Découvrez l'univers crypto en profondeur

Cours Bitcoin (BTC) – Évolution prix en temps réel, analyses, graphiques et prédictions

Les chiffres clés du Bitcoin (BTC)

  • Cours de la crypto monnaie Bitcoin (BTC)
  • Dernier Prix : voir plus haut
  • Rank CoinMarketCap : 1*
  • Capitalisation totale : 772 366 951 675 €*
  • Capitalisation diluée : 869 307 161 702 €*
  • Nombre de jetons en circulation : 18 691 043 BTC*
  • Nombre maximum de jetons en circulation : 21 000 000 BTC
  • Prix historique le plus haut (ATH) : 54 205 €*

*Mis à jour le 25/04/2021

Graphique cours Bitcoin (BTC) euros

Ressources utiles au sujet de Bitcoin (BTC) 

Comment acheter du Bitcoin (BTC)

Binance – 20% de réduction

Binance est actuellement l’une des plateformes les plus en vogue et est l’un des leaders mondiaux sur le marché des crypto monnaies. Avec son interface lisible et facile à prendre en main, Binance convient très bien aux nouveaux venus. Les frais de transaction d’échange y sont également parmi les plus faibles du marché, en particulier lorsqu’ils sont payés avec le token maison de l’exchange, le BNB.

👉 Inscrivez-vous sur Binance

FTX – 5% de réduction

Notamment réputée pour les faibles frais que la plateforme propose et pour sa facilité d’utilisation, FTX est un exchange incontournable pour les utilisateurs voulant échanger leurs crypto monnaies. FTX est aussi connu pour ses produits dérivés, permettant de s’exposer sur des paniers d’actifs ou certaines tendances du marché.

👉 Inscrivez-vous sur FTX

Kucoin – 10% de réduction

Lancé en même temps que Binance, Kucoin connaît un succès plus limité, mais a tout de même su démontrer son sérieux au cours des dernières années, notamment en n’hésitant pas à interrompre le processus de listing de certains projets peu scrupuleux. Les frais y sont également très bas et l’expérience utilisateur est claire et agréable.

👉 Inscrivez-vous sur Kucoin

Cours du Bitcoin et quelques dates historiques. Analyse graphique du BTC et prédictions.

3 janvier 2009 : Naissance de Bitcoin

C’est le 3 janvier 2009 que Satoshi Nakamoto, le mystérieux fondateur de Bitcoin, en a miné le tout premier bloc. Afin de démontrer qu’il n’avait pas commencé à miner plus tôt, il a inclus dans ce premier bloc la désormais célèbre Une du Times du même jour, qui titrait “Chancellor On Brinks Of Second Bailout For Banks”. Tout un symbole.

21 mai 2010 : le Pizza Day

Laszlo Hanyecz achète (via un intermédiaire) 2 pizzas pour 10 000 bitcoins, ce qui en fait (retrospectivement) les pizzas les plus chères de l’histoire. Hanyecz n’est pas n’importe qui, puisque c’est également lui qui, un mois plus tôt, avait été le premier à miner du Bitcoin sur carte graphique (GPU).

15 juin 2011 : Wikileaks

Le célèbre site Wikileaks, qui publie des documents confidentiels, notamment de l’armée américaine, est sous le coup de sanctions qui menacent sa soutenabilité économique, basée sur les dons. En effet, Visa et Mastercard cessent de lui fournir leurs services, sous la pression de Washington. Ni une ni deux, Wikileaks acceptera dès à présent les donations en Bitcoin.

Février 2014 : Faillite de MtGox

Alors qu’elle était la principale plateforme pour les conversions entre monnaies fiduciaires et crypto monnaies, la plateforme MtGox s’effondre, victime du hack de trop et d’une gestion peu professionnelle. Elle laissera de nombreux clients sur le carreau et sa chute aurait bien pu précipiter la fin de l’aventure Bitcoin.

Août 2017 : hard fork entre BTC et BCH

C’est en août 2017 qu’au terme d’une longue et douloureuse guerre, le divorce est consommé entre partisans de petits blocs (small blockers) et gros blocs (big blockers). Ces-derniers militaient pour une augmentation de la taille des blocs Bitcoin. N’obtenant pas gain de cause, ils ont migré sur leur propre version de Bitcoin, Bitcoin Cash (BCH), qui implémente des blocs de taille plus grande (8 MB sur BCH contre 1 MB sur BTC).

