Actualités crypto de la semaine du 14 mars 2022 : Coin Hebdo #39

coin hebdo 39
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Dernière modification effectuée le 02.10.2023 19:02

La proposition MiCa sur les monnaies PoW refusée lors du vote européen

La commission des affaires économiques et monétaires de l'UE (ECON) a voté contre la mise en œuvre d'une proposition controversée qui aurait eu le pouvoir d'interdire les monnaies fonctionnant en proof-of-work (PoW) dont font partie Bitcoin et Ethereum.

Lors de la séance de vote de l'ECON lundi, 23 voix étaient en faveur de la clause du projet de loi sur les marchés des actifs cryptographiques (MiCA), 30 voix contre et six abstentions.

Plus précisément, la proposition visait à soumettre l'utilisation des actifs numériques de l'industrie cryptographique basés sur le PoW à des “normes minimales de durabilité environnementale“.

MiCA fait partie du programme des mesures de l'UE sur la finance numérique qui vise à prendre en compte le potentiel de ce jeune écosystème en termes d'innovation et de concurrence tout en atténuant les risques qu'il possède.

En savoir plus.

Source : Blockworks

europe bitcoin loi mica
Crédits : Leon Neal

ApeCoin, le jeton de BAYC et Yuga Labs

Le tant attendu jeton de l’écosystème Bored Ape Yacht Club, ApeCoin a été annoncé par Yuga Labs. Un airdrop a été envoyé aux holders et le token est listé sur tous les exchanges majeurs (Binance, Coinbase, FTX, Kraken, Gemini…).

L'équipe a attribué 150 millions de jetons, soit 15 % de l'offre totale d'ApeCoin, aux détenteurs des collections Bored Ape Yacht Club et Mutant Ape Yacht Club, ce qui représente une valeur de plus de $800 millions de dollars. Chaque détenteur de BAYC a reçu 10 094 jetons, d'une valeur comprise entre $80 000 et $200 000 dollars.

APE servira de protocole décentralisé pour les nouveaux produits et services qui “font avancer la culture dans le metaverse”, selon le site web d'ApeCoin. Les détenteurs de jetons peuvent voter sur la manière dont les fonds de la DAO seront utilisés.

En savoir plus.

Fun fact : 

Quelqu'un a trouvé un moyen de réclamer le airdrop en utilisant des NFT qu'il ne possédait pas initialement. En profitant de la manière spéciale dont l'airdrop fonctionnait pour contourner le système. Cette technique a rapporté $1,1 million de dollars en ApeCoin.

L'astuce est que le airdrop d'ApeCoin n'a pas été effectué instantanément en fonction de qui possédait tel ou tel Bored Ape à un moment précis dans le passé. En effet, l’airdrop devait être réclamé par toute personne qui possède un Bored Ape.

De ce fait, si vous avez donné votre Bored Ape à quelqu'un – et que vous n'aviez pas encore réclamé les jetons – il serait en mesure de réclamer vos jetons.

La personne en question a donc profité d’un flashloan afin d’emprunter 5 NFT avant de réclamer le airdrop de jeton APE. Dans ce processus, elle a réussi à réclamer un airdrop de 60 564 ApeCoin avant de vendre ces jetons sur le DEX Uniswap pour 399 ETH ($1,1 million de dollars).

Source : TheBlock

Mina Protocol lève $92 millions de dollars

L'écosystème Mina axé sur la protection de la vie privée, a levé $92 millions de dollars lors d'une vente de jetons et prévoit d'utiliser les fonds pour attirer davantage de développeurs et ajouter de la valeur au projet.

Three Arrows Capital et FTX Ventures ont codirigé la levée de fonds, avec Alan Howard, Brevan Howard, Amber Group, Blockchain.com, Circle Ventures, Pantera Capital et d'autres participants, selon une déclaration de l'écosystème Mina faite jeudi. 

Habituellement, les jetons sont offerts à un prix réduit aux investisseurs dans le cadre de ventes privées. Le prix d'un jeton MINA est actuellement d'environ 1,80 dollar.

