Actualités crypto de la semaine du 16 Janvier 2023 : Coin Hebdo #81

Dans ce Coin Hebdo #81, Coin Academy vous fait le récap de toute l’actu crypto, NFT, Web3 de cette semaine.
coin hebdo 81

Coin Hebdo, retour sur l’actualité crypto, NFT, Metaverse & Web3 de cette semaine. Au programme : Brett Harrison lève $5 millions de dollars, Genesis déclare faillite, John Ray III pourrait relancer FTX.

Genesis déclare faillite, mais espère se redresser rapidement

Genesis a une feuille de route pour sortir de la faillite et espère le faire aussi “rapidement et efficacement que possible“, a déclaré le PDG par intérim Derar Islim aux clients dans la semaine. La société doit $3,6 milliards de dollars à ses principaux créanciers, selon son dépôt de bilan.

Notre objectif est de passer par le processus du chapitre 11 aussi rapidement et efficacement que possible tout en obtenant le meilleur résultat et en émergeant bien positionné pour l'avenir“, a écrit Islim dans la lettre quelques heures après que la société ait demandé la protection du chapitre 11 sur les faillites. 

Les rachats et les nouveaux prêts accordés par l'activité de prêt restent suspendus, et toutes les réclamations des clients seront désormais traitées dans le cadre de la procédure du chapitre 11, selon la lettre. Islim a noté que la société “a l'intention d'établir un processus de réclamation habituel pour les clients“.

La procédure du chapitre 11 signifie qu'il y a un sursis automatique qui empêche Genesis de payer toute réclamation à ses clients prêteurs. L'entreprise a subi un choc financier à la suite de l'effondrement du fonds spéculatif crypto Three Arrows Capital et de la bourse FTX l'année dernière, ce qu'Islim a souligné dans sa lettre.

Le 16 novembre, la société a interrompu les retraits et les nouveaux prêts de sa filiale de prêt. Le 4 janvier, Genesis a déclaré à ses clients qu'elle continuait à chercher une solution pour l'unité d'emprunt et de prêt en difficulté et qu'elle avait besoin de plus de temps pour le faire.

En savoir plus : Genesis sur le point de déclarer la faillite

Genesis faillite

La SEC inculpe Avraham Eisenberg

La Securities and Exchange Commission (SEC) a inculpé Avraham Eisenberg, connu sous le nom de Mango Avi, pour avoir orchestré une attaque sur Mango Markets et avoir siphonné $116 millions de dollars de la plateforme de crypto monnaies.

La SEC a déclaré que Eisenberg a manipulé le jeton de gouvernance MNGO, que la SEC a déclaré avoir été offert et vendu en tant que valeur mobilière. Eisenberg a été arrêté et détenu à Puerto Rico et sera transporté pour comparaître devant le district du sud de New York. Eisenberg fait également l'objet de charges de la part du ministère de la Justice.

Les enquêtes sur d'autres violations de la loi sur les valeurs mobilières et sur d'autres entités et personnes liées à la prétendue manipulation sont en cours, a déclaré l'agence dans un communiqué de presse vendredi. Mango Markets est inopérant, a déclaré la SEC dans la plainte.

La SEC a déclaré que, à partir du 11 octobre 2022, Eisenberg a entrepris une opération visant à voler environ $116 millions de dollars de crypto monnaies à partir de la plateforme Mango Markets. Eisenberg aurait utilisé un compte qu'il contrôlait sur Mango Markets pour vendre un grand nombre de dérivés de crypto monnaies pour des jetons MNGO et aurait utilisé un compte séparé sur la plateforme pour acheter ces mêmes dérivés.

Le prix des dérivés de crypto monnaies MNGO sur Mango Markets a augmenté en conséquence de ces transactions. Eisenberg a utilisé la valeur accrue de sa position en dérivés MNGO pour emprunter et retirer environ $116 millions de dollars de divers tokens de la plateforme, en vidant ainsi tous les actifs disponibles de la plateforme Mango Markets, a déclaré la SEC.

mango markets pirate

Brett Harrison lève $5 millions de dollars

Après ses révélations sur son expérience à FTX US et sa relation compliquée avec Sam Bankman Fried, Brett Harrison ancien président de FTX US, lève $5 millions de dollars pour sa nouvelle startup Architect.

