Actualités crypto de la semaine du 5 Décembre 2022 : Coin Hebdo #75

Dans ce Coin Hebdo #75, Coin Academy vous fait le récap de toute l’actu crypto, NFT, Web3 de cette semaine.
coin hebdo 75
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Dernière modification effectuée le 07.09.2023 00:03

Coin Hebdo, retour sur l’actualité crypto, NFT, Metaverse & Web3 de cette semaine. Au programme : le PDF de The Block démissionne, 3AC accuse FTX, Ledger sort un nouveau produit.

Le PDG du média The Block démissionne 

Le directeur général de The Block, Michael McCaffrey, a démissionné après avoir omis de divulguer une série de prêts accordés par l'ancien dirigeant de FTX : Sam Bankman-Fried. Il était la seule personne à avoir connaissance de ce financement au sein de l'entreprise.

Selon une déclaration de la société, Bobby Moran, le directeur des revenus de The Block, assumera le rôle de PDG à partir de maintenant.

Personne à The Block n'avait connaissance de cet arrangement financier à part Mike“, a déclaré Moran dans un communiqué. “De notre propre expérience, nous n'avons vu aucune preuve que Mike n’a jamais cherché à influencer de manière inappropriée la salle de rédaction ou les équipes de recherche, en particulier dans leur couverture de SBF, FTX et Alameda Research.

McCaffrey a reçu trois prêts au total, dont le premier, d'un montant de $12 millions de dollars, a été utilisé en 2021 pour racheter les parts d'autres investisseurs dans le média. Il a repris les opérations quotidiennes en tant que PDG à ce moment-là. Un deuxième prêt de $15 millions de dollars en janvier a été utilisé pour aider à financer les opérations quotidiennes, tandis qu'un autre prêt de $16 millions de dollars plus tôt cette année a été utilisé pour acheter des biens immobiliers personnels aux Bahamas. Cette démission est la dernière d'une série de pertes dans l'industrie liées à l'effondrement de l'empire cryptographique de Sam Bankman-Fried.

Outre son départ du poste de PDG, M. McCaffrey quittera le conseil d'administration de la société, qui devrait passer à trois personnes. La société s'efforce actuellement de recruter deux membres pour rejoindre Moran dans le groupe élargi.

Three Arrow Capital accuse FTX

Ce n'est pas l'effondrement de la crypto monnaie LUNA qui a finalement causé la chute de Three Arrows Capital, selon le cofondateur de 3AC, Kyle Davies. C'est plutôt la dernière position de l'entreprise qui a été liquidée sur FTX. 

Kyle a expliqué comment le fonds spéculatif a été liquidé lors d'un podcast avec le gestionnaire de fonds spéculatifs Hugh Hendry. Il a affirmé que le fonds a survécu à l'effondrement de Luna, au resserrement du crédit qui s'en est suivi et à la baisse des prix des crypto monnaies, pour finalement succomber lorsqu'il a été liquidé par FTX. Il a également affirmé que FTX et Alameda partageaient des informations internes et que la société d’investissement connaissait son niveau de liquidation et le chassait délibérément. 

Davies a commencé par minimiser l'impact de Luna sur le fonds. “Pour moi, c'était un coup. J'ai mis $200 millions de dollars, il est monté à $600 millions de dollars puis est tombé à zéro. C'était donc un coup dur, mais nous avions un fonds de plus de $4 milliards de dollars, donc ce n'était pas un coup dur énorme“, a-t-il déclaré.

Il a déclaré qu'un coup plus important a été porté lorsque le crédit s'est resserré dans l'écosystème crypto et que les prêteurs ont commencé à rappeler des prêts. Il a affirmé que 3AC a remboursé tous les prêts demandés pendant cette période.

Dans le même temps, le marché crypto au sens large a connu une forte baisse des prix. Davies a noté que le bitcoin, l'éther et de nombreux tokens de blockchains ont tous connu d'énormes baisses à la suite de l'effondrement de Luna (chutant de 40% à 50%). Pourtant, même à ce moment-là, il a déclaré que ce n'était pas un énorme problème et que l'entreprise n'avait pas eu besoin de déposer une demande de liquidation.

