Découvrez l'univers crypto en profondeur

Actualités de la semaine du 23 août 2021 : Coin Hebdo #10

Cuba : un nouveau pays qui ouvre sa porte aux cryptos ?

La banque centrale de Cuba (BCC) a communiqué un document établissant des modalités pour règlementer l’utilisation d’actifs numériques dans les transactions commerciales, mais également pour l’attribution de licences aux sociétés de ce secteur.

“Les institutions financières et autres personnes morales peuvent utiliser les actifs virtuels entre elles, ou avec des personnes physiques, pour effectuer des opérations financières et commerciales, des opérations d’échange, ainsi que pour satisfaire à des obligations pécuniaires”, affirme la BCC. Toutes ces opérations seront possibles à condition que la banque centrale cubaine les autorise.

Cependant, la BCC prend des précautions puisqu’elle a souligné que “les personnes assument les risques et les responsabilités civiles et pénales, découlant de l’exploitation d’actifs virtuels et de prestataires de services qui opèrent en dehors du système bancaire et financier. Même si les transactions avec des actifs digitaux entre ces personnes ne sont pas interdites”.

Visa s’offre un CryptoPunk

Le géant du paiement mondial a annoncé lundi avoir acheté le CryptoPunk 7610 pour l’équivalent de 150 000$ (50 ETH). Les CryptoPunks sont 10 000 personnages uniques : chacun d’eux peut être détenu par une seule personne à la fois. De plus, c’est un des tout premiers exemples de jeton non fongible sur la blockchain Ethereum.

Le responsable crypto de Visa : Cut Sheffield, a déclaré : “Nous pensons que les NFTs joueront un rôle important dans l’avenir du commerce, des médias sociaux et du divertissement”. Il ajoute que les CryptoPunks sont devenus une “icône culturelle pour la communauté crypto”.

Visa compte aider ses clients à participer. Grâce à cet achat, la société souhaite comprendre les exigences en matière d’infrastructures avant de proposer à d’autres marques d’acheter, de stocker et d’exploiter des NFTs.

L’annonce de Circle à propos de son USDC

L’USDC sera adossé en totalité à des liquidités et des titres du trésor américain. Du moins, c’est l’objectif que se fixe Circle d’ici septembre 2021 pour son fameux stablecoin.

Le mois dernier, la société a communiqué que seulement 61% de ses stablecoins étaient soutenus par des espèces et équivalents. Ce serait dû aux ajustements de la façon dont sont investies les réserves de l’USDC. Sachant que Circle souhaite faire son entrée en bourse et même devenir une banque à réserve intégrale, il est important de faire bonne impression auprès des régulateurs.

Si vous voulez en savoir plus sur l’ambition de Circle, nous vous invitons à parcourir le volet 8 du coin hebdo.

MicroStrategy achète 3 907 bitcoins supplémentaires

Michael Saylor, le PDG de la société, a tweeté mardi : “MicroStrategy a acheté 3 907 Bitcoins supplémentaires pour l’équivalent de 177 millions de dollars à un prix moyen de 45 294$. Au 23 août, nous possédons 108 992 BTC acquis pour 2.92 milliards de dollars à un prix moyen de 26 769$”.

Lors d’une conférence concernant les résultats de MicroStrategy, Michael Saylor avait déjà affiché son envie d’acquérir davantage de BTC. C’est encore aujourd’hui, l’entreprise publique qui détient le plus de bitcoins au monde.

La société est une pionnière dans le holding de bitcoins, elle est d’ailleurs connue pour avoir aidé Tesla à se lancer dans les crypto-actifs. Le mode opératoire de MicroStrategy est toujours le même : acheter des BTC en espèces (ou équivalents) puis les voir s’apprécier avec le temps.

Opensea : un volume de transactions record

La plateforme de NFT (non-fungible token) OpenSea devient la toute première à réaliser un volume d’échanges mensuel de plus de 1 milliard de dollars. Celui-ci dépasse même les 2 milliards quelques jours plus tard.

Une augmentation colossale puisque le volume a pris plus de 600% de juillet à août 2021. Ce chiffre coïncide avec l’intérêt grandissant des NFT du côté des célébrités, artistes, sportifs et bien d’autres. On pense notamment à la collection de Mike Tyson (OpenSea), celle de Lionel Messi (Ethernity) et même celle de Lil Pump (Sweet). Sans oublier les CryptoPunks qui ont connu un engouement particulier durant ce mois d’août.

