Découvrez l'univers crypto en profondeur

Cours Polygon (MATIC) – Évolution prix en temps réel, analyses, graphiques et prédiction

Polygon (MATIC) définition : c’est quoi ?

Lancé en 2017 sous le nom de “Matic Network“, Polygon est un protocole de seconde couche (Sidechain) et un framework conçu pour résoudre les problèmes de Scalabilité et de Coût (gas fee) que rencontre la blockchain Ethereum. En d’autres termes, Polygon a pour objectif de transformer Ethereum en une plateforme dite “multi chains” (Internet des Blockchains). Son composant principal est Polygon SDK, un cadre modulaire et flexible qui prend en charge la création de plusieurs types d’applications.
  
En effet, au lieu de devenir un concurrent direct d’Ethereum, comme Cardano (ADA), les développeurs de Polygon ont préféré se “greffer” à son réseau (Ethereum) afin d’améliorer considérablement l’expérience des utilisateurs ainsi que l’ensemble de son écosystème.

Par exemple, les utilisateurs d’applications décentralisées (dapps) qui utilisent le réseau Polygon, bénéficient des avantages de ce dernier (Scalabilité, Coût…), tout en étant protégé par la blockchain la plus sécurisée au monde, Ethereum.

Au vu de l’ampleur et de l’engouement que Polygon a générés ces derniers mois, de nombreux protocoles et projets ont décidé de s’y déployer. Vous pouvez notamment y retrouver Maker (MKR), Decentraland (MANA), Aave et bien d’autres encore. Mais il y a aussi des applications natives qui n’existent nulle part ailleurs, comme QuickSwap et Slingshot.

Comment fonctionne le réseau Polygon ?

Comme indiqué plus haut dans l’article, le module Polygon SDK, “la passerelle vers Ethereum multi-chaînes“, a été mis en place sur le réseau Polygon en février 2021, afin de permettre aux développeurs de créer des réseaux compatibles à Ethereum. Pour faire simple, Polygon SDK est un framework modulaire et flexible pour la mise à l’échelle et le développement d’infrastructures Ethereum.

En effet, cette mise à niveau propose de grands changements sur l’ensemble de l’écosystème du réseau Polygon.

Analysons maintenant les solutions très prometteuses qui ont été implémentées via Polygon SDK, et celles qui devraient arriver dans les mois à venir. Accrochez-vous, votre dose d’Opium risque d’être anormalement élevée.

À l’heure actuelle, l’infrastructure de Polygon prend en charge deux types de réseau compatibles avec Ethereum :

  • Stand-alone chains ;
  • Secured Chains.

Stand-alone chains (chaînes autonomes)

Les chaînes autonomes sont entièrement responsables, disposent de leur propre pool de validateurs et offrent un niveau de flexibilité et d’indépendance extrêmement élevé, mais avec le compromis d’un niveau inférieur en termes de décentralisation et de sécurité.

Les Stand-alone chains prévoient d’implémenter de nombreuses solutions :

  • Matic PoS Chains ;
  • Sidechains ;
  • Enterprise Chains.

Pour le moment, seule la solution “Matic PoS Chains” a été instaurée au réseau Polygon (depuis sa création), les autres solutions sont encore en cours de développement.

Matic (Polygon) PoS Chains :

Polygon PoS est une Sidechain Ethereum compatible avec sa machine virtuelle (EVM), sécurisée et sans validateurs soumis à Ethereum. Comme indiqué plus haut, Matic PoS Chains est implémenté dans le réseau Polygon depuis la création du projet. Les actifs basés sur la preuve de participation offrent une sécurité PoS et une période de retrait vers la blockchain principale beaucoup moins longue. Le PoS Chains est également appelé le PoS Bridge, car il se charge des transferts entre deux réseaux différents.

Ce qu’on appelle un “pont” (bridge) est en réalité un ensemble de contrats qui aident à déplacer les actifs (tokens) de la chaîne primaire vers la chaîne secondaire. Le pont PoS (ou Proof of Stake) surveille la totalité des transactions de jetons qui se produisent sur un contrat appelé “Root Contract” (contrat déployé sur le réseau Ethereum).

Le PoS Bridge sera principalement utilisé par les développeurs d’applications et logiciels décentralisés (dApps) qui sont à la recherche d’une grande flexibilité. De plus, les retraits de jetons Matic vers la blockchain Ethereum sont soumis à un seul point de contrôle et durent entre 20 minutes et 3 heures seulement.

