Sudoswap (SUDO) : Qu’est-ce que c’est, comment ça fonctionne et comment en acheter ?

sudoswap protocole decentralise nft

Qu’est-ce que Sudoswap ?

Sudoswap est un protocole permettant l’achat, la vente et l’échange de NFT de manière décentralisé. Le protocole utilise un modèle d’AMM (automated market maker) et de pools de liquidités, à l’image des célèbres protocoles DeFi Uniswap ou PancakeSwap. Pour bien comprendre en quoi consiste Sudoswap et en quoi il innove par rapport à ses concurrents, il faut tout d’abord comprendre les termes ce qui se cache derrière les notions d’AMM et de pool de liquidité.

Avant l’émergence d’Uniswap, les échanges de cryptomonnaie se faisaient uniquement via des plateformes centralisées. Afin d’assurer les échanges, ces plateformes utilisent ce qu’on appelle un carnet d’ordre. Un investisseur souhaite par exemple vendre une cryptomonnaie A au prix X sur un exchange centralisé. L’ordre de vente se place alors dans le carnet d’ordre et est exécuté au moment où un autre investisseur achète cette même crypto au même prix X.

Sur des exchanges mondialement connus comme Binance ou FTX, la liquidité est importante et les échanges sont donc quasiment instantanés. Néanmoins, lorsque la liquidité est faible, il se peut qu’un utilisateur attende un certain moment avant de pouvoir acheter ou vendre un actif. C’est ici qu’interviennent les modèles d’AMM.

pool de liquidité

Par définition, un Automated Market maker est un protocole autonome qui utilise des smarts-contracts pour remplacer les exchanges centralisés. Ces smarts-contracts fonctionnent sous la forme de pools de liquidité.

Ces pools ont pour fonction de détenir de la liquidité afin de permettre aux utilisateurs d’acheter, vendre ou échanger des actifs. Les pools fonctionnent par paire : par exemple ETH/USDT ou BTC/ETH.

Ainsi, les utilisateurs peuvent à tout moment échanger des ETH contre des USDT en se servant de la pool ETH/USDT. Jusqu’ici, ce modèle d’AMM n’était appliqué qu’aux tokens fongibles. Les NFT, eux, ne pouvaient être échangés que via des plateformes fonctionnant avec un carnet d’ordre : un NFT est vendu lorsqu’un acheteur en face se manifeste. C’est notamment le cas sur les principales plateformes de ventes de NFT comme Opensea ou LooksRare.

sudoswap logo

Mais avec Sudoswap, ce modèle est révolu. À l’image du protocole Uniswap, Sudoswap fonctionne sous la forme d’un AMM avec des pools de liquidités, à la différence près que les pools contiennent des paires NFT/token (et non token/token comme sur Uniswap).

Par exemple : une pool BAYC/ETH est créée. Des personnes fournissent de la liquidité en déposant leurs BAYC et leurs ETH afin de récolter des frais sur toutes les transactions réalisées dans la pool. Si un utilisateur souhaite vendre son BAYC, il peut le faire immédiatement via cette pool. Son NFT sera alors vendu au prix maximum fixé par les personnes ayant fourni de la liquidité en ETH.

Ces pools fonctionnent selon une fonction mathématique nommée “bonding curve”, qui s’ajuste automatiquement au fil des transactions dans la pool. Sur une pool BAYC/ETH, plus un BAYC est acheté, plus il devient cher. Inversement, plus un BAYC est vendu, plus son prix diminue.

Dans son protocole, Sudoswap permet aux fournisseurs de liquidités de choisir entre deux types de “bonding curve”. Selon l’option choisie, le prix sera ajusté différemment en fonction des transactions dans la pool.

  • linéaire : un fournisseur de liquidité choisit l’option linéaire avec un delta 0.1. À chaque vente de NFT dans sa pool, le floor price augmente de 0.1 ETH.
  • exponentielle : avec l’option exponentielle, le fournisseur de liquidité définit un %, par exemple 10%. À chaque vente, le floor price augmente de 10%.

Sudoswap propose donc une solution innovante face aux problèmes de liquidité sur le marché des NFT. L’enjeu pour le protocole sera d’être adopté par la communauté. Plus les utilisateurs viendront sur le protocole et fourniront de la liquidité, plus le protocole sera efficient. La liquidité reste le nerf de la guerre dans cette industrie.

