Hasheur aka Owen Simonin – Portrait du jeune entrepreneur

Qui est Hasheur aka Owen Simonin ?

Owen Simonin, plus communément appelé Hasheur, est un entrepreneur et youtubeur français, spécialisé dans l’univers de la Blockchain et des cryptomonnaies. À seulement 24 ans, Owen a déjà réalisé de nombreux projets, notamment la création de son entreprise Just Mining qui connaît un grand succès auprès de la communauté.

D’autant plus qu’avec ses 353 000 abonnés, Hasheur est le youtubeur français axé sur l’investissement le plus connu dans le monde. À présent, nous allons revenir sur le parcours saisissant d’Owen Simonin.

Quelques informations clés concernant Hasheur

  • Valorisation de ses entreprises : plusieurs dizaines de millions d’euros (à répartir sur plusieurs entreprises)
  • Twitter : @PowerHasheur
  • Âge actuel : 24 ans
  • Lieu de naissance : Bastia, en Corse
  • Études : Bac scientifique / EDHEC Business School

L’enfance d’ Hasheur aka Owen Simonin

Owen Simonin est né le 10 mai 1997 à Bastia, une ville située au nord de la Corse. Dès son plus jeune âge, il s’intéresse déjà au fait d’apporter de la valeur à d’autres personnes. Alors qu’il a entre 7 et 9 ans, Owen se procure des magazines de la Redoute, isole les photos de filles en maillot de bain et les recolle sur un livre blanc, pour ensuite les vendre à ses camarades. Le but n’est bien évidemment pas d’établir un business, il ne sait d’ailleurs probablement pas ce que c’est, mais plutôt d’avoir un objet de “valeur” qui peut intéresser les enfants de son âge. Comme il le dit aujourd’hui, “il ne savait pas ce que c’était de vendre”.

Un passé de gamer pour Hasheur

Comme un grand nombre d’enfants, Hasheur est passionné par les jeux vidéo et particulièrement par World of Warcraft. Cependant, le jeu coûte bien trop cher et ses parents ne voulent pas mettre autant d’argent là-dedans. Hasheur se dirige donc vers les serveurs privés non officiels où les joueurs peuvent y accéder gratuitement.

Ville Hurlevent dans World of Warcraft

Il se trouve que ces serveurs vendent à leurs utilisateurs des pièces virtuelles, en échange d’argent réel sous forme de codes téléphoniques, notamment AlloPass. En découvrant ce nouveau type de business, où l’on peut vendre une valeur virtuelle contre de l’argent réel, Hasheur a une idée des plus surprenantes.

En effet, il trouve une façon ingénieuse de tricher dans le jeu. Il imprime des pièces d’or (monnaie virtuelle) et les revend deux fois moins cher que sur le serveur. Cependant, Hasheur se fait remarquer par les administrateurs et est donc banni pour “utilisation illicite de logiciels“. Au même moment, il reçoit un message disant : “si tu ne veux jamais te faire bannir, tu n’as qu’à créer ton serveur”. Une phrase qui peut paraître anodine pour la plupart des personnes, mais qui donne une idée de génie à Hasheur. Il décide donc de lancer son propre serveur.

MVWild

Néanmoins, Owen Simonin n’a pas assez d’expérience pour en créer sur World of Warcraft. Il s’oriente donc vers le célèbre jeu vidéo de toute génération, Minecraft. Le jeu de cube, proposant un monde infiniment grand, comptabilise près de 200 millions de joueurs dans le monde. Ces statistiques classent Minecraft à la première place des jeux les plus vendus de l’histoire.

Ayant choisi le bon jeu à la bonne période, Owen décide de consacrer tout son temps libre à regarder des tutoriels sur internet. Quelque temps plus tard, il lance officiellement MVWild, son propre serveur Minecraft.

MVwild se fait rapidement une place dans la communauté Minecraft. En effet, dans les mois qui suivent cette ouverture, plus de 150 000 utilisateurs le rejoignent.

Cependant, le serveur commence à lui coûter de l’argent tous les mois, en sachant que les dépenses sont supérieures aux revenus qu’il génère. C’est pourquoi Hasheur réfléchit à une solution pour attirer un plus grand nombre de joueurs, afin de générer ses premiers vrais bénéfices. Après avoir ajouté de nouvelles fonctionnalités dans le but d’attirer plus de personnes, Owen crée un intérêt suffisamment important pour que les joueurs déposent de l’argent réel sur le jeu.

À seulement 15 ans, Hasheur se confronte à sa première réelle expérience entrepreneuriale. Il gère plus de 42 modérateurs, pour la plupart bien plus âgés que lui et les paie en MVpoint, la monnaie virtuelle du serveur. Cette expérience est très enrichissante pour Hasheur qui a su établir un vrai plan d’action, afin de générer une certaine rentabilité.

À noter que le serveur est toujours en ligne à l’heure où nous rédigeons cet article.

