Actualités crypto de la semaine du 8 janvier 2024 : Coin Hebdo #128

Piratage du compte Twitter de la SEC, ETH Bitcoin enfin approuvé, Circle et Ripple bientôt en bourse, prochaine étape : des ETF Ethereum ?
coin hebdo 128 etf bitcoin blackrock circle ripple ipo
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Le Coin Hebdo c'est le rendez-vous immanquable pour se tenir au fait des actualités crypto, NFT, DeFi & GameFi de la semaine ! 📰

9 janvier 2024 : piratage du compte Twitter de la SEC 24H avant l'approbation de l'ETF Bitcoin

Dans une récente confusion médiatique, le compte Twitter de la SEC aurait été piraté, diffusant de fausses informations concernant l'approbation des ETF Bitcoin. Gary Gensler, le directeur de la SEC, a clarifié que ni la cotation ni le trading d'ETF Spot Bitcoin n'ont été approuvés.

Cette annonce erronée a suscité des spéculations, avec Eric Balchunas de Bloomberg suggérant que la SEC aurait pu programmer son tweet un jour trop tôt. Cet incident a semé le doute et l'incertitude dans la cryptosphère, en particulier concernant la décision attendue sur les ETF Bitcoin.

10 janvier 2024 : enquête conjointe de la SEC et des forces de l'ordre suite au hack

Après le hack de son compte X, la SEC collabore avec les forces de l'ordre pour enquêter sur une publication non autorisée qui annonçait faussement l'approbation des ETF Bitcoin Spot.

Cet incident a immédiatement perturbé le marché des cryptomonnaies et suscité des appels à la transparence de la part des législateurs et acteurs de l'écosystème. La rapidité avec laquelle la SEC a récupéré l'accès au compte et démenti l'annonce a alimenté des spéculations sur la nature réelle de l'incident.

10 janvier 2024 : Twitter (X) confirme qu'il y a eu un hack, les acteurs de l'écosystème réagissent

Le compte X officiel “Safety” a indiqué que le compte de la SEC a bien subi un piratage car celui ci n'était pas protégé par une connexion en 2 étapes (two-factor authentication), cet amateurisme fait froid dans le dos de la part d'un régulateur dont le rôle est de protéger les investisseurs.

D'importants acteurs du monde des cryptomonnaies, tels qu'Elon Musk, Tyler Winklevoss, Brad Garlinghouse, Michael Saylor ont vivement réagi. Ces leaders ont exprimé leur frustration et leur critique, remettant en question la fiabilité et la gestion de la SEC.

Le vote POUR de Gary Gensler a permis l’approbation des ETF Bitcoin Spot

Gary Gensler, à la tête de la Securities and Exchange Commission, a souligné mercredi que l'approbation des ETF Bitcoin Spot par l'agence ne constitue pas un soutien au Bitcoin lui-même. Cette décision fait suite à un jugement juridique ordonnant à la SEC de réévaluer une proposition d'ETF Bitcoin au comptant de la part de Grayscale Investments.

Il est à noter que le vote favorable de Gary Gensler a joué un rôle déterminant dans l'approbation de ces ETFs.

La société Circle prépare son introduction en bourse (IPO)

L'introduction en bourse de Circle est prévue pour début 2024.

Après l'échec d'une fusion avec Concord Acquisition Corp en 2022, Circle, l'émetteur du stablecoin USDC, se dirige vers une introduction en bourse (IPO) prévue pour le début de cette année. Malgré les fluctuations du marché des cryptomonnaies, Circle maintient une évaluation impressionnante de 9 milliards de dollars. La société a récemment déposé de nouveaux documents S-1 à la SEC, signalant une avancée significative dans ses plans d'entrée en bourse.

Cette IPO pourrait marquer un tournant dans la reconnaissance et la légitimité des stablecoins comme l'USDC, potentiellement incitant d'autres entreprises crypto à suivre cette voie. L'entrée en bourse de Circle pourrait ainsi favoriser une intégration plus large des cryptomonnaies dans le système financier traditionnel.