Secured Chains (chaînes sécurisées de couche 2)

À l’inverse des chaînes autonomes, les Secured Chains reposent sur le système de sécurité proposé par le réseau Ethereum ou par un pool de validateurs “professionnels”. Bien que ces chaînes soient hautement sécurisées, elles délaissent cependant la partie flexible et autonome apportée par les Stand Alone chaînes.

Les Secured Chains prévoient d’implémenter de nombreuses solutions :

  • Matic Plasma ;
  • Zk Rollups ;
  • Optimistic Rollups ; 
  • Validum Chains.

Pour le moment, seul le “Matic Plasma” a été instauré au réseau Polygon (depuis sa création), les autres solutions sont encore en cours de développement.

Matic Plasma :

Le réseau Matic utilise depuis sa création une version adaptée de la technologie “Framework Plasma”, afin de bénéficier de transactions plus rapides et à coût bien plus faible. En simple, le plasma est un “cadre” informatique dédié à la création d’applications décentralisées et évolutives, qui ne sacrifient pas la sécurité pour la vitesse.

Le Plasma Bridge sera principalement utilisé par les développeurs d’Apps à la recherche d’une sécurité hors normes ainsi que d’une structure rigide, mais qui sera en l’occurrence beaucoup moins flexible que celle proposée par le PoS bridge.

De plus, les retraits vers le réseau Ethereum se réalisent en 7 jours (plus de 10 000 minutes). Cette durée est due au mécanisme de sécurité s’appuyant sur Ethereum et qui nécessite donc une période de vérification plus élevée. Vous l’aurez compris, le PoS Bridge est plus flexible et permet des retraits plus rapides que le Plasma.

Rollups

Les Rollups sont des solutions de mises à l’échelle qui permettent l’exécution des transactions en très peu de temps et à faible coût. En d’autres termes, ils rassemblent une grosse quantité de transactions à un même endroit, qui sera envoyé à intervalle régulier sur la blockchain principale (Ethereum). Le réseau Ethereum se chargera ensuite de les valider puis de les envoyer en toute sécurité. Les Rollups figurent sans aucun doute parmi les solutions d’évolutivité de la layer 2 d’Ethereum les plus prometteuses.

Une fois mis en place sur le réseau, ils seront très utilisés pour réduire les frais des utilisateurs et pourront effectuer un débit de transaction très élevé.

Cela permettra aux développeurs de créer des DApps sécurisées et à haut débit, sans se soucier des problèmes de disponibilité des données ou des problèmes de retrait. Nous allons désormais vous parler des deux types de Rollups existant : le Zk Rollups (Zero Knowledge Rollups) et l’Optimistic Rollups.

 Zk Rollups (Zero-Knowledge Proofs) :

Un Zk Rollups, également appelé “Rollups à connaissance nulle”, est une méthode de vérification qui a lieu entre deux intermédiaires (prouver et vérificateur). Comme son nom l’indique, les Zk Rollups sont “des preuves sans connaissance”, c’est-à-dire qu’ils sont en capacité de vérifier des informations (ex : transaction), sans pour autant les divulguer. C’est pourquoi cette méthode est réputée pour être très sécurisée, tout en permettant un débit de transaction très élevé. Cela permet également d’augmenter l’évolutivité du réseau grâce au traitement des transferts de grandes quantités de données à calculer (transactions) en une seule transaction.

En général, les Zk Rollups sont utilisés pour les applications dans lesquelles la confidentialité et la sécurité sont essentielles à leur bon fonctionnement. Par exemple, les projets cryptographiques axés sur l’anonymat de leurs utilisateurs comme Zcash sont idéals.

Cliquez sur ce lien pour en savoir davantage sur les Zk Rollups.

Optimistic Rollups (OR) :

Les “Optimistic Rollups” s’exécutent sur Ethereum pour faciliter les transactions quasi instantanées grâce à l’utilisation de “preuves de fraude”. Ce mécanisme de consensus est déjà présent au sein de la chaîne principale de Polygon et renforce grandement la sécurité des transactions. Comme vous le savez, le réseau Ethereum est lent et très coûteux, ce qui limite fortement son utilisation. Les OR permettent l’exécution de contrats intelligents (smart contracts) à grande échelle, tout en exploitant le système de sécurité infaillible proposé par Ethereum. En effet, les Optimistic Rollups peuvent offrir jusqu’à 10 à 100 fois plus d’améliorations en termes d’évolutivité en fonction de la transaction.

Les Optimistics Rollups sont très similaires aux chaînes plasma, bien que ces dernières n’aient pas les mêmes capacités d’exécution. À noter que les Rollups (Optimistic / zk) sont toujours en cours de développement, mais promettent de très gros changements en termes de coût, rapidité (débit) et sécurité, une fois leurs implémentations finalisées.