Pour Devin Finzer, PDG d’OpenSea, les NFTs n’en sont qu’à leurs débuts : “À ce jour, OpenSea vient d’atteindre 1 milliard de dollars de volume d’échanges pour le mois d’août. Et c’est encore le jour 0 pour les NFTs”, tweet-il.

Binance n’est pas en mesure d’être supervisée par la FCA

Bien que Binance se soit conformée à quelques exigences, la Financial Conduct Authority affirme que la plateforme crypto n’est pas en mesure d’être supervisée. Elle incarnerait même un danger financier de par ses “produits complexes et à haut risque”.

Par ailleurs, le gendarme financier du Royaume-Uni a demandé à l’échange crypto d’afficher clairement sur son site : Binance Markets Limited n’est pas autorisée à exercer une activité réglementée au Royaume-Uni.

Deux mois plus tôt, la FCA avait limité les opérations de la plateforme crypto sur son territoire et imposé plusieurs conditions. Binance s’est conformée à quelques-unes de ces conditions, mais n’a pas démontré de mesures suffisantes contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme (LCB-FT).

FTX.US signe un nouvel accord de 17.5 millions $

Afin de parrainer les athlètes de l’université de Berkeley (Californie), la plateforme de cryptomonnaies conclut un accord à hauteur de 17.5 millions de dollars. Le paiement devrait même être réalisé en crypto-actifs.

Ce partenariat avec Cal Athletics (département sportif de l’université) devrait s’étaler sur une période de 10 ans et permettre à FTX de renommer le stadium de l’école FTX Field. Par la même occasion, la plateforme crypto verra sa marque affichée dans la presse et lancera, accompagnée de Cal Athletics, une plateforme pour soutenir les projets caritatifs.

L’exchange n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il avait déjà obtenu le droit de dénomination du stade du Miami Heat (NBA) en avril dernier. Pour un montant de 135 millions $ sur 19 ans, l’ancienne American Airlines Arena s’appellera désormais la FTX Arena.

Microsoft obtient un brevet pour faciliter la création de cryptomonnaies

Cette semaine, le géant de l’informatique a obtenu un brevet américain pour un logiciel un peu particulier. Ce dernier aiderait à développer des applications blockchain tout en facilitant la création de jetons cryptographiques.

D’après Microsoft, la création et la gestion d’un token sont difficiles et fastidieuses à cause d’un manque de standardisation entre les différentes blockchains. Leur logiciel est donc une sorte de système informatique qui crée des jetons sur un réseau distribué (de type blockchain ou graphe orienté acyclique), puis les lègue aux clients.

En d’autres termes, quand un client souhaite développer un nouveau jeton, il en fait la demande au système qui lui proposera plusieurs modèles. Après avoir sélectionné un model, le système créera le jeton sur les réseaux souhaités par son client. Une interface regroupant tous les réseaux facilitera la gestion des tokens. Ainsi, les développeurs n’ont plus à se préoccuper du codage spécifique de chacun d’eux.

Robert Kiyosaki s’exprime au sujet du BTC

Le fameux auteur du livre “Rich Dad, Poor Dad“, Robert Kiyosaki estime qu’actuellement les deux meilleurs investissements sont le Bitcoin et l’argent (silver). Il conseille d’ailleurs d’acheter des BTC depuis un certain temps, surtout avec la chute du dollar.

“Bitcoin à 50 000 $. Bonne nouvelle pour les holders de bitcoins. Mauvaise nouvelle pour maman et papa.” Ici, l’auteur fait référence à l’investisseur ordinaire qui se fie davantage aux techniques monétaires traditionnelles lorsqu’il fait ses choix d’investissement.

Robert Kiyosaki explique qu’il investit dans le Bitcoin, l’or et l’argent puisqu’il ne fait pas confiance aux leaders, à la FED, au trésor américain et même aux marchés financiers contrairement à “papa et maman qui économisent et leur font confiance”.

Sources

Articles qui pourraient vous intéresser
Participez à la première conférence de CoinAcademy le 25 juin 2022
En savoir plus
Total
1
Share