Découvrez l'univers crypto en profondeur

Cosmos (ATOM) : Qu’est-ce que c’est, comment ça fonctionne et comment en acheter ?

cosmos network atom blockchain

Tout le contenu CoinAcademy pour Cosmos (ATOM)

Le marché des cryptomonnaies est ultra concurrentiel, ce qui le rend propice aux innovations. La structuration de ce milieu a fait naître plusieurs couches de blockchains différentes que l’on peut désigner ainsi : Layer 0, Layer 1 & Layer 2.

Cosmos Network s’établit dans la sphère des layers 0. Leur caractéristique principale repose sur le fait de garantir une interopérabilité entre les différentes blockchain. C’est à dire, la possibilité d’interconnecter facilement différents écosystèmes avec un standard simple afin de créer un effet de réseau puissant.

Concurrent direct de Polkadot de par sa structure et ses objectifs, Cosmos Network se présente comme l’opportunité parfaite pour permettre à chaque blockchain indépendante de créer sa propre vision tout en permettant l’échange de données, de crypto monnaies et de NFT avec les autres écosystèmes.

L’histoire de Cosmos Network

La création de Cosmos est une concrétisation technologique de l’idéologie philosophique prônée par ses concepteurs. L’idée d’un internet des blockchains en proof of stake remonte à 2014 lorsque Jae Kwon souhaite révolutionner la manière de concevoir les blockchains. En 2015, sa rencontre avec Ethan Buchman est décisive dans la construction future du réseau Cosmos.

L’idéologie des créateurs n’est pas seulement technologique, elle est également politique et sociale. La création d’une blockchain ou d’une application doit faire suite à la volonté d’offrir à son prochain un nouveau moyen d’améliorer son quotidien.

cosmos network atom logo

De fait, les fondateurs de Cosmos Network envisagent les layers 1 d’une manière assez négative en raison de la rigidité de certaines des règles inhérentes aux développements sur ces layers 1.

Note : Si les notions de Layer 0, 1 ou 2 ne sont pas claires, lisez cet article sur le sujet.

En réalité, la souveraineté, pièce maîtresse des défenseurs de la blockchain, ne serait qu’une illusion dans ces blockchains en raison des lignes directrices imposées.

En incompatibilité idéologique avec des réseaux comme Ethereum, Tron ou EOS : Cosmos Network souhaite que la souveraineté se reflète directement dans sa technologie en offrant un contrôle total aux blockchains quand bien même elles seraient déployées sur le réseau Cosmos Network.

Technologiquement, cet objectif se traduit en offrant une grande flexibilité aux participants du réseau grâce à la mise à disposition de nombreux outils de développements.

Quel est son fonctionnement ?

L’enjeu d’interopérabilité : Le cosmos Hub et les cosmos Zones

En Mars 2019, Cosmos Network arrive enfin à maturité et lance son Mainnet : le Cosmos Hub.

L’interopérabilité des blockchains est l’enjeu principal de ce lancement. Concrètement, la différence majeure proposée par Cosmos Network s’établit au niveau de la distinction entre gouvernance générale et gouvernance spécifique, le projet souhaite offrir une faciliter d’interconnexion et d’échange accru aux blockchains.

Dans cet écosystème, le développement de blockchains ayant une méthode de consensus et de gouvernance propre au service qu’elle sert est encouragé.

Néanmoins, l’indépendance de chaque blockchain ne doit pas compromettre la communication entre ces dernières. Cette promesse d’interopérabilité se concrétise grâce à la présence d’un Cosmos Hub et de Cosmos Zone.

Cosmos Hub

Le cosmos Hub

Le Cosmos Hub est le lieu par lequel chaque blockchain doit passer pour communiquer avec une autre. Le cosmos hub est la blockchain principale de Cosmos Network par laquelle l’enregistrement des évènements est possible.

Ce gigantesque registre centralisé n’a, à ce jour, jamais connu de problème de sécurité majeur ni la moindre panne. C’est à cet endroit que les zones vont s’échanger les informations, que ce soit des messages ou des tokens.

Les cosmos Zones

Les zones représentent l’ensemble des blockchains créé dans l’écosystème Cosmos Network ayant les caractéristiques techniques permettant de communiquer les unes avec les autres.