Les statistiques du protocole

Depuis sa création début Juillet 2022, le protocole cumule :

  • 22,5 millions de dollars de volume
  • 15 000 utilisateurs
  • 100 millions d’NFT échangés

Le nombre d’utilisateurs quotidiens ne cesse de croître depuis la création du protocole. Toutes les données chiffrées sur le protocole sont disponibles sur le site Dune.

Les avantages de Sudoswap par rapport à ses concurrents centralisés

Actuellement, il existe 3 problèmes principaux au sein de l’écosystème des Non-fungible token (NFT) :

  1. le marché NFT est illiquide. Contrairement aux tokens fongibles, le seul moyen de vendre un NFT est de trouver quelqu’un qui souhaite l’acheter. Difficile, surtout dans les conditions de marché actuelles…
  2. La plupart des exchanges NFT sont actuellement centralisés (Opensea, MagicEden, Rarible etc.)
  3. Il est impossible de modifier automatiquement le prix des NFT listés en fonction des transactions réalisées sur la collection. Tout doit être fait manuellement.

Sudoswap résout de nombreux problèmes :

  • Les échanges de NFT sont réalisés via des pools de liquidité, ce qui permet à n’importe quel utilisateur de vendre immédiatement son NFT s’il le souhaite.
  • Sudoswap permet à n’importe quel utilisateur de créer sa propre pool et d’ajuster les conditions comme il le souhaite : le prix d’un NFT pourra par exemple évoluer automatiquement en fonction des échanges au sein de la pool.
  • Le protocole est complètement décentralisé et tout est consultable sur la blockchain
  • Les frais par transactions sont plus faibles que ses concurrents (0,5% vs 2,5% pour Opensea)
  • Pas de royalties accordées aux créateurs de collection

Guide d’utilisation du protocole

Pour créer une pool de liquidité, rendez-vous dans Your Pools puis “+ Create New Pool”.

Choisissez ensuite le type de pool que vous souhaitez créer :

  • Option 1 : Fournisseur d’ETH : vous êtes acheteur de NFT. Vous déposez alors des ETH dans une pool et fixez vos conditions.
  • Option 2 : Fournisseur de NFT : vous êtes vendeur de NFT. Vous déposez alors vos NFT dans une pool et fixez vos conditions.
  • Option 3 : Vous fournissez à la fois des Ethereum et des NFT et bénéficiez de frais lorsque des utilisateurs utilisent votre liquidité dans la pool.
création de pool de liquidité

Si vous choisissez l’option 1 (vous êtes acheteur)

Vous devez par la suite définir plusieurs critères :

  • Prix à partir duquel vous acceptez que vos ETH soient vendus contre les NFT
  • Combien de NFT vous souhaitez acheter
  • Type de bonding curve (linéaire ou exponentielle)
  • Le delta qui fera varier les prix en fonction des achats dans la pool
paramètre pool de liquidité

Si vous choisissez l’option 2 (dépôt de NFT pour vendre contre des ETH)

Le principe est le même. Vous définissez votre prix de vente initial, le nombre de NFT que vous souhaitez vendre et le delta qui correspond à la variation du prix des NFT à chaque fois qu’un NFT est acheté dans la pool.

Si vous choisissez l’option 3 (dépôt d’ETH et d’NFT pour obtenir des frais)

Vous définissez le pourcentage de frais que vous souhaitez prendre sur chaque échange, le prix initial des NFTs, le delta et le nombre de NFT que vous souhaitez acheter/vendre en fonction de ce que vous déposez.

paramètre pool de liquidité

Il est également possible d’observer toutes les pools d’une collection, ainsi que les conditions définies par le créateur en allant dans :

Collection > choisissez une collection > allez dans “pools” et accédez à toutes les pools créés

paramètre pool de liquidité 4

Conclusion

Le protocole Sudoswap innove donc totalement au sein de l’écosystème NFT. Pour la première fois, il est possible d’échanger des NFT grâce à des pools de liquidités, et non des carnets d’ordres. Cette solution semble pertinente lorsqu’on sait que le plus gros défaut du marché NFT est son manque de liquidité.

Néanmoins, pour durer dans le temps, Sudoswap devra être capable d’attirer un nombre important d’utilisateurs, notamment pour faire fonctionner son système de pool de liquidité.

Le protocole pourra compter sur la croissance exponentielle de son nombre d’utilisateurs dans les jours qui ont suivi sa création, ainsi que sur la sortie de son token de gouvernance, le SUDO.