11 mai 2020 : troisième halving de Bitcoin

Le 11 mai 2020, les récompenses que les mineurs touchent à chaque bloc (hors frais de transactions) ont été divisées par deux, passant de 12,5 BTC par bloc à 6,25. Ces divisions par deux des récompenses, appelées halvings, sont de véritables événements dans la sphère Bitcoin, car ils sont une matérialisation concrète de la politique d’émission monétaire programmée et déflationniste de Bitcoin.

Bitcoin définition : c’est quoi ?

Bitcoin est la toute première des crypto monnaies, aussi bien chronologiquement qu’en termes de capitalisation. Créée en 2008-2009 par Satoshi Nakamoto, elle a depuis connu une évolution sidérante, que ce soit au niveau de l’adoption (par les particuliers et les commerçants, mais plus récemment aussi par les entreprises) ou du point de vue technique.

De toutes les crypto monnaies, s’il ne fallait en posséder qu’une, c’est certainement celle-ci !

Comment fonctionne le Bitcoin ?

Bitcoin est un protocole monétaire en pair-à-pair. Le logiciel Bitcoin sur votre ordinateur (ou votre téléphone) communique directement avec d’autres ordinateurs du réseau. Lorsque vous faites une transaction, par exemple pour envoyer 0,2 bitcoin à un ami, vous en informez les autres ordinateurs du réseau avec lesquels vous communiquez, qui relaient cette transaction à d’autres machines, et ainsi de suite. De la sorte, l’ensemble du réseau Bitcoin est très rapidement au courant que vous souhaitez faire cette transaction.

Au bout d’un certain temps, qui dépend du niveau d’encombrement de la blockchain Bitcoin, cette transaction sera ajoutée dans un nouveau bloc par un mineur. Elle prendra alors véritablement effet et les 0,2 bitcoin auront effectivement changé de propriétaire.

En outre, Bitcoin possède quelques propriétés intéressantes :

  • Lorsque vous possédez la clé privée contrôlant des bitcoins, vous seuls pouvez les envoyer et personne ne peut vous empêcher de le faire ;
  • Le rythme d’émission de nouveaux bitcoins est écrit noir sur blanc dans le code et appliqué par les milliers d’ordinateurs composant le réseau Bitcoin. Ainsi, on peut être sûr qu’il n’y aura jamais plus de 21 millions de bitcoins. Il est même possible de vérifier soi-même la quantité de BTC en circulation à un instant donné, depuis son propre nœud Bitcoin ;
  • Le réseau Bitcoin est décentralisé au travers de dizaines de milliers de nœuds et est protégé par une puissance de calcul gigantesque.

Explication de la blockchain Bitcoin

Avant Bitcoin, la difficulté technique à laquelle se heurtaient les premières tentatives de monnaie numérique était le problème de la double-dépense. Étant donné une “pièce numérique”, il faut qu’il ne soit possible de l’envoyer qu’une seule fois à une autre personne. Une fois que je l’ai envoyée, elle n’est plus à moi et je ne peux plus l’envoyer à quelqu’un d’autre. Par symétrie, si je reçois une pièce numérique, mais que je m’aperçois qu’elle a déjà été envoyée à quelqu’un d’autre avant moi par la même personne, cela signifie que cette personne est en train d’essayer de m’arnaquer en m’envoyant une fausse pièce. Traditionnellement, les versions primitives de monnaie numériques résolvaient ce problème grâce à un serveur central qui était la source de vérité concernant l’ordre des transactions. C’est ce serveur qui garantissait que la personne qui m’envoyait de l’argent possédait bien cet argent et qu’elle ne l’avait pas déjà dépensé trois jours plus tôt.

Le tour de force de Bitcoin fut de décentraliser la source de vérité. Plutôt qu’un serveur central, tout le réseau s’accorde sur un même registre (la “blockchain”) qui enregistre toutes les transactions dans l’ordre. Les nouvelles transactions sont écrites dans des blocs, qui sont ajoutés un par un à la blockchain (au rythme moyen d’un bloc toutes les 10 minutes). Un bloc contient donc plusieurs transactions. La décentralisation vient du fait que tout le monde peut potentiellement être sélectionné pour proposer le prochain bloc ajouté à la blockchain, au travers de ce que l’on appelle la preuve de travail.