La disparition de Luna a eu d'autres conséquences importantes. Kyle a noté que la décorrélation du Bitcoin Trust (GBTC) de Grayscale est passée de 20% à 40%. De même, il a souligné que l'éther staké, un token qui n’était pas encore échangeable contre celui-ci, a commencé à se négocier en dessous de la parité avec l'éther. Il a dit qu'il a chuté jusqu'à 80 cents sur le dollar et que les gens disaient qu'il pourrait descendre à 70 cents. Ces deux événements ont eu un impact sur 3AC, mais même dans ce cas, Davies a maintenu que la partie n'était pas terminée. “Pour moi, tout allait bien, même à ce moment-là“, a-t-il déclaré. “Nous étions blessés, mais nous étions encore en vie.

Ce n'est qu'après tout cela que 3AC a été mis à genoux. Cela concernait l'une de ses positions sur FTX, alors qu'elle était encore opérationnelle, qui a été liquidée.

Pour nous, le tueur final a été, après tous ces coups, notre position finale a fini par être chassée sur FTX. Ils ont vu (FTX la bourse, et Alameda, la société de trading) en partageant les positions, j'ai un chat interne d'un gars qui se vantait de notre niveau de liquidation et bien sûr, lorsqu'il a été atteint et nous sommes sortis “, a-t-il dit.

Ce n'est pas l'effondrement de la crypto monnaie LUNA qui a finalement causé la chute de Three Arrows Capital, selon le cofondateur de 3AC, Kyle Davies. C'est plutôt la dernière position de l'entreprise qui a été liquidée sur FTX. 

Coinbase intensifie la guerre des stablecoins

Coinbase a appelé les utilisateurs à convertir leurs stablecoins USDT en stablecoin qu'elle a cofondé, USD Coin, tout en renonçant aux frais pour le faire.

Maintenant plus que jamais, la stabilité et la confiance sont de la plus haute importance pour les clients“, a déclaré la bourse de crypto monnaie dans un article de blog officiel, ajoutant que la possibilité d'échanger USDT contre USDC sans frais représente un effort continu pour donner aux utilisateurs “des moyens sûrs et responsables de détenir et de faire croître leur crypto.

Coinbase a réitéré que son stablecoin associé est “unique en ce qu'il est 100% soutenu par des espèces et des trésors américains à court terme détenus dans des institutions financières réglementées américaines.” La bourse a ajouté que l'USDC délivre des attestations mensuelles et est “toujours échangeable 1:1 contre des dollars américains.

La décision de Coinbase peut être considérée comme une attaque contre l'USDT de Tether dans la “guerre des stablescoins“.

Le 1er décembre, le Wall Street Journal a publié un rapport affirmant que la société derrière Tether “pourrait ne pas avoir assez d'actifs liquides pour payer les rachats en cas de crise“. Cette évaluation provenait d'une augmentation apparente des prêts, par opposition aux ventes directes.

Tether a répondu par un article de blog cinglant intitulé : “WSJ & CO : L'hypocrisie des médias grand public, endormis au volant de l'information“. “Les critiques et les médias ont passé des années à critiquer, à enquêter et à mettre en garde contre la prétendue faillite “toujours imminente” de Tether, mais ils étaient complètement endormis au volant alors qu'une partie extrêmement importante de l'industrie de la crypto implose en raison d'un effet de levier irresponsable, d'une fraude pure et simple et d'un arbitrage réglementaire“, indique le post.

L'USDC a actuellement une offre en circulation d’environs $43 milliards, tandis que l'USDT a une offre en circulation de $66 milliards, selon les sites Web respectifs de Circle et de Tether.

Ledger annonce son nouveau produit Ledger Stax

Ledger, développeur de hardware wallet, lance un nouvel appareil conçu par Tony Fadell, l'inventeur de l'iPod et co-créateur de l'iPhone, à un moment où l'entreprise affiche des ventes record. 

Le nouvel appareil de Ledger, de la taille d'une carte de crédit, s'appelle Ledger Stax. Son lancement est prévu pour l'année prochaine et son prix sera de 279 dollars, soit une augmentation par rapport au Ledger Nano X, qui est actuellement vendu à 149 dollars.

Ledger espère justifier le prix du Stax en mettant l'accent sur la facilité d'utilisation de son écran tactile à encre électronique. L'écran permet à l'utilisateur de visualiser les NFT (bien qu'en noir et blanc), de gérer ses tokens et de se connecter à son application mobile Ledger Live via Bluetooth pour accéder aux services de swaps, et de staking

Fadell, l'inventeur de l'iPod, s'est impliqué dans le développement du produit il y a dix-huit mois. Son objectif était de créer un dispositif d'actifs numériques qui ne soit pas réservé aux “geeks.