Avec un nouveau capital en main, l'écosystème Mina vise à amener davantage de développeurs à utiliser le protocole Mina. À cette fin, la “quasi-totalité” du montant collecté sera consacrée à des subventions aux développeurs, a déclaré M. Shapiro.

Le protocole Mina est un réseau blockchain de layer 1 qui aide les développeurs à créer des applications décentralisées axées sur la confidentialité. Le protocole utilise la technologie de zero-knowledge, ce qui signifie que les utilisateurs n'ont pas à partager leurs informations privées lorsqu'ils utilisent des applications décentralisées construites sur le protocole Mina.

Mina protocol

L’Australie poursuit Meta pour la promotion de scam crypto

La Commission australienne de la concurrence et de la consommation (ACCC) a annoncé le 18 mars qu'elle avait engagé une action en justice contre Meta. La commission à déclarer que la société avait trompé les utilisateurs de Facebook en publiant des publicités pour des escroqueries en crypto monnaies mettant en scène des personnalités publiques locales ignorant le contenu.

Selon l'ACCC, les publicités Facebook renvoyaient à un faux article contenant des citations de ces célébrités approuvant les crypto monnaies et les systèmes financiers. Lorsque les gens s'inscrivaient à ces programmes, les escrocs les appelaient à plusieurs reprises et les convainquaient d'investir des fonds. Un consommateur a déclaré avoir perdu plus de 650 000 dollars australiens (soit près de $482 000 dollars).

D'après l'ACCC, Meta n'a pas fait assez pour remédier à la situation.  “Meta est responsable de ces annonces qu'elle publie sur sa plate-forme“, a déclaré le président de l'ACCC, Rod Sims.

L'Australie n'est pas le seul gouvernement à sévir contre les publicités pour les crypto monnaies et la publicité usant des célébrités. Le Royaume-Uni, Singapour et l'Espagne sont parmi les autres pays qui renforcent leur surveillance concernant le marketing des crypto monnaies. 

Binance et FTX à Dubai

Dubai poursuit ses efforts dans la régulation des cryptos. Conséquence de la loi adoptée la semaine dernière, l’autorité de régulation nouvellement créée accorde ses premières licences à Binance et FTX, deux plateformes majeures d’échange de cryptos dans le monde.

Dubai avait annoncé la création d’une autorité de régulation des cryptos qui aurait un rôle de surveillance, mais aussi qui aurait la charge de délivrer les licences nécessaires pour exercer légalement sur le territoire de Dubai. Cette autorité de régulation est appelée Virtual Assets Regulatory Authority (VARA).

“Le nouveau VARA est le symbole de la confiance de Dubai dans le potentiel de ce futur moteur de l'économie”, a déclaré Helal Saeed Almarri, directeur général de la Dubai World Trade Centre Authority. “À cette fin, notre régime est structuré de manière à catalyser la collaboration, à favoriser l'innovation et, surtout, à garantir l'intérêt public.”

En savoir plus.

crypto dubai loi

HSBC x The Sandbox

HSBC est la première banque mondiale à entrer dans le métavers grâce à un partenariat avec The Sandbox.

Selon un article publié par The Sandbox mercredi, la banque britannique a acquis une parcelle de terrain dans le monde virtuel de la startup. Cet espace dans le metaverse sera développé pour divertir les professionnels du sport, de l'e-sport, des jeux et de la finance.

L'achat fait partie d'un partenariat plus large avec The Sandbox pour s'engager auprès des fans de sport, d'esports et de jeux, selon l'annonce de la banque.

“Le métaverse est la façon dont les gens vivront le Web3, la prochaine génération d'Internet, en utilisant des technologies immersives telles que la réalité augmentée, la réalité virtuelle et la réalité étendue”, a déclaré Suresh Balaji, directeur marketing de HSBC Asie-Pacifique.

Aux côtés de HSBC, des entreprises telles que Gucci, Warner Music Group et Ubisoft ont également rejoint le métavers de The Sandbox.

En savoir plus.

nft hsbc sandbox crypto

Articles qui pourraient vous intéresser