Qu’est-ce qu’un marché baissier en crypto (bear market) ?

Ce qu’on appelle un “marché baissier” ou “bear market” en anglais, est une période durant laquelle la tendance d’un marché est orientée à la baisse (par son prix) de façon très prolongée.

En général, un marché baissier survient après une montée des prix irrationnelle qui s'accompagne d'un très gros volume acheteur. Tant que le cours d’un marché n'arrive pas à casser des résistances majeures tout en continuant à enfoncer des supports, ce dernier reste en tendance baissière.

Les marchés baissiers (bear market) sont réputés pour être extrêmement violents et difficiles à trader, notamment pour les investisseurs inexpérimentés. En effet, cela s'explique par le sentiment global du marché où l'indécision et la peur règnent chez les investisseurs qui sont entraînés à attendre que les prix baissent encore davantage avant d'investir. Ces phases baissières amènent, par la même occasion, les “bears” (traders qui parient à la baisse) à devenir beaucoup plus présent et puissant.

Le terme “marché baissier” s'emploie pour tous les types de marchés, tels que les marchés boursiers, les marchés traditionnels, l'immobilier ou encore celui des crypto monnaies.

Le marché des crypto monnaies est connu pour être l'un des plus volatils. Contrairement aux marchés traditionnels qui retracent la plupart du temps 30 à 50% de leur hausse, le marché des crypto peut faire face à des marchés baissiers de plusieurs années où les baisses du cours de -80 % ne sont pas inhabituelles.


Les marchés baissiers (bear market) sont également de très bonnes occasions, pour les petits comme les gros investisseurs (institutions) long terme, d'accumuler des actifs aux forts fondamentaux. C'est en effet, lors des phases de dépression horizontales appelées phases d'accumulation que se trouvent les plus gros ROI.

Bien que l’on ne puisse pas exactement prévoir l’arrivée ou la fin d’un marché baissier (bear market), plusieurs outils financiers, comme le “Relative Strength Index” (RSI) et les moyennes mobiles (MA) sont très utilisés pour appréhender les futurs renversements (à la hausse comme à la baisse), afin d’essayer d'entrer ou de sortir du marché aux meilleurs moments.

Qu'est-ce qu'un marché baissier en finance traditionnelle ?

Un marché baissier, ou bear market en anglais, représente une phase prolongée durant laquelle les valeurs des actifs financiers, comme les actions, les obligations ou l'immobilier, connaissent une diminution significative et étendue. Ceci est en opposition au marché haussier, ou bull market, qui se caractérise par une tendance à la hausse des prix.

Les causes d'un marché baissier peuvent être diverses et complexes, incluant des chocs économiques, des incertitudes politiques, des déceptions concernant les profits des entreprises ou des modifications des politiques monétaires. Un marché est généralement considéré comme baissier lorsqu'une chute de 20% ou plus des indices de référence, tels que le CAC 40 en France ou le S&P 500 aux États-Unis, survient sur une période de deux mois ou davantage.

Impacts économiques et sociaux

L'un des premiers effets d'un marché baissier est la diminution de la richesse. Les investisseurs observent une baisse de la valeur de leurs portefeuilles, entraînant un effet de richesse négatif. Cela peut pousser les ménages et les entreprises à limiter leurs dépenses, provoquant ainsi une réduction de la consommation et un ralentissement des investissements.

Par ailleurs, un marché baissier peut engendrer une perte de confiance parmi les acteurs économiques. Les consommateurs, craignant une détérioration de la situation économique, pourraient épargner davantage et dépenser moins, tandis que les entreprises pourraient reporter leurs projets d'investissement et limiter leurs recrutements. Cette perte de confiance peut conduire à une récession économique.

Les banques centrales et les gouvernements peuvent agir pour atténuer les effets d'un marché baissier. Les banques centrales ont la possibilité de réduire les taux d'intérêt et de mettre en place des politiques monétaires souples afin de faciliter l'accès au crédit et stimuler l'économie. Les gouvernements, de leur côté, peuvent lancer des programmes de relance budgétaire pour soutenir la demande et l'emploi.

Conséquences pour les investisseurs

Un marché baissier peut s'avérer difficile pour les investisseurs, confrontés à des pertes potentiellement importantes sur leurs placements. Cependant, il peut également offrir des opportunités pour ceux capables de s'adapter à cette nouvelle réalité.

Dans ce contexte, les investisseurs peuvent opter pour des stratégies défensives. Ils peuvent réajuster leur portefeuille en privilégiant des secteurs moins exposés aux variations économiques, tels que les biens de consommation courante, les services publics ou la santé. Les investisseurs peuvent également choisir des actifs peu corrélés aux marchés boursiers, tels que les obligations d'État, les métaux précieux comme l'or ou les liquidités, afin de réduire leur exposition au risque.

De plus, les investisseurs expérimentés peuvent envisager des stratégies spéculatives pour profiter de la baisse des marchés. Parmi ces stratégies figurent la vente à découvert, qui consiste à vendre des actifs que l'on ne possède pas dans l'espoir de les racheter ultérieurement à un prix inférieur, ou l'utilisation de produits dérivés tels que les options ou les contrats à terme pour parier sur la chute des prix.

Il est également crucial de noter que les marchés baissiers peuvent offrir des opportunités d'achat pour les investisseurs à long terme. En effet, la baisse généralisée des prix peut permettre d'acquérir des actifs de qualité à des évaluations plus intéressantes. Néanmoins, il convient d'être prudent et d'analyser soigneusement la situation financière des entreprises avant d'investir, car certaines d'entre elles pourraient ne pas survivre à un marché baissier prolongé.

Effets sur les entreprises

Les entreprises peuvent également être affectées par un marché baissier. La baisse de la demande et la réduction des investissements peuvent entraîner une diminution des bénéfices et une pression accrue sur les marges. De plus, dans un contexte de marché baissier, les entreprises peuvent éprouver des difficultés à lever des capitaux, que ce soit en émettant de nouvelles actions ou en contractant des emprunts, en raison de la méfiance des investisseurs et de la hausse des coûts de financement.

Face à ces défis, les entreprises peuvent être contraintes de revoir leurs plans de croissance, de réduire leurs coûts et de prioriser leurs investissements pour préserver leur rentabilité et leur pérennité. Dans les cas les plus extrêmes, certaines entreprises, en particulier celles qui sont très endettées ou opérant dans des secteurs fortement impactés par la récession, peuvent être amenées à faire faillite.

Conclusion

En somme, un marché baissier est une période de baisse importante et durable des prix des actifs financiers, qui peut avoir des conséquences économiques, sociales et financières considérables. Les marchés baissiers peuvent provoquer une réduction de la richesse, une baisse de la consommation et de l'investissement, et une perte de confiance généralisée, pouvant mener à une récession économique. Les investisseurs et les entreprises doivent adapter leurs stratégies pour faire face à ces défis et saisir les opportunités qui se présentent. Enfin, les autorités monétaires et gouvernementales ont un rôle crucial à jouer pour atténuer les effets négatifs d'un marché baissier et soutenir la reprise économique.

Trouver votre prochain emploi dans le web3