Actualités crypto de la semaine du 2 mai 2022 : Coin Hebdo #46

actu crypto coin hebdo

Dernière modification effectuée le 12.09.2022 19:01

Retour sur l’actualité crypto, NFT, Metaverse & Web 3 de cette semaine. Au programme : Binance aide Elon Musk à racheter Twitter, une baleine menace le réseau Fantom, la Banque centrale d’Argentine met un revers à ses banques…

Une baleine au bord de la liquidation met le réseau Fantom tout entier à mal 

La semaine a été plus que mouvementée pour le réseau Fantom. Un gros détenteur de jetons FTM a contracté un prêt colossal et a mis le réseau tout entier en difficulté.

Alors que les choses sont revenues dans l’ordre depuis, cet épisode a permis de rappeler que l’utilisation extrême des outils de la finance décentralisée peut parfois avoir de lourdes conséquences. 

Le responsable de tout ce boucan porte le pseudo Roosh et est assez connu dans la communauté Fantom. 

Cette histoire commence lorsque Roosh décide de déposer 50 millions de dollars de jetons FTM dans le protocole Scream. Ce dernier lui permet de contracter un prêt sur 2 tokens DeFi : SOLID et DEUS.

La baleine s’est alors dirigée vers un protocole de staking afin d’y bloquer pendant 4 ans ses jetons fraîchement empruntés. Avec de si grosses positions, Roosh était capable d’orienter les rewards vers sa propre pool de liquidité pour en tirer de gros bénéfices. 

fantom-whale

Le début des problèmes

L’idée pouvait sembler intelligente sur le moment, mais le fonctionnement des prêts collatéralisés en DeFi en fait une stratégie bien plus risquée qu’il n’y paraît. 

Alors que le marché crypto rencontrait une baisse conséquente, le prix du jeton FTM diminuait de jour en jour. Gardez à l’esprit que le collatéral du premier prêt de Roosh est bien évidemment toujours en tokens FTM et que si le prix de ce dernier baisse trop fortement, la totalité des positions de ce trade pourraient être liquidées. 

Les membres de la communauté Fantom ont suivi de près l’évolution de la situation, redoutant la liquidation d’une position de 50 millions de dollars qui serait catastrophique pour la santé de n’importe quel réseau crypto. Roosh étant essentiellement illiquide, il lui était impossible de compléter son collatéral afin d’empêcher la liquidation.

Afin d’éviter la catastrophe, un membre de la DAO Deus Finance a finalement accepté de prêter 2 millions de dollars à Roosh en échange de veDEUS en collatéral. La whale aura tout de même subi 3 vagues de liquidations partielles, entraînant des chutes du prix du jeton FTM de $0,85 jusqu’à $0,76.

En savoir plus : la liquidation d’une baleine, menace la blockchain Fantom

Binance participe à hauteur de $500 millions dans le rachat de Twitter par Elon Musk

Le géant Binance a participé à l’acquisition de Twitter par Elon Musk pour 44 milliards de dollars, selon les données déposées auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis.

Le 5 mai, Musk a déposé une déclaration générale de l’acquisition, annonçant que Twitter a reçu un total d’environ 7,2 milliards de dollars de nouveaux engagements de financement dans le cadre de l’accord.

Ces engagements de financement proviennent de 18 acteurs différents, parmi lesquels on retrouve Sequoia Capital Fund, Fidelity Management, a16z et le fonds Lawrence J. Ellison

L’investisseur intéressant du groupe n’est autre que Binance, avec une participation à hauteur de 500 millions de dollars que CZ verra comme une “petite contribution à la cause.” :

En savoir plus : Binance participe au financement du rachat de Twitter par Elon Musk

Le réseau Solana a connu sa 7e panne 

L’écosystème NFT Solana semble être à l’origine de ce nouveau crash du réseau qui aura duré 7 heures. La hype de certains projets NFT motive les investisseurs à utiliser des bots pour gagner en rapidité et pouvoir mint en priorité. 

Des milliers de bots se sont rués sur la Candy machine (programme de mint de NFT sur Solana), surchargeant le nombre de transactions, ce qui a entraîné la perte de consensus et le crash du réseau principal, les nœuds appartenant aux validateurs s’effondrant les uns après les autres.

D’après les développeurs de la Solana Foundation, le trafic a atteint le record de 4 millions de transactions par seconde avant que le réseau ne s’effondre. 

“Aujourd’hui, le réseau principal #Solana est tombé en panne en partie à cause de bots sur le programme Metaplex Candy Machine. Pour lutter contre ce problème, nous allons bientôt déployer une pénalité pour les bots sur le programme dans le cadre d’un effort plus large pour stabiliser le réseau.”