Avec la preuve de travail, des milliers de mineurs sont en compétition pour être le premier à résoudre une énigme cryptographique complexe, qui revient à trouver au hasard le bon nombre au sein d’un ensemble très grand. Le premier qui résout l’énigme gagne le droit d’ajouter le prochain bloc et est récompensé pour son effort et l’énergie dépensée (pour résoudre l’énigme) avec de nouveaux bitcoins et des frais de transaction.

A quoi sert le Bitcoin ? Quelle est son utilité ?

Du cash sur Internet

Bitcoin est la première véritable réalisation d’une forme de cash (au sens “argent liquide”) sur Internet qui soit complètement décentralisée et en pair-à-pair. Bien utilisé, Bitcoin est d’ailleurs beaucoup plus sûr pour réaliser des transactions sur le web : plutôt que de communiquer ses informations de carte bancaire à une tierce partie, Bitcoin me permet de payer en signant une transaction qui envoie les fonds sur une adresse fournie par le vendeur. Ainsi, je ne communique aucun secret ou information confidentielle, contrairement au fonctionnement du paiement par carte.

Bitcoin, c’est donc la monnaie du cyberespace par excellence !

Une réserve de valeur

Avec sa politique d’émission monétaire parfaitement prédictible et sa quantité maximale de 21 millions de pièces, Bitcoin s’est également érigé comme une véritable réserve de valeur, chassant sur le terrain de métaux précieux comme l’or.

Dans un contexte monétaire et financier complexe, où l’impression de monnaie fiduciaire semble ne plus connaître aucune limite, Bitcoin incarne ainsi de plus en plus un rôle de valeur refuge, en particulier face à l’inflation.

La base de l’infrastructure financière de demain

Bitcoin, en tant que réseau et protocole, peut aussi être vu comme la base de toute une infrastructure monétaire et financière. En effet, c’est sur Bitcoin que se développent de nouveaux protocoles comme le Lightning Network (canaux de paiements) et RGB (smart contracts et tokens). Bitcoin serait alors un réseau de settlement (de résolution) sur lequel s’appuient d’autres protocoles.

Quels sont les portefeuilles (wallets) pour stocker ses Bitcoins (BTC) ?

Les portefeuilles téléchargeables

Electrum

Electrum est l’un portefeuilles logiciels les plus anciens qui soit encore maintenu. Disponible sur ordinateur (Mac, PC, Linux) et sur mobile, son interface va à l’essentiel, le rendant adapté à la fois pour les utilisateurs débutants et confirmés, qui ont ainsi accès à certaines fonctionnalités avancées comme coin control par exemple.

Par défaut, Electrum se connecte à un serveur Electrum au hasard, mais il est possible de le connecter à son propre nœud Bitcoin.

Sparrow

Sparrow ressemble beaucoup à Electrum, et c’est assumé. Ce portefeuille logiciel, disponible sur ordinateur, se veut une version un peu plus design d’Electrum, avec en plus quelques fonctionnalités de visualisation, des transactions notamment, qui raviront les plus technophiles.

Contrairement à Electrum, Sparrow ne se connecte pas de lui-même à un serveur Electrum au hasard, ce qui évite de se connecter à un serveur Electrum par inadvertance. Il est bien entendu possible de se connecter à son propre nœud Bitcoin.

BlueWallet

BlueWallet est l’une des références en termes de wallet mobile. Avec son design sobre et élégant et son UI séduisante, BlueWallet convient parfaitement aux débutants comme aux utilisateurs confirmés. Pour les plus novices, la prise en main pour la création d’un premier wallet Bitcoin est très facile et l’application prend même en charge le Lightning Network.

Une nouvelle fonctionnalité (Vault) permet également de créer des portefeuilles multi-signature, pour les utilisateurs les plus chevronnés. Depuis peu, BlueWallet est également disponible sur MacOS !

Par défaut, BlueWallet se connecte à un serveur Electrum de l’entreprise BlueWallet Services, mais il est possible de se connecter à son propre nœud.

Specter

Specter compte également parmi les portfeuilles logiciels incontournables sur ordinateur, avec un focus sur la privacy et des fonctionnalités avancées comme le coin control. Notamment, ce logiciel ne peut s’utiliser qu’avec son propre nœud Bitcoin, que ce soit sur le même ordinateur ou un nœud à distance. Depuis peu, Specter embarque donc un nœud Bitcoin “réduit”, qui ne prend donc qu’assez peu d’espace sur l’ordinateur (5 à 10 GB).

