Découvrez l'univers crypto en profondeur

Qu’est-ce que le Proof of Stake ? (Preuve d’Enjeu ou PoS)

La Preuve d’Enjeu en français, plus généralement appelée PoS pour Proof of Stake, est un substitut au Proof of Work, connu grâce à Bitcoin, visant à résoudre les limites de ce dernier. Ce mécanisme fait énormément parler de lui alors qu’Ethereum prévoit, grâce à un consensus, de changer son mode de fonctionnement, passant du Proof of Work au Proof of Stake

Bien que peu de blockchains utilisent actuellement ce système de validation des transactions, le monde des crypto monnaies semble fortement préférer le processus du PoS / Proof en Stake face au Proof of Work et son algorithme de travail. 

Comme vous avez pu le découvrir dans notre guide sur le Proof of Work / PoW, la fonction de ces systèmes de validation de transaction est de garantir la sécurité de son réseau.

Comment fonctionne le Proof of Stake (Preuve d’Enjeu / PoS) en crypto monnaie ?

Le Proof of Stake, comme son cousin le Proof of Work / PoW, permet de valider, par blocs, des transactions sur la blockchain. Les mineurs sont ici appelés validateurs et sont en réalité des nœuds qui s’affrontent sans l’aide de puissance de calcul informatique. En revanche, un certain nombre de tokens / pièces d’une crypto doit être mis en jeu, d’où le nom Preuve d’Enjeu. Les nœuds sont choisis aléatoirement pour valider chaque bloc et être récompensés.

proof of stake vs proof of work

Pour un nœud, plus le nombre de jetons misés est grand et plus les chances de celui-ci de valider un bloc seront élevées. En mettant leurs tokens en “garantie”, les validateurs finissent donc par être récompensés, à hauteur de leur risque. 

Plutôt que de recevoir une récompense de bloc, les validateurs reçoivent directement les frais dépensés par les utilisateurs du réseau.

Afin de motiver les utilisateurs de la blockchain à participer au réseau, la récompense sous forme de “taux d’intérêt”, offerte aux validateurs est très élevée lorsque peu de participants sont actifs et diminue lorsque le nombre de validateurs potentiels augmente, permettant une harmonie naturelle. 

Quelle est l’utilité du Proof of Stake (preuve d’enjeu) ?

Le Proof of Stake vise à résoudre les problèmes liés au système du Proof of Work / PoW. La consommation énergétique d’un réseau Proof of Stake est bien moindre que celle d’un réseau Proof of Work puisque les validateurs ne bénéficient pas d’avantages en utilisant une puissance informatique supérieure. 

Les risques de s’éloigner d’une décentralisation sont faibles avec un réseau Proof au Stake lorsque la capitalisation de marché de la crypto monnaie concernée est élevée. En effet, prendre le contrôle de la blockchain requiert théoriquement de posséder et de mettre en jeu au moins 51% de la totalité de la devise numérique. 

Cela nous apporte un nouvel argument, les personnes souhaitant attaquer un réseau Proof of Stake nécessitent de faire partie intégrante du réseau, ce qui incite les validateurs à agir de bonne foi dans leurs propres intérêts et donc, ceux du réseau.

Un exemple de cryptomonnaie utilisant le protocole Proof of Stake / PoS est le Peercoin

peercoin proof of stake

Les limites du Proof of Stake (Preuve d’Enjeu ou PoS)

Peu de défauts peuvent réellement être trouvés au Proof of Stake et ceux-ci dépendront généralement de la façon dont cette méthode de validation est mise en place. 

Un montant de staking minimum est souvent requis pour pouvoir participer au réseau et ce montant peut s’avérer élevé. Cela devrait par exemple être le cas sur la blockchain Ethereum avec un minimum de 32 éthers stakés pour devenir un validateur (remplaçant du mineur).

Pour le moment très peu utilisée, cette technologie doit encore faire ses preuves, elle semble tout de même très prometteuse.

Articles qui pourraient vous intéresser
Total
0
Share