Pour le moment, Polygon est sécurisé par son propre ensemble de validateurs (pool de validateurs). C’est-à-dire qu’il doit se sécuriser lui-même, au lieu de tirer parti du système de sécurité d’Ethereum, la blockchain la plus sécurisée au monde. C’est pour cela que l’arrivée des Rollups dans le réseau Polygon s’apparente comme une avancée technologique majeure pour l’ensemble de son écosystème.

Architecture de Polygon

Passons maintenant en détail les différentes couches présentes au sein du protocole Polygon. L’architecture de Polygon est composée de quatre couches (layers) distinctes :

  • Execution layer : Permet l’exécution de transactions et de contrats intelligents provenant des blocs du réseau Polygon, via l’implémentation de la machine virtuelle Ethereum (EVM).
  • Polygon networks layer : Cette couche est très certainement l’une des plus importantes de l’architecture. En effet, elle gère le consensus local et s’occupe d’un certain nombre d’actions majeures, telles que la fabrication des blocs ou encore la réalisation d’un classement des transactions.
  • Security layer : La couche de sécurité fonctionne en parallèle au réseau Ethereum. Elle s’occupe principalement de vérifier les inscriptions, les récompenses du réseau et valide certaines chaînes de Polygon. Elle peut également être implémentée directement sur Ethereum, auquel cas les mineurs Ethereum effectueront eux-mêmes la validation. À noter que cette layer n’est pas obligatoire, mais simplement recommandée dans certains cas. 
  • Ethereum layer : Cette couche est implémentée sous la forme d’un ensemble de contrats intelligents (smart contracts) Ethereum. Elle effectue de nombreuses tâches primordiales, telles que la finalité et le contrôle d’une transaction ; le staking ; la résolution des litiges ou encore le relais des messages entre Ethereum et les différentes chaînes Polygon.

Polygon Bridge

De toute évidence, il était primordial d’instaurer un moyen pratique et sécurisé d’apporter ses fonds venant d’un autre réseau, vers celui de Polygon. C’est pourquoi “Polygon Bridge” a été développé et peut désormais accueillir vos tokens MATIC. Vous avez simplement à connecter votre wallet (Metamask, Coinbase…) et vous pourrez utiliser librement cette fonctionnalité.

À quoi sert le token MATIC ?

MATIC est le token natif de la plateforme Polygon. En effet, ce dernier est utilisé pour de nombreuses tâches primordiales et pour assurer le bon fonctionnement de l’écosystème du réseau. Voici en détail les différents cas d’utilisation du token MATIC au sein de l’infrastructure de Polygon :

  • Payer les frais du réseau ;
  • Sécuriser le réseau ;
  • Système de gouvernance ;
  • Staking à haut rendement.

Payer les frais du réseau

Comme un grand nombre de tokens utilitaires, le MATIC est dans un premier temps utilisé pour payer les frais des opérations (gas fee) effectuées sur le réseau. Pour vous donner un ordre d’idée, il peut accueillir près de 10 000 transactions par seconde, ce qui équivaut aux réseaux de VISA et Master Card réunis.

Le jeton est également utilisé pour payer les rendements du Staking aux détenteurs de tokens MATIC.

Staking à haut rendement

La plateforme Polygon dispose d’un système de staking permettant aux détenteurs de MATIC de percevoir un certain taux de récompense, en échange de leur contribution au réseau.

À ce jour, Polygon Stacking a récolté un total d’environ 1,8 milliard de MATIC. Quant aux récompenses redistribuées aux utilisateurs, le montant s’élève à plus de 311 millions de dollars.

Distribution du token MATIC

  • Vente privée : 3,80% ;
  • Vente Binance Launchpad (IEO) : 19% de l’offre totale ;
  • Équipe : 16% ;
  • Conseillers : 4% ;
  • Opérations réseau : 12 % ;
  • Fondation : 21,86 % ;
  • Écosystème : 23,33 %.

De plus, 100 adresses détiennent plus de 90% de tous les tokens en circulation dans le monde. Ce qui veut dire qui si certains de ses détenteurs s’engagent à vendre une partie de leur capital, cela pourrait considérablement impacter le prix du MATIC sur le court terme. Néanmoins, la plupart des portefeuilles ont très certainement une vision long terme du projet et ne sont pas près de vendre leurs tokens.

Avantages et inconvénients du réseau Polygon

Avantages du réseau :

  • Scalabilité ;
  • Sécurité ;
  • Faibles frais de transaction ;
  • Haut débit.

Inconvénient du réseau :

  • Implémentation de Polygon SDK encore récent.

