Découvrez l'univers crypto en profondeur

Actualités crypto de la semaine du 7 février 2022 : Coin Hebdo #34

KPMG Canada ajoute des cryptomonnaies à sa trésorerie

La branche canadienne de KPMG, l’un des plus gros cabinets d’audit au monde, aurait acheté du Bitcoin et de l’Ether pour l’ajouter à sa trésorerie d’entreprise. La news confirme l’intérêt du cabinet pour cette nouvelle classe d’actif et reflète leur engagement à l’égard du web 3.0.

Cette acquisition s’est faite via les services de Gemini Trust, une société new-yorkaise qui propose l’achat et le stockage de crypto-actifs en toute sécurité. Le montant de ces achats n’a pas été dévoilé, mais comme Tesla et Square, KMPG fait désormais parti de ces géants qui détiennent des cryptomonnaies dans leur bilan.

Un porte-parole de la branche canadienne a communiqué dans la semaine: “KPMG Canada est bullish sur les cryptoactifs, nous pensons qu’ils sont là pour rester, et nous envisagerons d’autres opportunités d’investissement innovantes à l’avenir”.

Russie: les cryptomonnaies réglementées comme des devises étrangères

Dans le coin hebdo #32 nous parlions du désaccord entre la banque centrale russe et le ministère des Finances sur la question des crypto-actifs. Il semblerait qu’un accord ait été trouvé ces derniers jours puisque qu’une réglementation à l’image des devises devrait voir le jour.

En Russie, les cryptomonnaies ne seront finalement pas considérées comme des actifs financiers, mais bien comme des devises étrangères. Cependant, il est toujours question de réaliser les opérations cryptos par l’intermédiaire des banques traditionnelles ou de quelques bourses présélectionnées. Dans certains cas, il y aura même des déclarations obligatoires.

Cette nouvelle réglementation pourrait plaire aux investisseurs et en attirer plus d’un. Un projet de loi devrait voir le jour le 18 du mois, affaire à suivre…

Un accord inédit entre Crypto.com et un Grand Prix automobile

La guerre des partenariats continue aux États-Unis. Cette semaine, c’est Crypto.com qui frappe fort avec un accord de neuf ans avec le Grand Prix de F1 de Miami. C’est même le premier partenaire commercial de l’événement.

La course sera appelée “Formula 1 Crypto.com Miami Grand Prix”, et la marque sera visible sur le logo officiel de l’événement, mais également au cœur du circuit automobile. Il faudra néanmoins attendre la cinquième manche du championnat du monde et le week-end du 6 mai pour l’apercevoir pour la première fois à la télévision.

Après sont partenariat colossal avec la Formule 1 en 2021, l’Exchange de cryptomonnaies étend encore plus sa présence dans la compétition. Jeremy Walls, Vice-président du Grand Prix, a déclaré: “Nous sommes très enthousiastes à propos de notre partenariat long terme avec Crypto.com. Nous partageons leur engagement en faveur de l’innovation et nous appliquerons ces standards élevés à la fan expérience lors du Formula 1 Crypto.com Miami Grand Prix”.

Une saisie colossale de plus de 94,000 Bitcoins

Cette semaine, le département de la justice des États-Unis (DOJ) a arrêté deux personnes et saisit $3.6 milliards de Bitcoin qui pourraient avoir été dérobés en 2016 lors du piratage de Bitfinex. Plus de 5 ans après les faits, l’organisme américain aurait donc mis la main sur une grosse partie des 119,756 Bitcoins disparus.

À priori, les deux individus auraient tenté de blanchir leurs cryptomonnaies après plusieurs transactions, mais les autorités ont la faculté de “suivre l’argent à travers la blockchain”. Ils risquent désormais plus de 20 ans de prison.