Le cosmos hub et les zones qui lui sont rattachées sont possibles grâce à trois outils distincts, mais indispensables, proposés par Cosmos Network : le Cosmos SDK, Tendermint et Inter-Blockchain Communication Protocol (IBC)

Les outils de Cosmos Network

Tendermint, Cosmos SDK, IBC Protocol

Tendermint – le moteur blockchain

C’est au travers d’un whitepaper long de plus de cent pages que Ethan Buchman présente au monde en juin 2016 le protocole Tendermint. L’objectif de cette thèse est de résoudre le problème des généraux byzantins à l’aube des blockchains.

Pour rappel, le problème des généraux byzantins est un concept informatique exposant un problème de confiance dans la communication d’informations asymétriques.

Tendermint entend résoudre ce problème en créant un protocole résistant aux fautes byzantines communément désigné par l’appellation BFT (Bizantine Fault Tolerance). De plus, Tendermint sépare la couche de consensus de la couche applicative. Cette modularité est possible grâce à la présence de l’interface d’application blockchain : ABCI.

La particularité de ce protocole est qu’il entend répondre aux aspirations gargantuesques de Cosmos Network au travers de deux ambitions :

  • Proposer un protocole sécurisé offrant une forte scalabilité
  • La possibilité de déployer des applications souveraines directement sur le protocole Tendermint

Le second point est le plus important. Il permet d’atteindre l’objectif d’interopérabilité nécessaire au déploiement de blockchains dans un environnement en proof of stake répondant aux impératifs écologiques.

SDK Cosmos – l’outil de développement pour créer sa propre blockchain

Cosmos Network propose d’utiliser son SDK afin de créer des blockchains applicatives grâce au protocole Tendermint. Ainsi, le développement de blockchains applicatives en proof of stake mais également en Proof of Authority est possible grâce au kit mis à disposition. Cette possibilité permet une forte modularité dans le développement d’applications.

En effet, même si Ethereum concentre l’innovation la plus accrue, l’impérieuse obligation de développer l’application dessus impose de faire des concessions en termes de souveraineté, de performance ou même de langage de développement.

Le SDK de Cosmos promet de donner une entière liberté au développement de blockchains applicatives sans les contraintes imposées par le fait de les construire sur une blockchain déjà existante. Par exemple, les développeurs peuvent utiliser n’importe quel langage pour développer leur blockchain puisque la séparation entre la couche applicative et la couche de consensus permet de rendre la couche de consensus insensible au langage utilisé.

Des entreprises comme Binance ou Crypto.com ont été convaincues par la flexibilité et la facilité de développement de blockchain applicatives grâce au SDK de Cosmos.

Finalement, le grand avantage à développer sa blockchain grâce au SDK de Cosmos est de la rendre compatible avec l’interblockchain communication protocol (IBC).

L’inter-blockchain communication protocol (IBC)

L’interopérabilité promise par le projet de Cosmos Network ne peut réellement opérer sans le dernier outil mis à disposition de la communauté. L’IBC s’affirme comme un standard de communication fiable, ordonné et sécurisé pour distribuer des messages arbitraires entre des registres distribués indépendants.

Note : registres distribués = blockchain ou graphe orienté acyclique (DAG).

Autrement dit, l’IBC permet la communication des différentes zones de Cosmos Network et l’échange de messages ou de tokens.

L’IBC est agnostique. Ainsi, les développeurs souhaitant intégrer l’interopérabilité de l’écosystème Cosmos Network peuvent être assurés que le transfert d’informations, de tokens d’une zone à une autre ne modifiera pas les règles prédéfinies dans la zone initiale. De plus, l’absence de validateur commun n’affectera pas la fiabilité de l’échange d’informations.

Dernière chose, il se pourrait dans le futur que le protocol IBC soit intégré par des blockchains qui n’ont pas été construits sur le Cosmos SDK afin de s’intéropérer à tout l’écosystème Cosmos Network, le créateur de la blockchain Solana a indiqué vouloir l’intégrer dans la mesure du possible.

Source : Tendermint

Les smart contracts sur Cosmos Network

Nativement, Cosmos Network ne permet pas l’exécution de smart contracts. De fait, des développeurs se sont emparés de ce marché grandissant pour devenir leaders des smart contract sur Cosmos.