La nouvelle entreprise fournira des outils logiciels de négociation dans l'espace financier décentralisé pour les grands investisseurs et les institutions. La campagne de financement a été rapportée pour la première fois par Bloomberg.

Parmi les investisseurs, on peut citer : Coinbase Ventures, Circle Ventures, Anthony Scaramucci, qui a déjà investi dans FTX, l'ancien employeur de Harrison. SV Angel, Third King Venture Capital et Motivate Venture Capital soutiennent également la nouvelle société. 

Harrison a déclaré dans un thread Twitter que la société construira “une technologie de négociation de niveau institutionnel qui rationalise la structure du marché des crypto monnaies, rendant plus facile et plus sûr pour les entreprises et les grands traders d'accéder aux protocoles décentralisés et aux échanges centralisés“. Le produit principal est une couche de connectivité qui aide à faire le lien entre les lieux décentralisés et les acteurs tels que les dépositaires qualifiés.

Sa clientèle devrait comprendre “des fonds spéculatifs de petite et moyenne taille ainsi que des sociétés de trading. Des utilisateurs individuels à fort volume, qui sont eux-mêmes des sociétés de négoce. Des personnes qui négocient des volumes importants et qui n'ont peut-être pas l'équipe de développeurs nécessaire pour construire l'infrastructure dont elles ont besoin“, a ajouté le dirigeant. 

Harrison considère que cela résout le problème du manque de normalisation. Dans le système DeFi, il n'y a pas vraiment de normes de marché… lorsque vous combinez le fait que les gens veulent négocier sur les marchés DeFi et CeFi, il n'y a pas de véritable solution globale qui relie tout cela“, a-t-il déclaré. 

John Ray III annonce la possibilité de relancer FTX

Le nouveau dirigeant de la bourse de crypto monnaies FTX, qui est en faillite, a déclaré qu'il avait mis en place un groupe de travail pour étudier la possibilité de redémarrer FTX.com selon le Wall Street Journal. Dans une interview, le dirigeant de FTX, John Ray III, a déclaré à propos des perspectives de redémarrage : “Tout est sur la table“.

Le journal a également rapporté que Ray examinerait si la relance de l’exchange internationale de FTX permettrait de récupérer plus de valeur pour les clients de la société que ce que son équipe pourrait obtenir en liquidant les actifs ou en vendant la plateforme.  

En début de semaine, FTX a identifié $5,5 milliards de dollars d'actifs liquides, après avoir démêlé les finances de l'entreprise. FTX a déposé son bilan en novembre, et les autorités américaines ont engagé des poursuites contre son ancien PDG Sam Bankman Fried peu après.  

Ray et Sam Bankman Fried sont en désaccord sur le dépôt de bilan de la bourse. M. Bankman-Fried a déclaré que FTX avait commis une erreur en se plaçant sous la protection du chapitre 11 de la loi sur les faillites et a critiqué la façon dont M. Ray s'en est occupé. Ray a déclaré que les commentaires de Bankman-Fried étaient “inutiles et intéressés“. “Nous n'avons pas besoin de dialoguer avec lui“, a déclaré Ray dans l'interview. “Il ne nous a rien dit que je ne sache déjà“.  

Le ministère de la Justice a accusé Bankman-Fried d'avoir utilisé des milliards de dollars de fonds de clients de FTX pour son usage personnel, pour faire des contributions politiques et pour rembourser des milliards de dollars de prêts dus par le fonds spéculatif crypto fondé par Bankman-Fried appelé Alameda Research. La Securities and Exchange Commission (SEC) et la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) ont également porté leurs propres accusations. 

Note : Ce vendredi, les procureurs fédéraux ont saisi $697 millions de dollars en espèces et en actifs composés principalement d'actions Robinhood de l'ancien PDG et fondateur de FTX, Sam Bankman-Fried, selon des documents judiciaires. 