Lisa Monaco, la procureure générale adjointe a déclaré: “Les arrestations d’aujourd’hui, qui plus est la plus grosse saisie financière jamais réalisée par le département, montrent que les cryptomonnaies ne sont pas un refuge pour les criminels (…) Grâce au travail méthodique des forces de l’ordre, le ministère a une fois de plus prouvé qu’il peut et veut suivre l’argent, quelle que soit la forme qu’il prend”.

DOJ - USA

BlackRock va proposer le trading de cryptos ?

Blackrock, le plus gros gestionnaire d’actifs au monde, envisagerait de proposer le trading de cryptomonnaies à ses clients. Ces transactions se feraient via la plateforme de la société: Aladdin (Asset, Liability, Debt & Derivative Investment Network).

Pour l’instant, BlackRock ne s’est pas exprimé à ce sujet, mais ce nouveau service s’inscrirait très bien dans la lignée de leurs dernières initiatives. Il y a quelques mois, le groupe recrutait déjà un responsable de la stratégie blockchain, des futures sur le bitcoin CME ont même été négociés.

En plus de ce service de trading, il sera apparemment possible pour les investisseurs de faire des emprunts avec un collatéral en crypto. Si cette nouvelle venait à être officiellement confirmée, ce serait évidemment très bullish pour le marché puisque ce sont pas moins de 10 000 milliards de dollars qui sont gérés par la société, rien que pour le compte des institutionnels.

FTX.US va faire gagner des Bitcoins pour le Super Bowl

Le plus fou c’est que la quantité de BTC ne sera déterminée qu’à l’heure à laquelle la publicité d’FTX sera diffusée: si elle passe à 20h30, alors 8.3 BTC seront distribués.

Il suffira aux résidents des USA de retweeter la publication de FTX entre le moment de la pub et minuit heure locale. Les Bitcoins seront ensuite partagés entre quatre personnes qui pourront les récupérer sur un nouveau compte FTX.US.

Sam Bankman-Fried et sa bourse de crypto n’ont pas finis de faire parler d’eux. Avec le sport au cœur de leur campagne publicitaire, ils veillent à sensibiliser le grand public aux cryptomonnaies. Le PDG a d’ailleurs communiqué: “Il n’y a pas d’événement plus important et plus grand public pour partager un tel message que le Superbowl.”.

Gucci fait son entrée sur The Sandbox

Le luxe arrive sur The Sandbox après l’achat d’une parcelle virtuelle par la maison de mode Gucci. La marque souhaiterait conquérir le segment des nouvelles générations en créant des expériences inédites dans le metaverse. Elle développe actuellement un concept store du nom de “Gucci Vault” qui promet une nouvelle façon d’interagir avec les fans.

Gucci n’en est pas à son coup d’essai. L’année passée la marque avait déjà émis plusieurs objets de collection sur la plateforme Roblox. La totalité des NFTs introduits par la maison de luxe pourrait même “représenter un marché de 56 milliards de dollars d’ici 2030″ estime Morgan Stanley.

La bourse FTX intègre le réseau Arbitrum

Après Binance en novembre, c’est FTX qui vient ajouter le layer 2 d’Ethereum et qui permet ainsi à ses utilisateurs de retirer (déposer) directement sur (depuis) le réseau Arbitrum sans avoir à bridger leurs cryptos.

Arbitrum est de loin la plus importante seconde couche d’Ethereum en termes de TVL (Total Value Locked), elle bénéficie de la sécurité du mainnet, mais elle permet des transactions à couts réduits par rapport à celui-ci. De nombreuses plateformes populaires sur Ethereum l’utilisent déjà.

Auparavant, les utilisateurs n’avaient pas le choix que de payer des frais élevés pour accéder à Arbitrum. Ces intégrations par les plus grosses bourses de cryptomonnaies sont donc des superbes nouvelles puisqu’elles vont inciter les utilisateurs à l’utiliser.

Sources

Articles qui pourraient vous intéresser
Participez à la première conférence de CoinAcademy le 25 juin 2022
En savoir plus
Total
0
Share