Une pénalité de 0,01 SOL sera appliquée aux wallets tentant de compléter une transaction invalide, dans un effort de viser les bots. Bien que l’écosystème NFT représente une grande partie de l’univers Solana, de nombreux membres de la communauté redoutent que ce marché soit en réalité un cadeau empoisonné pour un réseau comme celui-ci. Les faibles frais ne permettent pas de filtrer convenablement les transactions, provoquant des ralentissements conséquents du réseau et une mauvaise pub pour Solana en général.

En savoir plus : Solana tombe en panne une 7e fois

Crypto.com réduit les récompenses de ses cartes et subit la foudre de sa communauté

Crypto.com a annoncé dimanche dernier que ses cartes de débit Visa seraient bientôt bien moins attrayantes. À partir du 1er juin 2022, les récompenses de chacune des cartes de débit seront nettement inférieures à ce que proposait l’exchange jusqu’à présent.

En plus d’une baisse significative du cashback, les cartes Ruby Steel et Royal Indigo/Jade Green verront leurs récompenses mensuelles plafonnées respectivement à 25 et 50 dollars.

Dans un premier temps, l’entreprise prévoyait également de supprimer complètement les récompenses du CRO staking, ce qui limiterait encore davantage l’utilité de la carte. Toutefois, à la suite de réactions négatives de la part de la communauté, le PDG de crypto.com, Kris Marszalek, a pris la parole sur Twitter :

“La communauté s’est exprimée de manière très vive au sujet des modifications du programme de cartes annoncées hier. La communauté nous tient à cœur, nous vous entendons et nous vous écouterons toujours. 

En conséquence, nous révisons les taux de staking des cartes.”

Au lieu d’éliminer complètement les taux de rémunération du staking des cartes, nous proposerons une approche plus équilibrée : 8 % d’intérêt annuel pour les membres privés (Obsidian, Icy White et Frosted Rose Gold) ; 4 % d’intérêt annuel pour les titulaires des cartes Royal Indigo et Jade Green.”

Le jeton CRO s’est difficilement remis de la nouvelle et le virage adopté par Crypto.com n’a toujours pas complètement été digéré par la communauté. Les cartes Visa du groupe semblent avoir perdu leur aspect concurrentiel face au géant Binance.

En savoir plus : Crypto.com réduit les récompenses de ses cartes de paiement

Binance obtient finalement l’agrément PSAN en France

Pour de nombreux membres de la communauté, les rapprochements récents de CZ (CEO de Binance) avec la France annonçaient l’arrivée imminente de l’agrément PSAN pour le géant. Et en effet, il n’aura pas fallu attendre bien longtemps pour que cela soit annoncé de manière officielle. Le 4 mai, l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) a annoncé avoir accepté la demande d’agrément PSAN déposée par le géant Binance. 

Binance a déclaré vouloir “développer de manière significative” ses opérations en France après l’approbation de l’enregistrement, et a prévu d’élargir son équipe “pour poursuivre le développement de l’infrastructure”.

binance cz

Après Abu Dhabi, Bahrain et Dubai, Binance continue de valider ses positions de façon légale et régulée dans de nombreux pays d’Occident et du MoyenOrient.

Binance devra alors opter pour une communication totalement transparente avec les régulateurs financiers français et donc les services d’imposition également.

En savoir plus : Binance obtient l’agrément PSAN pour opérer en France

L’Argentine coupe l’herbe sous le pied de ses banques privées

Quatre jours seulement après que deux des plus grandes banques argentines se sont ouvertes aux échanges de crypto monnaies, la Banque centrale du pays est intervenue pour bloquer ces offres.

La Banque centrale d’Argentine a décidé d’interdire les services liés aux crypto monnaies des institutions financières du pays pour atténuer les risques que les crypto monnaies posent aux utilisateurs et au système financier dans son ensemble, en citant les arguments classiques du monde traditionnel comme la forte volatilité des crypto monnaies, leur utilisation pour le blanchiment d’argent et l’absence de garanties réglementaires.

banque-centrale-argentine

Quelques jours seulement avant cette annonce de la BCRA, Banco Galicia et Brubank, 2 des plus grandes banques privées d’Argentine, annonçaient qu’elles permettraient à leurs clients d’acheter et de vendre des crypto monnaies comme Bitcoin, Ethereum ou encore Ripple ainsi que des stablecoins comme l’USDC.

En savoir plus : La banque argentine Banco Galicia lance sa première offre crypto
L’Argentine interdit à ses banques de fournir des offres crypto

L’actu en bref

0
0
0
Share 0
Tweet 0
Share 0
Share
Tweet
Share
Share
Share
Share
Articles qui pourraient vous intéresser