Actualités crypto de la semaine du 5 février 2024 : Coin Hebdo #131

coin hebdo 131
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Le Coin Hebdo c'est le rendez-vous immanquable pour se tenir au fait des actualités crypto, NFT, DeFi & GameFi de la semaine ! 📰

Wormhole officialise son airdrop et dévoile les tokenomics de son jeton W

Wormhole, la plateforme pionnière en matière d'interopérabilité Web3, a (enfin) annoncé officiellement un airdrop pour son jeton W, accompagné d'une révélation complète des tokenomics associés. Ce développement marque une avancée majeure pour la plateforme qui a d'abord facilité la communication entre Ethereum et Solana avant d'étendre son influence à plus de 30 blockchains.

L'offre maximale du jeton W est fixée à 10 milliards, visant à promouvoir une gouvernance décentralisée et un avenir sans permission pour Wormhole. La majorité des jetons W (82%) seront initialement verrouillés et distribués graduellement sur quatre ans.

Avec 1,8 milliard de W destinés à circuler initialement, la distribution des jetons est planifiée pour soutenir différents piliers de la plateforme, allant de la sécurisation des messages via les Guardian Nodes à la stimulation de la croissance de l'écosystème et au soutien des initiatives de développement communautaire.

Une DAO pour la gouvernance de Wormhole

Cette allocation inclut également une part significative destinée à la communauté et au lancement, avec un airdrop pour récompenser les utilisateurs et soutenir les activités de lancement. L'introduction du jeton W et la transition vers une gouvernance basée sur les tokens permettront aux détenteurs de W d'avoir un mot à dire dans les décisions clés de la plateforme, allant de l'intégration de nouvelles blockchains à l'ajustement des frais.

Pour en apprendre plus :

Nayib Bukele est réélu président du Salvador avec plus de 85% des voix

el salvador singapour crypto

Nayib Bukele, le président d'El Salvador, s'est distingué par une politique audacieuse en faveur du Bitcoin, ce qui lui a valu une réélection pour un second mandat de cinq ans. Sa popularité s'est accrue grâce à des mesures drastiques contre la criminalité des gangs et l'intégration du Bitcoin comme monnaie légale du pays. Cette approche innovante a positionné El Salvador comme un précurseur mondial dans l'adoption de la crypto monnaie.

Stratégies et implications internationales

Sous la direction de Bukele, El Salvador a lancé des initiatives clés telles que l'introduction du portefeuille Chivo, facilitant l'utilisation du Bitcoin parmi les Salvadoriens, et l'achat de Bitcoin pour enrichir les réserves nationales. Cependant, cette adoption a été reçue avec un mélange d'acclamation et de critique, notamment de la part du FMI.

Le pays se prépare maintenant à émettre des “Volcano bonds” basés sur Bitcoin, promouvant un modèle de minage de crypto monnaies durable, grâce à l'utilisation exclusive d'énergie renouvelable.

En apprendre plus.

Bakkt, la plateforme crypto du propriétaire de la Bourse de New York, en grande difficulté

Bakkt, la plateforme d'échange d'actifs numériques créée par l'Intercontinental Exchange (ICE), propriétaire de la Bourse de New York, traverse une période difficile. La société a révélé dans un dépôt réglementaire qu'elle pourrait manquer de ressources financières nécessaires pour maintenir ses opérations au-delà des douze prochains mois.

Il existe une incertitude importante liée à notre expansion sur de nouveaux marchés et à la croissance de notre base de revenus, compte tenu de l'évolution rapide de l'environnement associé aux actifs crypto.

Mesures de sauvetage

En réponse à ces défis financiers, Bakkt prévoit de lever jusqu'à 150 millions de dollars en émettant des titres enregistrés. Cette levée de fonds est dépeinte comme essentielle pour la survie de la plateforme, destinée à financer les opérations et soutenir les objectifs à long terme de l'entreprise.

Plus d'informations dans cet article :

La mise à jour Dencun d'Ethereum prévue pour le 13 mars

La blockchain Ethereum se prépare à un événement majeur avec la mise à jour Dencun prévue pour le 13 mars. Cette mise à niveau introduit le proto-danksharding, une avancée technique destinée à alléger les coûts des transactions, en particulier pour les réseaux layer 2, en améliorant l'efficacité du stockage des données. C'est la modification la plus notable depuis avril 2023, visant à optimiser l'espace de stockage pour les données et à réduire les frais pour les utilisateurs.

