Crypto : un recours collectif accuse Coinbase de grosses lacunes

L’exchange américain Coinbase fait l’objet d’un recours collectif en raison de potentiels manquements à ses obligations de sécurité.
Coinbase recours collectif
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

La tranquillité d’esprit est une denrée rare que Coinbase ne semble pas pouvoir espérer depuis le début de l’été. Alors qu’une investigation de la SEC a frappé l’entreprise américaine au mois de juillet dernier, Coinbase fait désormais l’objet d’un recours collectif aux États-Unis

Depuis son entrée en bourse en 2021, l’exchange de crypto monnaies est régulièrement confronté à des poursuites judiciaires de la part de ses propres clients. À côté de cette récente action collective, Coinbase fait déjà l’objet d’un recours collectif dans l’état du New Jersey dans laquelle les plaignants estiment que la société permet de négocier des security token sans avoir obtenu en amont l’autorisation de la SEC. 

Cette nouvelle affaire pourrait laisser des traces pour l’entreprise américaine. En effet, les avocats du demandeur principal, George Kattula, expliquent que de nombreuses personnes pourraient rejoindre le recours collectif formé par plus de 100 personnes dans les prochaines semaines et potentiellement augmenter le montant des dommages et intérêts.

En savoir plus sur : Uniswap bloque 253 adresses de son protocole

Un recours collectif accuse Coinbase de lacunes dans la sécurisation de sa plateforme

Concrètement, ce recours collectif a été déposé devant un tribunal de Géorgie. Il allègue que l’échange de crypto monnaies n’a pas réussi à sécuriser les comptes des utilisateurs contre le vol et les piratages et demande en conséquence des dommages et intérêts de plus de 5 millions de dollars.

La plainte estime que « la croissance du nombre d’utilisateurs de Coinbase a dépassé sa capacité à fournir les services de compte et les protections qu’elle promet aux consommateurs ».

La plainte dévoile également que Coinbase s’est montré incapable « d’établir et maintenir des mesures de cybersécurité adéquates » et a causé aux investisseurs « la perte de leur argent et de leur compte », mais également donné l’accès « à des données à caractère personnel sensibles stockées dans les comptes de Coinbase de ses utilisateurs ». 

De fait, selon John Herman, l’un des avocats représentant le plaignant principal, « un grand nombre de transactions frauduleuses sur les comptes des clients de Coinbase ont pu être repérées ».

Ainsi, cette incapacité à sécuriser correctement sa plateforme a conduit Coinbase à laisser les comptes de ses utilisateurs vulnérables au vol et aux transactions non autorisées. 

recours collectif coinbase

Une procédure de résolution des litiges trop complexe à mettre en œuvre pour les victimes

Le recours collectif prend pour exemple le cas d’un client ayant vu son accès à son compte Coinbase interdit. Or, le processus mis en place par l’entreprise a mis plus de 6 mois à redonner l’accès à son compte à cet utilisateur.

D’abord, Coinbase demande aux clients de se rapprocher de son équipe d’assistance, sans délai pour le temps de traitement du dossier, et ce n’est qu’en cas d’échec que les clients sont autorisés à enclencher « le processus de plainte formelle ». 

Pourtant, selon les avocats du recours collectif, Coinbase ne respecte pas précisément les conditions émises dans le contrat d’utilisation en refusant de mettre correctement en oeuvre le mécanisme de résolution des litiges lorsqu’un client procède à une plainte formelle.

Ainsi, le refus d’accès à son compte a causé inévitablement « un préjudice financier aux utilisateurs victimes de ce scénario ».

Pour l’heure, Coinbase n’a pas souhaité répondre aux questions sur ce nouveau recours collectif, mais les avocats de la société travaillent certainement sur une stratégie de défense.

Articles qui pourraient vous intéresser