Crypto : Un recours collectif se forme contre Yuga Labs

Yuga Labs est visée par une class action suite aux lourdes pertes subies par les investisseurs entre avril 2022 et juin 2022.
Class action Yuga Labs

Dernière modification effectuée le 03.08.2022 03:01

Lorsque le marché des crypto monnaies rentre en phase de bear market, de nombreuses personnes se sentent flouées par les résultats décevants de leurs investissements. C’est le cas pour certains investisseurs des projets de Yuga Labs qui ont monté un recours collectif (class action) contre la société.

Une class action est typique du système judiciaire américain. Il s’agit d’une procédure permettant à un groupe de victimes ayant subi un préjudice similaire d’engager collectivement une action en justice contre un même professionnel.

En l’espèce, le cabinet d’avocats Scott+Scott vient de dévoiler une class action contre l’entreprise Yuga Labs. Cette société est notamment célèbre pour sa collection NFT Bored Ape Yacht Club (BAYC), mais également pour son projet de metaverse Otherside.

En savoir plus sur : Yuga Labs et Improbable dévoilent le Metaverse Otherside

Yuga Labs visée par une class action suite à la chute de valeur de ses différents projets

Le cabinet d’avocats précise que tous les investisseurs ayant subi des pertes sur les NFT BAYC et sur la crypto monnaie $APE sont éligibles à les rejoindre. Néanmoins, le communiqué initial ne permet pas de savoir réellement le nombre de personnes actuellement présentes au sein de la procédure collective.

Cette class action se concentre seulement sur les pertes enregistrées par les investisseurs entre avril 2022 et juin 2022. Ce n’est pas étonnant puisque ces dates coïncident avec le début de l’hiver crypto tant redouté par la communauté. Tous les investisseurs ayant subi des pertes pendant cette période sont donc invités à rejoindre la class action intentée par le cabinet d’avocats.

Concrètement, cette class action reproche à Yuga Labs d’avoir faussé le jugement des investisseurs en les incitant de manière inappropriée à acheter des produits financiers de la société grâce notamment à l’aide d’influenceurs célèbres permettant de gonfler artificiellement le prix des NFT et de l’$APE.

De plus, selon les avocats, le caractère non averti des investisseurs visés par Yuga Labs serait une circonstance aggravante puisque l’entreprise se serait servie de l’ignorance de « ces consommateurs peu méfiants » pour leur promettre d’énormes retours sur investissement.

Les victimes allèguent « qu’une fois qu’il a été révélé que la croissance promise dépendait entièrement de la promotion continue (par opposition à l’utilité réelle ou à la technologie sous-jacente), les investisseurs particuliers se sont retrouvés avec des actifs ayant perdu plus de 87% de leur valeur depuis le prix le plus élevé du 28 avril 2022 ».

Yuga Labs class action

La qualification juridique des BAYC et du $APE au cœur de la procédure

La nouvelle a été raillée par une partie de la communauté des BAYC. Selon eux, la responsabilité des pertes reposerait entièrement sur les décisions prises par les investisseurs. Néanmoins, une telle conception nie fondamentalement la position de faiblesse dans laquelle se trouve le consommateur face au professionnel et ne semble pas constituer un argument suffisamment pertinent pour contester la légitimité de cette class action.

À l’inverse, l’assertion selon laquelle « après avoir vendu des millions de dollars de NFT, Yuga Labs a lancé le jeton APE pour continuer à escroquer les investisseurs » apparaît plus bancal. En effet, comme le souligne un utilisateur sur Twitter, Yuga Labs n’a jamais créé de crypto monnaie puisque le jeton a été déployé par une DAO avant d’être adopté par l’entreprise. Ainsi, le cabinet d’avocats devra certainement démontrer un lien hiérarchique entre l’entreprise et la DAO pour prouver cette accusation.

Enfin, et pas des moindres, la class action semble reposer entièrement sur l’aspect de « security token » inhérent aux actifs de Yuga Labs. Or, ce dernier point sera particulièrement complexe à prouver puisqu’il aurait des conséquences notables sur l’ensemble du domaine des crypto monnaies et des NFT.

Lorsque l’on sait que le procès entre Ripple et la SEC dure depuis des années sur ce point précis, des doutes peuvent naître quant à la probabilité de voir cette class action aller réellement au bout de ses intentions. En attendant certainement que son pôle juridique analyse la crédibilité de cette class action, Yuga Labs n’a pas encore réagi à la situation.

0
0
0
Share 0
Tweet 0
Share 0
Share
Tweet
Share
Share
Share
Share
Articles qui pourraient vous intéresser