Winamax – Un coup de génie lui rapportant des milliers d’euros

Lors de son adolescence, Hasheur s’intéresse grandement au sport en regardant la télévision avec son père. Comme vous l’imaginez, Owen Simonin ne reste pas les bras croisés à contempler la télé paisiblement. En réalité, après quelques recherches sur internet, il découvre l’univers des paris sportifs en ligne. La plupart des adolescents n’y auraient pas prêté une grande attention, car ça ne leur était pas destiné. Mais Hasheur se creuse longuement la tête et trouve finalement une méthode pour gagner de l’argent. Nous n’allons pas vous expliquer le fonctionnement des paris en ligne, mais il se trouve que lors des matchs, des personnes se situent dans les tribunes munies de téléphones satellitaires, afin de donner les résultats aux brokers dans les plus brefs délais.

À cette période, le jeune entrepreneur a toujours son serveur Minecraft et propose donc à différents joueurs de se rendre à des matchs de foot. Bien évidemment, la plupart sont partants et doivent donc se munir de téléphones satellitaires. Une fois dans les tribunes, les personnes communiquent en direct avec Hasheur et lorsqu’un but est réalisé, ce dernier entre les résultats 0,01 seconde avant que les sites ne mettent à jour les scores. Hasheur effectue cette stratégie principalement sur le site Winamax. Il répète cette méthode de nombreuses fois, gagne des milliers d’euros, mais arrive un moment où les sites de paris se rendent compte de ce qu’il fait.

La totalité de ses paris et de ses comptes sont immédiatement clôturés. Bien qu’Owen ne l’ait pas réalisé, cette technique est formellement interdite et sujette à diverses sanctions judiciaires. Cependant, mis à part une convocation avec ses parents et un rappel des règles, Owen Simonin s’en sort très bien.

Découverte des crypto monnaies et des blockchains

En 2015, durant un stage chez Vivoka, l’entreprise de son frère, Hasheur découvre pour la première fois les cryptomonnaies. En effet, c’est lors d’une pause déjeuner que son frère lui parle d’une certaine monnaie virtuelle qui peut prendre de la valeur. Monnaie virtuelle et valeur sont des mots qui intéressent fortement Owen. Il décide dans les jours qui suivent de se documenter afin d’en apprendre davantage sur ce sujet. Sans grande surprise, il est fasciné par ce monde et découvre une nouvelle passion pour cette technologie virtuelle.

À cette période, l’univers de la blockchain attire de plus en plus de personnes et ses abonnés se questionnent au sujet du fonctionnement des ordinateurs qui les sécurisent (mineurs). Pour faire simple, un mineur valide et sécurise les transactions qui circulent à l’intérieur d’une blockchain. Owen décide donc d’en fabriquer un lui-même, afin de le montrer à ses abonnés. Après plusieurs semaines à rechercher les bons composants sur Internet, Hasheur publie sa vidéo sur YouTube. Il explique à sa communauté le fonctionnement d’un mineur et comment il peut générer une certaine quantité de cryptomonnaies en échange d’électricité.

La création de Just Mining en 2017

Dans les commentaires de sa vidéo, une personne s’exprime sur le fait qu’il serait intéressant qu’une entreprise fabrique des mineurs et qu’il suffirait d’appuyer sur un bouton pour les mettre en route. C’est à cet instant qu’Hasheur a la brillante idée de créer sa propre entreprise. Il en discute d’abord avec son frère, plus expérimenté que lui dans la fabrication de mineurs. Et après en avoir produit quelques-uns, ce n’est plus qu’une question de temps avant le lancement officiel.

Comme pour la plupart des lancements, une récolte de fonds est nécessaire pour lancer leur entreprise. Ils démarchent donc une dizaine de banques qui malheureusement refusent toutes de leur ouvrir un compte. Owen Simonin commence à se décourager, mais son frère lui fait comprendre que ce n’est qu’un simple obstacle à surmonter pour passer à l’étape suivante. Ils se dirigent alors vers les campagnes de crowdfunding et l’une d’entre elles, appelée Indigogo, accepte. Une fois l’ouverture de la campagne, des dizaines de milliers d’euros sont récoltés en quelques semaines seulement. Un montant qui surpasse amplement les attentes des frères Simonin.

Cependant, alors qu’ils sont sur le point d’atteindre leur objectif, Indigogo annule la campagne, car selon eux, le projet n’est pas à la hauteur du montant récolté. Nouvelle déception, mais Hasheur et son frère établissent une nouvelle méthode de récolte de fonds, Paypal. Les montants récoltés sont de nouveau supérieurs à ce qu’ils espéraient. En seulement trois semaines, plus de 75 000 euros sont générés.

La conception est parfaite, le plan financier excellent, mais il leur manque un petit élément afin de promouvoir leurs mineurs. L’idée de créer un site Internet leur vient alors et c’est à cet instant que Just Mining voit le jour.