Quelques dates historiques concernant Polygon (MATIC)

2017 – Naissance du projet Polygon

En octobre 2017 le projet Polygon, développé par Jaynti Kanani, Sandeep Nailwal, Anurag Arjun et Mihailo Bjelic, a vu le jour pour la première fois.

Avril 2019 – Lancement du jeton MATIC

Près de 2 ans après la sortie du projet Polygon, MATIC, le jeton natif de la plateforme a finalement été développé. Quelques jours seulement après son listing, le cours a réalisé une hausse d’environ 1300 %, en passant des 0.003 $ à plus de 0,045 $. Cependant, ce n’était pas la meilleure période sur le marché des crypto monnaies, ce qui a causé un “range” (stagnation du cours entre deux niveaux de prix) de plusieurs mois. Bien évidemment, le MATIC n’a pas échappé au crash boursier de mars 2021.

2021 – Hausse historique du MATIC

Le début de l’année 2021 a marqué l’ascension fulgurante du MATIC. En effet, à partir du 1er janvier, le cours du MATIC n’a cessé d’augmenter en passant des 0,0185 $ à plus de 2,60 dollars (ATH), en l’espace de quelques mois seulement. Cela veut dire que son prix a effectué une hausse exponentielle d’environ 14 500 % et a été multiplié par plus de 140. À ce jour, ce prix n’a toujours pas été retesté, mais les annonces à venir ont de fortes chances de le faire évoluer. Une chose est sûre, ce dernier est à surveiller de très près afin de ne louper aucune opportunité.

Février 2021 – Changement de nom et intégration de Polygon SDK

Alors que le projet était connu sous le nom de”Matic Network“, les fondateurs du réseau ont décidé de le rebâtir en “Polygon”. De plus, cette mise à niveau a fait l’objet de l’instauration d’une passerelle vers Ethereum multi chaînes, Polygon SDK. Si vous souhaitez en apprendre davantage au sujet de ce nouveau “module”, nous vous conseillons de remonter plus haut dans l’article.

Quels sont les portefeuilles (wallet) pour stocker ses MATIC ?

Les portefeuilles en ligne

Binance :

À l’heure actuelle, Binance est la plateforme N°1 sur le marché des crypto monnaies. Bien que cette dernière soit principalement utilisée pour trader, elle permet également de stocker ses tokens en toute sécurité. Nous vous conseillons d’utiliser cette méthode pour une utilisation court / moyen terme

👉 Inscrivez-vous sur Binance et économisez sur vos frais de transaction.

Les portefeuilles téléchargeables

Metamask :

Metamask est une excellente solution pour stocker vos crypto monnaies en ligne. Il suffit d’installer l’extension disponible sur Google Chrome, puis d’ajouter l’actif que vous souhaitez stocker. Ce portefeuille propose une multitude de tokens, notamment le Bitcoin (BTC), l’Ethereum (Eth) et bien évidemment le MATIC.

Trust :

Tout comme son concurrent Metamask, Trust est l’un des portefeuilles en ligne les plus réputés dans le monde. En effet, vous pouvez y gérer une grande quantité de cryptomonnaies, telle que du MATIC, Bitcoin (BTC) ou encore de l’Ethereum (ETH), en toute sécurité et très simplement.

Les hardwares wallets

Portefeuille Ledger :

Ledger est une entreprise mondialement connue pour ses portefeuilles (hardware wallet), offrant la possibilité à ses utilisateurs de stocker leurs crypto monnaies en toute sécurité.

Effectivement, l’entreprise détient plusieurs types de portefeuilles (wallet) tels que les “ledger Nano S” ou encore les “Ledger Nano X”.

👉 Pour profiter d’une réduction sur les wallets Ledger cliquez ici

Portefeuille Safepal :

Notamment connue pour son token “SFP” lancé en février 2021, l’entreprise “Safepal” a, elle aussi, développé ses propres “hardwares wallets”. Sur ces derniers, vous pouvez y stocker un certain nombre de cryptomonnaies, telle que Bitcoin, Ethereum ou encore MATIC.

👉 Pour profiter d’une réduction sur le wallet Safepal cliquez ici

Apprenez en plus sur le Polygon. Cours actuel du MATIC évolution du prix en temps réel Capitalisation et prédictions du Polygon.
Article précédent

Cours du Matic Aave Interest Bearing YFI (MAYFI) - Évolution prix en temps réel, analyses, graphiques et prédiction

Article suivant

Cours du Matrexcoin (MAC) - Évolution prix en temps réel, analyses, graphiques et prédiction

Articles qui pourraient vous intéresser
Total
0
Share