Découvrez l'univers crypto en profondeur

Secret Network (SCRT) : Qu’est-ce que c’est, comment ça fonctionne en comment en acheter ?

secret network logo

Tout le contenu Coin Academy pour Secret Network (SCRT)

Présentation du projet Secret Network (SCRT)

Secret Network est une blockchain qui permet la création de diverses applications décentralisées tout en préservant la confidentialité des données de ses utilisateurs. Pour faire simple, c’est ce que l’on appelle une blockchain de couche 1 (layer 1), mais qui à la particularité d’être chiffrée de bout en bout, afin de protéger la vie privée de ses utilisateurs.

Tout comme Ethereum, Secret Network sert d’infrastructures pour des applications décentralisées (DApps), telles que des marchés financiers, mais également pour des projets NFT. Qui on d’ailleurs, des fonctionnalités très intéressantes sur lesquelles nous reviendrons plus tard dans cet article.

Confidentialité des transactions et anonymat des blockchains

Les blockchains comme Ethereum (ETH) ou Avalanche (AVAX) qui prennent en charge les contrats intelligents (smart contracts) ont des registres publics. Ce qui signifie que chaque transaction qu’un utilisateur effectue sera visible de tous. Par exemple ci une personne connaît votre adresse Ethereum, celle-ci pourrait voir l’intégralité de vos fonds, mais aussi vos investissements DeFi et les cryptomonnaies que vous avez reçus ou envoyés.

Vous l’aurez compris, ces blockchains ne sont pas anonymes, mais pseudonymes.

La confidentialité des transactions est un aspect très important de la protection de la vie privée, pour les particuliers comme pour les entreprises. Par exemple, sa forme la plus simple est le cash, qui vous permet d’acheter ou de vendre des biens, sans devoir diffuser des informations sur votre vie privée. La technologie des blockchains et leur décentralisation fournissent une couche bénéfique, libre et transparente, que les réseaux centralisés actuels ne peuvent pas forcément fournir.

Cependant, ces solutions n’apportent pas la confidentialité nécessaire pour certaines opérations, puisque certaines données privées ne sont pas destinées à être partagées publiquement. Autant vous dire que pour une adoption massive des cryptomonnaies par les institutionnels, nous avons besoin de solutions qui permettent de protéger les données sensibles. Imaginez que vous êtes patron d’une entreprise et que vos concurrents ou vos clients ont un accès direct à l’ensemble de vos transactions et investissements… 

Les private smart contracts (contrats secrets)

Comme pour Monero qui est une version de Bitcoin axée sur la confidentialité, Secret Network est une version d’Ethereum permettant la création de contrats intelligents programmables chiffrés (dénommé: private smart contracts).

La confidentialité des smart contracts est une idée puissante, elle permet aux développeurs de créer des applications complexes, décentralisées, sans autorisation et qui protègent également la confidentialité des données de ses utilisateurs. Même les nœuds qui composent la blockchain Secret Network ne peuvent pas visualiser le contenu des transactions effectuées avec des contrats intelligents secret.

Les contrats secrets sont créés avec le langage de programmation Rust et sont compilés en WebAssembly (WASM). Pour effectuer les calculs liés aux contrats secret, les nœuds utilisent un environnement d’exécution confidentiel nommé “TEE”, permettant de chiffrer les données de bout en bout. Les processeurs de smartphone utilisent TEE pour gérer des données sensibles telles que les empreintes digitales.

En savoir plus : Qu’est-ce qu’un smart contract ?

Utilité du token SCRT

Le coin natif de Secret Network, le SCRT n’est pas confidentiel puisqu’il est utilisé par les validateurs de blocs pour sécuriser le réseau. Toutes les transactions effectuées avec le SCRT sont visibles publiquement dans les blocs de la blockchain Secret Network.

En revanche, grâce aux smart contracts de Secret, les développeurs peuvent émettre des jetons préservent la confidentialité par défaut comme Monero (dénommé : jetons secrets). Les jetons secrets sont créés grâce à la norme SNIP-20 qui est l’équivalent de la norme ERC-20 que vous pouvez retrouver sur le réseau Ethereum, sauf que tous les jetons secrets (SNIP-20) ont leur confidentialité préservée par défaut.

Le token SCRT permet aux utilisateurs de payer les frais de transactions sur la blockchain, il permet également à la communauté de voter les propositions de gouvernance.

Actuellement le SCRT a une supply totale de 216 millions de coins, dont plus de la moitié sont verrouillés dans le module de staking. À noter également qu’il n’y a pas de quantités maximales de SCRT.

La grande force de Secret Network est que son coin natif, le SCRT, est complètement transparent, tandis que toutes les actions impliquant des jetons secrets ou des contrats secrets sont complètement privées. Ce processus permet aux institutions d’être en règle avec les régulateurs, puisque ceux-ci pourraient voir les montants investis et retirés en SCRT. Ceci, sans avoir accès aux informations sur les actions effectuées à l’intérieur du réseau Secret.

Les clés de visualisation 

Les détenteurs de jetons secret auront une clé de visualisation, pour chaque jeton secret, leur permettant de voir leurs soldes. En gros, à chaque fois qu’un utilisateur interagît avec un nouveau contrat secret, une clé de visualisation lui sera automatiquement générée. Par exemple, si vous apportez de la liquidité dans un pool sur un AMM, ou que vous achetez une NFT, une clé de visualisation vous sera générée. Cette clé de visualisation peut être donnée à qui de droit, afin de se mettre en conformité avec les régulateurs, si besoin.