Les portefeuilles Ledger ont connu d'énormes hausses de ventes, les investisseurs en crypto monnaie cherchant à autodéfendre leur cryptomonnaie après l'effondrement de FTX. “Il y a une nette tendance, après la débâcle de FTX, à ce que les gens cherchent à se réfugier dans le self-custody de leur fonds“, a déclaré Pascal Gauthier, PDG de Ledger.


En savoir plus : Ledger annonce son nouveau produit phare : Ledger Stax

ledger stax

Strike élargi les paiements en Afrique

Strike, une plateforme de paiement construite sur le réseau Lightning de Bitcoin, a permis aux utilisateurs africains d'effectuer des paiements instantanés et à faible coût au Nigeria, au Kenya et au Ghana grâce à sa fonction “Send Globally“.

Cette nouvelle fonctionnalité est alimentée par un partenariat avec la plateforme de paiement africaine Bitnob. Les paiements en crypto sont instantanément convertis en naira, cedi ou shillings et déposés sur le compte bancaire, mobile money ou Bitnob du destinataire.

Les frais élevés, la lenteur des règlements et le manque d'innovation dans les paiements transfrontaliers ont eu un impact négatif sur le monde en développement”, a déclaré Jack Mallers, fondateur et PDG de Strike.

Avec des frais exorbitants pour transférer des fonds à l'intérieur et à l'extérieur de l'Afrique et des fournisseurs historiques qui arrêtent leurs services, les sociétés de paiement ont du mal à opérer en Afrique et les gens ne peuvent pas envoyer de l'argent chez eux aux membres de leur famille. Strike offre une opportunité pour les gens de transférer leurs dollars américains facilement et instantanément à travers les frontières.

Strike cherche à renforcer ses efforts en Afrique en explorant les intégrations et les partenariats. Plus précisément, il envisage de travailler avec le fournisseur africain de services de paiement transfrontalier et de peer-to-peer Chipper Cash. La société de paiements en bitcoins axée sur Lightning a levé $80 millions de dollars lors d'un tour de financement de série B en septembre.

La SEC veut rendre publique l’exposition au crypto

La Securities and Exchange Commission des États-Unis souhaite que les entreprises divulguent publiquement si elles sont exposées aux actifs cryptographiques et notamment si elles font des affaires avec des sociétés liées à la cryptographie. 

L'organisme de réglementation, qui supervise les divulgations pour les sociétés publiques aux États-Unis, a déclaré que les orientations sont dues aux “récentes faillites et détresses financières parmi les participants au marché des actifs cryptographiques” qui ont eu lieu cette année, plus récemment l'implosion très médiatisée de FTX et de sa famille d'entreprises.

Pour s'acquitter de leurs obligations d'information, les entreprises doivent tenir compte de la nécessité de tenir compte de l'évolution du marché des actifs cryptographiques dans les documents qu'elles déposent, notamment dans la description de leurs activités, les facteurs de risque et les rapports de gestion“, poursuit l'agence. 

Les entreprises doivent indiquer si elles entretiennent des relations directes ou indirectes avec des sociétés qui ont déposé leur bilan, connu des rachats ou des retraits excessifs d'actifs en crypto monnaies, conservé des actifs en crypto monnaies non comptabilisés de clients et connu des défaillances de conformité d'entreprise.

En outre, les entreprises doivent décrire comment les faillites de certaines sociétés ont affecté leurs activités et préciser que l'entreprise doit prendre des mesures de sauvegarde pour protéger les actifs en crypto de ses clients. 

Gensler SEC Cryptos

L’actu en bref :

  • Nomad va redémarrer son bridge après un piratage de $190 millions de dollars en août
  • Un juge ordonne à Celsius de restituer $44 millions de dollars en crypto monnaies aux utilisateurs, selon Bloomberg.
  • Binance.US étend les frais de transaction à 0% sur l'éther et met à jour son modèle de frais.
  • Le PDG de Ledger, Pascal Gauthier, veut construire l'Apple du web3 et le rendre public également.

Articles qui pourraient vous intéresser