Les hardware wallets

Ledger Nano

Ledger est l’une des références dans le domaine du hardware wallet et figure parmi les principaux leaders de ce marché. La sécurité et la fiabilité de leurs produits sont internationalement reconnus. Avec un Ledger, les secrets (clés privées) sont stockés sur un secure element de haut niveau de certification et ne quittent jamais l’appareil.

Le Nano existe en 2 versions S et X : le Ledger Nano X dispose de plus d’espace de stockage (utile pour avoir plusieurs applications en même temps et donc gérer plusieurs crypto monnaies sans avoir à installer/désinstaller des applications à chaque fois) et la connexion en Bluetooth.

Coldcard

Coldcard est une autre référence reconnue dans le monde du hardware wallet. Bitcoin-only, le Coldcard se veut LE portefeuille hardware des bitcoineurs et des cypherpunks, avec bon nombre de fonctionnalités de sécurités pertinentes, comme un faux code PIN permettant de montrer à un voleur potentiel un faux portefeuille, beaucoup moins garni que le vrai.

Nos articles sur l’actualité des crypto monnaies

Questions fréquemment posées pour la crypto monnaie Bitcoin (BTC)

Qu’est-ce qu’un Bitcoin (BTC) ?

Un Bitcoin est une unité de la monnaie native du réseau Bitcoin. Il y aura au maximum 21 millions de Bitcoins et chaque Bitcoin peut être divisé jusqu’à 100 millions de fois. La plus petite unité de Bitcoin est donc 0.00000001 BTC, que l’on appelle le satoshi.

Quel est le meilleur moyen d’acheter des Bitcoins (BTC) ?

Cela dépend de son profil et des montants impliqués. Il faut en tout cas se prémunir des arnaques et escroqueries en tous genres. À cet effet, voir la liste tenue à jour par Bitcoin.fr.

Comment stocker ses Bitcoins (BTC) en toute sécurité ?

Là encore, cela dépend des montants impliqués. Il faut en tout cas éviter de stocker ses clés privées sur des appareils connectés à Internet. Les hardware wallets sont très utiles pour conserver ses clés privées hors ligne tout en pouvant facilement signer des transactions lorsque c’est nécessaire.

Quels sont les avantages du Bitcoin ?

C’est la plus ancienne des crypto monnaies, celle qui a démontré au cours des années qu’elle était capable de résister à bien des attaques.

Comment anticiper les mouvements sur le cours du Bitcoin (BTC) ?

Personne n’a de boule de cristal ! L’analyse technique peut permettre, à ceux qui savent la manier, d’anticiper les variations de prix du Bitcoin. Sinon, l’investissement régulier, avec par exemple une stratégie de Dollar Cost Averaging, peut permettre de lisser ses prix d’entrée.

Comment miner des Bitcoins ?

Aujourd’hui, il est nécessaire pour miner du Bitcoin d’avoir recours à des machines spécialisées, appelées ASICs. Miner du Bitcoin sur un ordinateur grand public n’est jamais rentable et peut endommager votre appareil (en particulier pour les ordinateurs portables). Mais, miner du Bitcoin n’est pas réservé aux professionnels et il est possible, dans certaines conditions, de miner du Bitcoin chez soi en étant rentable.

Est-il possible de farmer ou de staker du Bitcoin ?

Pas à proprement parler. Il est cependant possible de prêter ses bitcoins sur certaines plateformes custodiales (Celsius, BlockFi, etc.) ou décentralisées, généralement sous forme de Bitcoin wrappé.
Il est également possible de générer un rendement sur ses bitcoins en n’en conservant le contrôle en fournissant de la liquidité pour divers protocoles, comme le Lightning Network ou certaines implémentations de transactions jointes.
Toutes ces activités comportent des risques, très différents de l’une à l’autre, qu’il est essentiel de bien connaître avant de se lancer.

Note : 4.6/5 avec plus de 232 votes

Découvrez les cours des autres crypto monnaies en 2021

Article précédent

Swissborg Avis 2021 & Tuto | Plateforme fiable ou Arnaque ?

Article suivant

Cours Ethereum (ETH) - Évolution prix en temps réel, analyses, graphiques et prédictions

Articles qui pourraient vous intéresser
Total
0
Share