À l’heure actuelle, la société propose à ses clients de nombreux services, tels que :

  • L’investissement dans les Masternodes ;
  • L’investissement dans les Stacking de crypto ;
  • L’achat d’ordinateurs de minage (mineurs).
De gauche à droite : Owen Simonin (CEO), Julien Henrot-Dias (associé), Thibaut Boutrou (Responsable marketing), Laurent Graziani (Responsable logistique)

Un an après le lancement de Just Mining, la société atteint déjà les 2 millions de dollars de chiffre d’affaires. Ces statistiques montrent à quel point la persévérance est une valeur indispensable pour réaliser ses objectifs. La société gère actuellement une vingtaine d’employés à temps plein et sert plus de 30 000 clients à travers 100 pays différents.

Deskoin

Lancée initialement à l’initiative seule de Hasheur vers l’année 2017 sous un autre nom, il s’agissait d’un service d’acquisition de crypto monnaies en ligne.

En 2018, Owen Simonin s’associe avec Julien Henrot-Dias et renomme le service en Deskoin, une plateforme d’échange de cryptomonnaies en ligne. Le siège social de cette dernière est situé à Metz, en France. Deskoin offre à ses utilisateurs la possibilité d’acheter, de vendre et de stocker leurs actifs en toute sécurité. Mais contrairement à la plupart des exchanges, Deskoin a la particularité de proposer les prix les plus bas du marché.

En effet, le site compare en temps réel les crypto monnaies sur différentes plateformes d’échange, afin d’obtenir le taux le plus attractif pour ses clients. Ce système est également utilisé par l’application Swissborg. De plus, un total de 50 crypto monnaies est référencé sur le site, comme le Bitcoin, l’Ethereum et bien d’autres.

Enfin, la plateforme est enregistrée en tant que PSAN auprès de l’autorité des marchés financiers (AMF) en mai 2021.

Chaîne Youtube – Le moyen idéal pour partager son savoir

Le 31 juillet 2016, Owen Simonin crée sa propre chaîne YouTube, sous le pseudonyme d’Hasheur. Pour les plus curieux d’entre vous, ce pseudo provient de la puissance de “Hachage” qu’un mineur utilise pour vérifier les transactions. Plusieurs fois par mois, Hasheur publie des vidéos dans lesquelles il vulgarise différents sujets concernant la technologie et principalement les crypto monnaies. En effet, ses vidéos simplifient des sujets plus ou moins complexes, permettant aux débutants comme aux plus expérimentés de s’y intéresser.

De plus, Hasheur a déjà réalisé plusieurs collaborations avec de nombreuses personnalités, telles que :

Bad Buzz – Vidéo sur Bitconnect

En automne 2017, alors que sa chaîne comptabilise près de 80 000 abonnées, Hasheur réalise selon lui, sa plus grosse erreur. En effet, il décide de publier une vidéo au sujet du site Bitconnect, en prévenant ses abonnées que c’est la plus grosse arnaque du siècle. Après avoir refusé un chèque de 500 000 euros venant de ce dernier, Hasheur démontre en tout point que ce site est une énorme pyramide de Ponzi.

À la suite de cette critique, il reçoit de nombreux commentaires disant qu’il ne sait pas de quoi il parle. De plus, à la fin de sa vidéo, Hasheur dit pour la blague : “pour les plus idiots d’entre vous qui veulent quand même s’inscrire sur le site, n’hésitez à mettre mon lien d’affiliation“. Cette phrase est très mal perçue par certains de ses abonnés et engendre des dizaines de messages de haine.

Néanmoins, quelque temps après sa vidéo, une grande partie de sa communauté silencieuse, ayant remarqué qu’il n’est pas en très bonne forme, se met à le soutenir.

Finalement, il se trouve que le jeune entrepreneur a entièrement raison. Trois mois après la publication de sa vidéo, Bitconnect, le site ayant récolté plusieurs centaines de millions d’euros, s’envole avec la totalité des fonds et ne refait plus surface. Par ailleurs, plusieurs médias comme BFM et Le Figaro le sollicitent comme étant le seul youtubeur à avoir prévenu des milliers de personnes de cette arnaque. Enfin, Hasheur récupère la majeure partie de sa communauté et comprend que pour avancer, il ne faut pas seulement se focaliser sur les mauvais commentaires.

Conclusion

Hasheur aka Owen Simonin est sans aucun doute un entrepreneur remarquable, rempli de passion pour ce qu’il fait. Bien qu’il ait réalisé quelques erreurs lors de sa carrière, c’est très certainement grâce à ces dernières qu’il a su acquérir un tel niveau de recul sur ce qu’il entreprend. Pour son âge, Hasheur a déjà accompli un parcours hors du commun et fondé de nombreux business, tels que Just Mining ou encore sa chaîne YouTube qui s’approche à grands pas des 500 000 abonnées.

Une chose est sûre, Hasheur n’est qu’au début de son ascension et compte bien se démarquer dans le monde entier.

Article précédent

Pantera Capital - Le premier fonds d'investissement à s'être lancé dans les blockchains

Article suivant

Cours Ultra (UOS) - Évolution prix en temps réel, analyses, graphiques et prédiction

Articles qui pourraient vous intéresser
Total
0
Share