Proto-danksharding : Une évolution clé

Le proto-danksharding, élément central de Dencun, est conçu pour introduire une nouvelle classe de transactions. Cela permettra l'utilisation de “blobs” dédiés au stockage des données, réduisant ainsi les coûts liés à la disponibilité des données sur la blockchain. Cette mise à jour est essentielle pour diminuer les frais de transactions et rendre des projets tels que Celestia, Avail, et EigenDA plus viables, marquant un pas significatif vers l'augmentation de la capacité de traitement de la blockchain Ethereum.

Déploiement et perspectives

Après un déploiement réussi sur le testnet Holesky, la mise à jour Dencun est programmée pour le réseau principal d'Ethereum au slot 8626176, soit aux alentours du 13 mars. Bien que cette date doive encore être confirmée par les développeurs via GitHub, elle représente une étape important pour Ethereum.

Avec Dencun, Ethereum ouvre la voie à d'autres développements futurs, dont le hard fork Prague/Electra, qui pourrait intégrer les Verkle Trees pour améliorer encore la gestion des données par les nœuds.

Cliquez ici pour en savoir plus.

Innovation ERC-404 : Une révolution dans le mariage crypto / NFT ?

L'ERC-404 se présente comme un nouveau standard expérimental sur Ethereum, redéfinissant la manière dont les NFT et les tokens peuvent être possédés et gérés. Il permet à plusieurs portefeuilles de détenir conjointement un seul NFT, offrant ainsi une flexibilité sans précédent pour la tokenisation, les prêts, et les enjeux.

Cette fonctionnalité ouvre de nouvelles voies pour les applications blockchain, allant au-delà des solutions de fractionnement traditionnelles, souvent critiquées pour leur complexité et leur manque d'attrait pour les collectionneurs.

Pandora : Un phénomène de marché qui fait du bruit

Le lancement du token Pandora, basé sur l'ERC-404, a illustré de manière éclatante le potentiel de ce standard. En passant de $250 à $32,000 en moins d'une semaine, Pandora a non seulement capté l'attention des investisseurs mais a également stimulé la spéculation et l'intérêt pour le standard ERC-404.

L'adoption rapide de l'ERC-404 par plusieurs projets et le soutien de grandes plateformes d'échange comme OKX et Binance ont significativement accru sa visibilité et sa légitimité. L'intégration des fonctionnalités des standards ERC-20 et ERC-721 facilite la création et l'échange de collections NFT fractionnées, enrichissant l'écosystème crypto avec une nouvelle classe d'actifs. En réponse à cet engouement, une Proposition d'Amélioration d'Ethereum (EIP) est en préparation pour une reconnaissance officielle de l'ERC-404, marquant une étape cruciale vers son intégration dans l'écosystème Ethereum.

Apprenez-en plus sur l'ERC-404 :

Arthur Hayes fait l'éloge du système de points très apprécié des protocoles

Arthur Hayes, l'ancien PDG de BitMEX et actuel directeur des investissements chez Maelstrom, propose une stratégie novatrice pour le financement et l'engagement dans le secteur Web3. Dans son billet de blog “Points Guard“, Hayes critique les méthodes traditionnelles telles que les ICO et le yield farming pour leur vulnérabilité aux régulateurs financiers et leur potentiel de dilution rapide de la valeur des tokens. À la place, il suggère que les programmes de points pourraient révolutionner la manière dont les projets blockchain engagent leurs utilisateurs et se financent.

Programmes de points : Une solution prometteuse

Hayes estime que les programmes de points offrent une alternative viable, réduisant les risques réglementaires tout en favorisant l'engagement des utilisateurs. Cette approche permettrait aux utilisateurs d'accumuler des points pour leur participation, qui pourraient ensuite être convertis en tokens. Ce système présente l'avantage d'éviter la surveillance réglementaire stricte associée aux ICO et de minimiser la dilution de la valeur des tokens causée par le yield farming. Hayes souligne :

Avec la prolifération des programmes de points, il y aura des acteurs mal intentionnés qui abuseront de cette confiance. En fin de compte, un abus de confiance flagrant qui englobe une grande quantité d'argent pourrait être ce qui tue les points en tant qu'outil de collecte de fonds et d'engagement des utilisateurs. Mais nous n'en sommes pas encore là, alors je ne m'inquiète pas.

Arthur Hayes

Vision et mise en garde

Hayes envisage un avenir où les projets Web3 intégreraient des programmes de points pour générer de l'usage et de l'excitation avant des événements significatifs de génération de tokens. Cette stratégie pourrait dynamiser l'introduction de nouveaux tokens tout en maintenant un engagement élevé des utilisateurs. Cependant, il met en garde contre le risque d'abus par des acteurs malveillants, soulignant l'importance cruciale de la confiance dans la pérennité de cette approche.

Cliquez ici pour retrouver la réflexion complète d'Arthur Hayes.

L'actu en bref

Articles qui pourraient vous intéresser