après The Merge d’Ethereum”. La vérité est que, si tout se passe comme prévu, la plupart des participants au réseau ne remarqueront que des changements minimes lors des premiers jours.

Avec The Merge, les frais de gas des transactions Ethereum vont enfin diminuer pas vrai ?… Pas vrai… ?

Malheureusement non, en tout cas pas vraiment et surtout, pas tout de suite. La transition du réseau vers le PoS est la première étape pour permettre le sharding : un effort pour diviser le réseau en “shard chains” qui partagent la charge d’Ethereum, réduisant théoriquement la congestion du réseau et augmentant le débit des transactions.

Au lieu de traiter toutes les opérations sur une seule blockchain, ces shard chains répartiront les opérations sur 64 nouvelles chaînes. Le sharding devrait débuter en 2023 et enfin permettre au réseau de réellement progresser en matière de scalabilité. Une fois mis en place, le sharding devrait permettre d’augmenter le débit des transactions d’Ethereum jusqu’à 100 000 transactions par seconde !

sharding-ethereum-the-merge
schéma permettant de visualiser le sharding

Cela serait bien plus rapide que ce que proposent les leaders en matière de cartes de crédit / débit.

The Merge introduit également des changements importants dans l’infrastructure du réseau et les incitations économiques.

Ces changements seront finalement ressentis par chaque participant du réseau dans l’écosystème Ethereum. Il s’agit notamment de nouvelles modifications de la finalité des blocs (délais de confirmation), de nouveaux risques transactionnels liés au MEV et de nouvelles incitations économiques qui pourraient aboutir à une rémunération lors de l’utilisation de votre portefeuille, on entend d’ailleurs déjà parler de Use to Earn.

Comment ça fonctionne ?

The Merge représente la fusion du client d’exécution du mainnet Ethereum avec la layer / couche de consensus Beacon Chain Proof of Work. Bien qu’Ethereum post-fusion ait déjà porté le terme familier “Eth2 ou Ethereum 2.0“, la fusion est en réalité une mise à niveau du réseau et non la création d’un tout nouveau jeton ou d’un nouveau réseau comme ces expressions pourraient le laisser entendre. Les nœuds Ethereum comprendront à la fois une layer / couche d’exécution (Eth1) et une layer de consensus (Eth2), tous deux nécessaires pour faire fonctionner un nœud Ethereum complet post fusion.

La couche d’exécution sera responsable du stockage et de la gestion des états, de la synchronisation des états, de l’exécution des machines virtuelles, du traitement des transactions, des mempools… La couche de consensus englobera les améliorations que la chaîne Beacon apporte à la blockchain Ethereum, en particulier la transition du Proof of Work au Proof of Stake. 

Comme la couche d’exécution s’appuie sur les clients Ethereum actuels, elle permet une transition plus douce pour les développeurs de dApps lors du passage du réseau au Proof of Stake, car aucune migration ne sera nécessaire de leur côté.

the-merge-beacon-chain

The Merge pourrait-il rassurer les préoccupations écologiques concernant Ethereum ?

Avec le Proof of Stake, il n’est pas nécessaire d’utiliser des quantités massives d’énergie que demande le Proof of Work. Concrètement, on estime que le passage d’Ethereum à la preuve d’enjeu (PoS) entraînera une réduction de 99,9 % de l’énergie utilisée pour sécuriser le réseau.

ETH va devenir déflationniste après The Merge ?

Avec The Merge, les récompenses par bloc vont être réduites de 90%.

En effet, à l’heure actuelle, environ 13 000 ETH sont distribués aux mineurs chaque jour alors que 1 600 ETH sont distribués aux nœuds de staking Ethereum. Cette seconde version de récompenses en tokens demeure avec The Merge alors que la première disparaît, réduisant la création de tokens (et donc l’inflation) à 1 600 ETH par jour, ce qui peut sembler assez important, et pourtant…

La mise à niveau EIP-1559 pendant le Hard Fork de Londres en août 2021 a permis d’introduire un mécanisme de burn dans les frais de gas ETH. La réduction des récompenses de bloc en plus du burn des frais de gas peut faire en sorte que l’ETH devienne un jeton déflationniste après The Merge selon l’utilisation du réseau.

eth-burn-the-merge

Un passage à un block time fixe ?

L’un des changements importants à la suite de The Merge sera la fixation de la durée des blocs (block time). Le modèle actuel de Proof of Work utilise des block time variables, ce qui signifie que les blocs peuvent être confirmés à tout moment et que chaque milliseconde a la même “valeur” puisque personne ne peut prévoir exactement quand le prochain bloc sera confirmé.

Dans le cadre du Proof of Stake, les blocs seront confirmés toutes les 12 secondes de façon précise. Cela signifie que chaque milliseconde n’a plus la même importance, car celles qui sont plus proches de la confirmation du bloc auront plus de valeur pour des stratégies de trading spécifiques par exemple, réduisant le temps de réaction des concurrents. Il en résultera probablement un effet de poussée où les quelques secondes précédant la confirmation du bloc verront un pic de transactions.

Cela devrait avoir un impact sur les frais de gas, bien que les conséquences exactes demeurent impossibles à envisager de façon précise pour le moment. 

Un récapitulatif des conséquences de The Merge 

The Merge devrait avoir lieu le 15 septembre 2022, bien qu’il soit impossible de l’affirmer avec certitude

The Merge permettra à Ethereum d’évoluer sur un consensus Proof of Stake et non Proof of Work

Le passage d’Ethereum au PoS entraînera une réduction de 99,9 % de l’énergie utilisée pour sécuriser le réseau

Les récompenses de blocs seront réduites de 90%, pouvant faire d’ETH un token déflationniste

The Merge n’affectera pas le modèle actuel de frais de gas / frais de transactions : Ethereum continuera d’utiliser l’EIP-1559

La fusion ne diminuera pas directement les frais de gas, mais le temps de bloc fixe pourrait avoir un impact sur le “marché du gas”

La mise à jour n’augmentera pas le débit des transactions d’Ethereum, du moins pas avant l’introduction du sharding en 2023