Actuellement, l'USDC se positionne comme le deuxième plus gros stablecoin en termes de capitalisation boursière, avec plus de 25,2 milliards de dollars, le plaçant en 7ᵉ position parmi les crypto monnaies les plus importantes selon CoinMarketCap.

Il semblerait également que Ripple prépare aussi une introduction en bourse pour l'année 2024.

Airdrop Starknet (STRK) & mise à jour cruciale de son écosystème

La mise à jour Alpha version 0.13, approuvée par plus de 99,8% des délégués de la communauté, introduit le token STRK et permettra le paiement des frais de gas en STRK et en ether (ETH) sur son Layer 2.

Cette mise à jour devrait diminuer les coûts de transaction et améliorer les performances du réseau, avec une réduction anticipée des frais de transaction de 25 à 50%.

L'activation des paiements en STRK est prévue pour le lancement du token, et l'équipe Starknet envisage de passer ultérieurement à l'utilisation exclusive de STRK pour les frais de transaction.

La Fondation Starknet projette de distribuer 1.8 milliard de tokens cette année, en mettant l'accent sur les récompenses utilisateurs et un potentiel airdrop communautaire. Bien que la date initiale prévue pour l'événement de récompense ait été reportée sans nouvelle date annoncée, la communauté crypto reste en attente.

Le supply total de tokens STRK est de 10 milliards de tokens (source Etherscan & blog StarkWare), ce qui signifie que 18% des jetons pourraient être distribués à la communauté à minima (sous forme d'airdrops, de grants etc.).

Bitcoin : une classe d’actif, pas une monnaie, selon le PDG de BlackRock

Dans une récente déclaration, Larry Fink, le PDG de BlackRock, a remis en question la viabilité du Bitcoin en tant que monnaie quotidienne, le percevant davantage comme une classe d'actifs.

Bien qu'il ait été autrefois sceptique envers le Bitcoin, Larry Fink reconnaît désormais son potentiel en tant que classe d'actifs, similaire à “l'or numérique. Cependant, il maintient que selon lui, le Bitcoin ne remplacera probablement pas les monnaies traditionnelles émises par les gouvernements, comme l'euro ou le dollar.

👉 Envie d'en savoir plus sur Bitcoin ? Nous avons réalisé une formation gratuite complète sur le sujet !

Larry Fink de BlackRock voit Bitcoin comme un bouclier contre la manipulation Gouvernementale

Dans un récent entretien avec Fox News, Larry Fink, le PDG de BlackRock, a défendu le Bitcoin comme un rempart contre les abus de pouvoir gouvernementaux.

Il a souligné le rôle potentiel du Bitcoin en tant que réserve de valeur, surtout dans des contextes où les citoyens craignent la dévaluation de leur monnaie par le gouvernement. Cette prise de position souligne la légitimité croissante du Bitcoin, renforcée par l'introduction d'ETFs Bitcoin et l'intérêt grandissant pour d'autres initiatives telles que les ETF Ethereum.

ETF Ethereum : tôt ou tard ?

tokenize everything

Le CEO de BlackRock s'exprime à présent sur le pouvoir de tokenisation des actifs. C'est un message extrêmement positif pour les projets crypto Layers 0 / 1 / 2 dédiés à cette activité comme Ethereum, Solana ou Chainlink qui facilite grandement cette tâche.

Message de Capet : attention cependant, l'expérience nous a appris que trop d'euphorie, tue l'euphorie. Nous savons que de nombreux acteurs institutionnels s'intéressent de prêt aux crypto monnaies, cela ne change en rien leur capacité à très rapidement retourner leur veste lorsque le marché devient baissier pendant quelques mois. Prenez ces déclarations avec des pincettes et gardez la tête froide.

Trouver votre prochain emploi dans le web3

L'actu en bref

Articles qui pourraient vous intéresser