Staking et consensus Proof-of-Stake

Le staking est la base du consensus “Proof-of-Stake” (preuve d’enjeu), il permet de sécuriser un réseau blockchain. Les validateurs doivent mettre en jeu une certaine quantité du coin natif de la blockchain, afin de participer au consensus de validation des transactions. Le pouvoir de vote de chaque validateur est proportionnel à la quantité misée. Les coins mis en jeu sont utilisés comme garantie, dans le cas où un validateur malveillant essayait de nuire au réseau. 

En savoir plus : Qu’est-ce que le Proof of Stake ? (Preuve d’Enjeu)

Le staking de tokens SCRT

Dans le cas de Secret Network, les validateurs doivent mettre en jeu (staker) des SCRT pour participer au consensus de la blockchain et n’importe quel utilisateur peut déléguer ses SCRT à un validateur. Actuellement il y a une limite de 80 validateurs, ce qui signifie qu’il faut miser plus de SCRT que le dernier des validateurs, pour participer à sécuriser le réseau Secret Network.

Les validateurs et les délégateurs ont un délai de 21 jours avant de pouvoir récupérer leurs SCRT, mais les délégateurs peuvent librement déplacer leur mise vers un autre validateur. Pour encourager le bon comportement des validateurs, ceux-ci sont soumis à une punition dénommée “Slashing”, qui est appliquée dans deux cas différents: 

  • Si un validateur est hors ligne pendant plus de 14 heures, un mécanisme de slashing se produira automatiquement, ce qui entraînera une perte de 0,01% de la mise des SCRT, pour le validateur et ses délégants.
  • La deuxième version du slashing se produit lorsqu’un validateur malveillant signe deux fois le même bloc, entraînant ainsi, une perte de 5% de la mise pour le validateur et ses délégants.

Secret bridge

Dans les fonctionnalités intéressantes du réseau Secret Network, il y a le Secret Bridge, permettant aux détenteurs de jetons ERC-20 sur Ethereum et BEP-20 sur la BNB chaîne, de créer une représentation de leurs jetons tout en préservant leur confidentialité.

Par exemple vous pouvez utiliser des jetons secret tels que du WETH, WBTC ou de l’USDC sur les différents protocoles DeFi de l’écosystème Secret Network. Il existe un Secret bridge avec la blockchain Monero.

secret bridge scrt

Gouvernance du protocole Secret

En ce qui concerne le réseau Secret Network, les modifications doivent être approuvées via le vote de gouvernance, dans lequel, le pouvoir de vote est proportionnelle à la quantité de tokens SCRT mis en jeu.

Chaque période de vote dure 2 semaines et pour déposer une proposition, il est nécessaire de staker 100 SCRT. Pour qu’une proposition soit adoptée, il doit y avoir au moins 51 % de votes en sa faveur. Les délégateurs peuvent choisir de voter différemment du validateur sur lequel ils misent leurs SCRT, mais voteront par défaut, de la même manière.

delegation vote de gouvernance

Les NFT de Secret Network

En 2021 nous avons pu assister à l’avènement des NFTs, dont vous avez forcément entendu parler… Vous l’aurez deviné, Secret Network apporte une couche de confidentialité aux NFTs permettant l’exploitation de métadonnées privées. Comme par exemple, le déverrouillage d’éléments cachés, permettant l’évolutivité d’une NFT ou la possibilité pour les créateurs de faire une version de leurs NFT avec un filigrane avant l’achat. C’est probablement ce niveau de sécurité qui a poussé Quentin Tarantino à lancer son projet Pulp Fiction NFT sur la blockchain Secret Network.

Voici les Anons, la collection la plus populaire sur Secret Network, où chaque NFT est une personne sans visage. 

Cosmos SDK

La blockchain Secret Network a été conçue à partir du Cosmos SDK, qui est un kit, permettant aux développeurs de créer ou d’utiliser des modules déjà existants pour concevoir leurs blockchains “Proof-of-Stake”. Ses différents modules sont composables et peuvent être ajoutés ou modifiés via des actions onchain, permettant de mettre à jour facilement la blockchain sans fork.

Comme vous pouvez le voir sur l’illustration ci-dessous, chaque module a une fonction bien précise et exécute sa propre logique, qui est alimentée par le moteur de consensus Tendermint (en vert). Le Cosmos SDK et notamment utilisé par des blockchains telles que la BNB chain et Terra.

Le protocole IBC pour l’interopérabilité

Le protocole IBC (Inter Blockchain Communication) est un module permettant aux blockchains qui y sont connectées, de communiquer nativement entre elles. Grâce aux comptes interchain, IBC permettra notamment d’effectuer des actions nativement depuis une blockchain A sur une blockchain B.

Par exemple, comme illustré ci-dessous, les modules A et B correspondent au module “Bank” du Cosmos SDK et permet aux utilisateurs d’avoir une adresse unique et ainsi recevoir et envoyer des actifs.

Financement de l’écosystème Secret Network

En janvier 2022, l’équipe de Secret Network a annoncé avoir clôturé une levée de fond de 400 millions de dollars auprès d’investisseurs tels que Alameda Research, DeFinance Capital et bien d’autres. Ces fonds sont destinés à inciter les porteurs de projets et les développeurs à créer sur Secret network, puisqu’ils peuvent demander des subventions, afin de financer le leur processus de création.