Ensemble, examinons trois projets qui pourraient, à terme, se partager ou prendre le monopole des smart contracts sur Cosmos.

Juno

Juno se présente comme une zone dans laquelle il est possible de déployer des smart contracts et donc des nouveaux jetons comme des crypto monnaies et des NFT. En effet, son développement apporte concrètement les smart contract sur Cosmos. La création de Juno ayant été faite dans le respect des principes inhérents à Cosmos, son émergence offre l’espoir d’une innovation réelle dans le domaine des smart contracts grâce au développement de services propre à l’écosystème Cosmos.

Notre article sur JUNO 👉 Comment acheter du JUNO et le staker à 150% de rendement annuel

Osmosis

Osmosis s’est imposé comme le plus important service DeFi sur Cosmos. Grâce aux possibilités offertes par sa plateforme (trading, pools, staking), Osmosis génère une TVL gigantesque montrant peu de signes de faiblesse.

Le déploiement des smart contracts est une étape indispensable du développement d’Osmosis. La proposition d’intégrer CosmWasm sur Osmosis a rapidement pris de l’ampleur et le développement des smart contracts sur Osmosis devrait être bientôt une réalité.

Juno pourrait d’ailleurs en pâtir puisque Osmosis connaît un trafic déjà important de par ses activités initiales. Cependant, la scalabilité d’Osmosis reste à vérifier et le déploiement d’un module de smart contract pourrait venir engorger le réseau.

Evmos

Cette innovation pourrait néanmoins être remise en cause par Evmos. La mission d’Evmos est simple : apporter l’Ethereum Virtual Machine (EVM) sur Cosmos.

Grâce au déploiement des smart contracts Ethereum directement sur Cosmos, les développeurs auront une facilité accrue pour apporter l’innovation d’Ethereum sur Cosmos. D’ores et déjà, le très réputé service de prêt et d’emprunt d’actifs AAVE a adopté une proposition pour déployer le service sur Evmos.

Le point négatif au développement de ces smart contracts sur Cosmos est qu’il pourrait brider l’innovation propre à Cosmos. Pour autant, ce nouvel acteur possède un avantage concurrentiel fort par rapport à Juno ou Osmosis.

Source : Osmosis, AAVE

Evmos Smart contract

La roadmap de Cosmos Network

Cosmos ne cesse de faire parler de lui depuis l’automne 2021. Son essor ne devrait pas cesser, d’autant plus que de nombreuses nouveautés doivent arriver au courant de l’année 2022 et à l’aube de l’année 2023.

Sans rentrer dans les détails de toutes les updates qui doivent arriver sur Cosmos, il est nécessaire de mentionner certaines mises à jour majeures qui doivent arriver sur la blockchain de la fondation.

La roadmap annoncée sur le github est chargée : Theta Upgrade (Q1 2022), Rho Upgrade (Q2 2022), Lambda Upgrade (Q3 2022), Epsilon (Q4 2022), Gamma (Q1 2023). Chaque mise à jour est censée apporter sa pierre à l’édifice pour améliorer considérablement l’écosystème de Cosmos Network.

Le respect des délais ne sera pas évident, mais si ces derniers sont respectés, les prochains mois promettent d’offrir à Cosmos Network l’opportunité de devenir un mastodonte.

Source : Github

L’utilité réelle du jeton ATOM

Tokenomics ATOM

La cryptomonnaie de Cosmos Network est l’ATOM. Disponible à l’achat sur Binance, le cours de cet actif est actuellement aux alentours du prix de $30 pour un volume proche des 100 millions de dollars sur 24h. Sa capitalisation boursière est de $8,379,467,336.

Elle possède plusieurs utilités :

  • Paiement des frais de transactions sur le réseau
  • La gouvernance du réseau pour les détenteurs d’ATOM respectant les critères de gouvernance
  • Les détenteurs d’ATOM peuvent les stake pour sécuriser les réseaux et obtenir un taux d’intérêt

Bien que la période de vesting soit terminée, l’ATOM connaît une forte inflation entre 7 et 20 % par an. Cette inflation n’est pas saine pour l’ATOM et la communauté en a conscience. Pour pallier ce problème, des changements sont régulièrement proposés par la communauté afin de donner plus de valeur au jeton.

