Découvrez l'univers crypto en profondeur

Coin Hebdo #12 : Les Actualités de la semaine du 6 septembre 2021

La SEC laisse Coinbase et le reste de l’écosystème DEFI américain dans le flou

La Securities and Exchange Commission (SEC) a récemment menacé de poursuivre en justice la bourse de cryptomonnaies Coinbase pour son programme de Lending sur l’USDC. Ce dernier vise à offrir un APY (pourcentage annuel de revenu) de 4% sur les fonds stockés en USDC. Le gendarme financier qualifierait cette offre de valeur mobilière.

Brian Amstrong (PDG de Coinbase) a communiqué son indignation sur Twitter quant au manque de clarté de la SEC à ce sujet. Il a reçu le soutien de l’écosystème crypto et notamment du PDG de Celsius Network (Alex Mashinshy), une plateforme qui propose le même type de placement avec des stablecoins comme l’USDT, USDC, BUSD, etc.

“Je pense que nous traversons ces eaux troubles en ce moment et que nous avons besoin de clarté, cela va prendre un peu de temps avant que nous obtenions les règles et que nous puissions commencer à fonctionner plus rapidement”, a affirmé Alex Mashinshy.

D’autres, comme le milliardaire Mark Cuban, conseillent à Coinbase de passer à l’offensive et de mener la SEC en justice pour le plus grand bien de la finance décentralisée : “Il est préférable pour l’industrie qu’ils s’attaquent (Coinbase) à la SEC, plutôt que la SEC s’en prenne à une petite entité décentralisée et obtienne un jugement rapide qui deviendrait la loi du pays pour la DeFi.

Moonrock Capital s’offre l’un des plus rares Degenerate Ape

Ce samedi, le fonds d’investissement Moonrock Capital a déclaré avoir acheté le Degenerate Ape #7225 pour 5 980 SOL, soit plus de 1 109 170 dollars. Ce dernier serait le 13e singe le plus rare de la collection.

Développée sur la blockchain Solana, la Degenerate Ape Academy est composée de 10 000 singes NFT totalement uniques de par leurs attributs et leurs raretés. La collection a été lancée le 15 août dernier et s’est écoulée en moins de 8 minutes. Pour vous faire une idée, le prix était de 6 SOL à l’époque (soit 270$), il est aujourd’hui à hauteur de 73 SOL(+12,700$) pour les apes les moins rares.

Crypto.com devient le nouveau sponsor du Paris-Saint-Germain

Après avoir réglé le bonus à la signature de Lionel Messi avec des tokens du PSG, le club de la capitale enchaîne et signe un contrat de sponsoring avec la plateforme Crypto.com. Celui-ci devrait lui rapporter entre 25 et 30 millions d’euros sur plusieurs années, une partie sera même payée en CRO (le token de Crypto.com).

Marc Armstrong, le directeur des partenariats au sein du club a d’ailleurs affirmé : “Nous sommes ravis d’accueillir Crypto.com au sein du foyer partenaire du PSG. Nous partageons la même passion du développement et la même aspiration à atteindre les sommets (…) C’est une période passionnante pour le marché des cryptos, et nous avons hâte de travailler avec Crypto.com pour apporter de toutes nouvelles expériences à tous les fans du club”.

Le PSG vient donc étoffer la liste des partenaires, déjà bien fournie, de Crypto.com. En effet, cette année la bourse de cryptomonnaies a déjà conclu des accords avec la F1, l’UFC, et la Série A notamment. Ainsi, elle souhaite proposer de nouvelles interactions passionnantes aux fans de sport à travers le monde.

Stephen Curry devient un nouvel ambassadeur de FTX

Après Tom Brady, c’est la star de basket américaine qui devient le nouvel ambassadeur mondial de l’échange de cryptomonnaies FTX. Curry recevra une participation au capital de FTX, mais également une contribution annuelle à son association : Eat.Learn.Play. Il a d’ailleurs déclaré : “FTX a les mêmes convictions lorsqu’il s’agit de redonner à la communauté, et je suis impatient de voir ce que nous pouvons réaliser ensemble.”

On connait l’intérêt du basketteur américain pour l’univers des cryptos. En août, il s’est offert un Bored Ape Yatcht Club pour 55 ETH, puis quelques autres NFTs de la collection Kongs et Pixel notamment. Il a d’ailleurs affiché son Ape récemment acquis en photo de profil Twitter.