En savoir plus : Le PDG de FTX, John J Ray, pourrait relancer l’exchange crypto

john j ray ftx relancer

Binance saisit 124 BTC des hackers d’Harmony 

Au cours du week-end précédent, les analystes on-chain ont détecté d'importants mouvements provenant de portefeuilles liés à des pirates nord-coréens présumés qui ont volé environ $100 millions de dollars en crypto monnaie à Horizon en juin de l'année dernière. 

Horizon est un bridge qui relie Ethereum à la blockchain Harmony. À l'époque, l'argent a été blanchi via Tornado Cash, un mélangeur de crypto, et réparti entre de nombreux portefeuilles. Les entreprises d'analyse légale de blockchain Elliptic et Chainalysis ont retracé les pirates d'Harmony jusqu'à Lazarus, un groupe de hacker nord-coréen bien connu associé au régime du pays. 

Plus de 200 jours plus tard, les pirates ont tenté de blanchir une grande partie des fonds volés. ZachXBT, un enquêteur utilisant les données on-chain de crypto monnaies, et la société de sécurité SlowMist ont été les premiers à détecter une activité suspecte impliquant des portefeuilles associés aux pirates.

Les pirates ont transféré 41 000 ETH ($63,5 millions de dollars) par le biais de plus de 350 adresses différentes au cours des derniers jours, a déclaré ZachXBT. Le 13 janvier, les pirates ont commencé à transférer ces fonds vers Railgun, un échange axé sur la confidentialité et construit directement sur la blockchain Ethereum qui agit comme un mélangeur, rendant les transactions difficiles à tracer.

ZachXBT a découvert qu'après Railgun, les fonds ont été regroupés dans des adresses spécifiques, et déplacés vers trois exchanges centralisés : Huobi, Binance et OKX, probablement dans le but de convertir les actifs en monnaie fiduciaire. Le PDG de Binance, Changpeng Zhao, a déclaré que son équipe avait pu saisir 124 bitcoins ($2,6 millions de dollars). 

Venom Ventures prêt à investir dans le web3

Le fonds Venom Ventures, basé à Abu Dhabi, a annoncé qu'il était prêt à investir un milliard de dollars dans les applications Web3. Peter Knez, l'un des deux membres de l'équipe dirigeante de Venom, pense que le moment ne pourrait pas être mieux choisi.

Un bon moment pour lancer quelque chose comme ça, c'est quand les liquidités sont rares”, a-t-il déclaré. “Vous pouvez vous présenter avec beaucoup de capital et il y a beaucoup de gens – de bons projets – qui ont du mal à obtenir des capitaux.

C'est une bonne stratégie utilisée dans n'importe quel secteur pour les investisseurs bien capitalisés opérant sur un marché déprimé. M. Knez s'y connaît. Il était auparavant co-chef des investissements de la division des revenus fixes de BlackRock, et avant cela, il a passé du temps chez Lincoln Capital Management et Goldman Sachs.

L'offre de Venom est vaste. La société prévoit de gérer ses opérations de capital-risque parallèlement à un incubateur de startups, tout en offrant des services de conseil aux fondateurs, selon son site web. Elle investira également dans tous les domaines de la création d'entreprise, par des subventions de $25 000 à $200 000 dollars jusqu'aux prises de participation, a déclaré M. Knez.

Le fonds a pour mandat de contribuer à favoriser le développement du marché web3 aux Émirats arabes unis (EAU) – un axe majeur pour le pays du Moyen-Orient au cours de l'année. L'année dernière, Dubaï a annoncé une “stratégie métaverse” destinée à ajouter $4 milliards de dollars à son économie d'ici à 2027. Elle a offert des licences aux opérateurs de crypto monnaies par l'intermédiaire de l'Autorité de régulation des actifs virtuels (VARA), un organisme de régulation dédié.

Venom Ventures prêt à investir dans le web3

L’actu en bref :

  • Le cofondateur de Gemini menace de porter plainte contre DCG et Barry Silbert.
  • Nexo paie $45 millions de dollars pour régler les accusations de la SEC et de l'État pour ne pas avoir enregistré un produit de prêt.
  • 1inch Network se lance dans le commerce de hardware wallet.
  • Le vote final de l'UE sur le règlement MiCA est reporté au mois d'avril.
Articles qui pourraient vous intéresser