Paradoxalement, l’un des problèmes de Cosmos réside dans sa diversité. La possibilité de construire sa propre blockchain indépendante de celle de Cosmos ne donne pas nécessairement envie de détenir de l’ATOM. Généralement, d’ailleurs, l’ATOM apparaît comme une passerelle pour rentrer sur des coins se développant sur Cosmos Network.

L’une des raisons majeures de l’absence d’incitation à détenir de l’ATOM réside dans la gestion des validateurs. Contrairement à Polkadot, Cosmos, en l’état, impose aux projets se développant sur son écosystème à sécuriser le réseau grâce à des validateurs propres à la blockchain nouvellement créée.

De fait, les validateurs de la blockchain Cosmos ne peuvent pas sécuriser les blockchains des cosmos zones. Ce problème devrait être réglé par le déploiement du mode shared security. Cette nouveauté permettra aux validateurs du Cosmos Hub de sécuriser d’autres blockchains. L’incitation à détenir des ATOM pourrait ainsi être décuplée.

Finalement, Cosmos Network est réputé pour être l’écosystème des airdrops. Ces airdrops ne sont pas comptabilisés dans la valeur de l’ATOM, mais sont d’autant d’incitations économiques à détenir de l’ATOM pour être récompensé par des projets émergents comme on a pu le voir avec les jetons OSMO & JUNO récemment. 

Comment acheter du Cosmos (ATOM) ?

Binance – 20% de réduction

Binance est LA plateforme d’achat et de vente de crypto monnaies par référence. Année après année, elle a su devenir le numéro 1 en termes de volume et d’influence. En plus de l’Elrond (EGLD) vous pourrez y trader plus de 300 crypto monnaies différentes. Celle-ci propose également le trading par effet de levier pour les plus téméraires ainsi qu’un service de staking pour créer des revenus passifs sans le moindre effort.

👉 Inscrivez-vous sur Binance

FTX – 5% de réduction

Petite dernière dans l’écosystème des plateformes d’échanges, FTX n’a pourtant rien à envier à la concurrence. En plus de l’Elrond (EGLD) vous pourrez y trader plus de 200 crypto monnaies différentes. Celle-ci s’est démarquée des autres plateformes en proposant des produits dérivés cryptos tels que des contrats à terme et du trading par effet de levier.

👉Inscrivez-vous sur FTX

Questions fréquemment posées pour la crypto monnaie Cosmos Hub (atom)

Quel est le prix du Cosmos Hub (atom) ?

Actuellement, le prix du Cosmos Hub (atom) est de 22.81 € soit $ 24.89 et a fluctué de 0.94% au cours des dernières 24h.

Quel est le plus haut historique du Cosmos Hub (atom) ?

Le Cosmos Hub (atom) a atteint son prix le plus élevé le et était de 39.22 € soit $ 44.45. Depuis son prix a corrigé de -41.88%.

Quel est le meilleur moyen d’acheter des Cosmos Hub (atom) à moindre frais ?

La plateforme Binance vous permet d’acheter du Cosmos Hub (atom). Cette plateforme propose notamment les frais les plus faibles du marché et de trader vos crypto monnaies favorites.

Quel est le classement de la crypto monnaie Cosmos Hub ?

Le Cosmos Hub (atom) est actuellement la 23ème crypto monnaie au monde.

Quelle est la capitalisation du Cosmos Hub (atom) ?

Actuellement, la capitalisation du Cosmos Hub (atom) est de 6 669 743 208.00 € soit $ 6 669 743 208.00.

Quel est le site officiel du Cosmos Hub ?

Vous pouvez retrouver toutes les informations sur le Cosmos Hub (atom) directement sur http://cosmos.network/ .

Comment peut-on suivre l’actualité du Cosmos Hub ?

Retrouvez toute l’actualité du Cosmos Hub (atom) sur Coin Academy ou bien au travers des publications des réseaux du projet.

Découvrez les cours d’autres crypto monnaies en 2022

Articles qui pourraient vous intéresser
Participez à la première conférence de CoinAcademy le 25 juin 2022
En savoir plus
Total
1
Share