FTX et Sam Bankman-Fried n’en sont pas à leur coup d’essai dans le monde du sport professionnel. Comme annoncé précédemment, un partenariat avec Tom Brady avait été réalisé plus tôt dans l’année. La marque figure même sur l’arène des Miami Heat (NBA) et sur les maillots d’arbitres de la MLB (Ligue majeure de baseball américaine).

Suite à l’acquisition de la société LedgerX, la bourse de cryptomonnaie FTX fait donc encore parler d’elle. “Je suis heureux de m’associer à une entreprise qui démystifie l’espace cryptographique et élimine les facteurs à caractère intimidant pour les utilisateurs novices”, a communiqué Stephen Curry.

Bitcoin est désormais une monnaie légale au Salvador

Le 7 septembre, Bitcoin est officiellement devenu une monnaie légale du pays d’Amérique centrale. Le président Nayib Bukele a toujours été très actif à ce sujet, il a notamment partagé les premiers achats de BTC du Salvador la veille de l’officialisation. Un deuxième achat massif de 200 jetons a d’ailleurs eu lieu quelques heures après cette première annonce.

Le lendemain, le Salvador a même profité du “dip” pour en ajouter 150 unités. Le total s’élèverait donc à 550 BTC aujourd’hui, soit l’équivalent de 25,3 millions de dollars américains.

De nombreux individus ont souhaité soutenir le Salvador en ce jour si spécial. Parmi eux, Michael Saylor, le fameux PDG de MicroStrategy a invité ses followers à acheter 30$ de BTC en solidarité avec les Salvadoriens. Une référence au don fait à tous les citoyens disposant d’un portefeuille Chivo.

Les sociétés Visa et Mastercard s’activent

Les deux réseaux majeurs de paiements continuent de s’intéresser au monde de la blockchain et des cryptomonnaies. Ils soutiennent notamment leur adoption à l’international.

Mastercard fait l’acquisition de CipherTrace 

Jeudi, Mastercard a acquis une start-up californienne spécialisée dans l’analyse blockchain. CipherTrace permet aux entreprises et aux gouvernements d’identifier des transactions illicites parmi plus de 900 crypto-actifs. ll faut savoir que cette solution est déjà en place dans de nombreuses banques commerciales et bourses cryptos à travers le monde.

“Les actifs numériques ont le potentiel de réimaginer le commerce, depuis les actes quotidiens comme payer et être payé jusqu’à la transformation des économies, en les rendant plus inclusives et efficaces”, a communiqué le responsable de Cyber & Intelligence chez Mastercard (Ajay Bhalla). 

Les sociétés qui s’intéressent à la technologie blockchain sont souvent préoccupées par l’anonymat dans les transactions. Avec l’acquisition de CipherTrace, Mastercard espère d’un côté rassurer et aider ses clients ; d’un autre, rendre cet écosystème totalement fiable.

Visa souhaite offrir des services cryptos aux banques et citoyens brésiliens 

En mars dernier, le PDG de Visa Brésil (Fernando Teles) avait déjà évoqué l’utilisation d’une API (interface de programmation d’applications) pour mettre en place des paiements avec des jetons numériques. L’objectif de l’entreprise sur le territoire est de développer un environnement où les monnaies fiduciaires et les cryptomonnaies pourront coexister et s’échanger librement.

Aujourd’hui, Visa soutient encore plus leurs intégrations : elle souhaite, entre autres, proposer des cartes de crédit connectant les comptes bancaires et les échanges de cryptomonnaies. En éliminant les intermédiaires, ces dernières permettraient aux citoyens d’investir directement dans des fonds cotés en bourse (ETF), ou d’autres crypto-actifs par exemple.

Standard Chartered se mouille concernant le BTC et L’ETH

Cette semaine, des chercheurs de la banque britannique Standard Chartered ont partagé quelques prévisions concernant le Bitcoin et l’Ethereum. Entre autres, ces derniers voient le BTC atteindre les 100 000 dollars début 2022. Ils ont estimé que la valeur d’un BTC se situait entre 50 000 et 175 000$, et celle d’un ETH entre 26 000 et 35 000 dollars américains.

Geoff Kendrick, le directeur des recherches cryptos chez Standard Chartered, surveille un certain facteur : “Je pense que le principal moteur de l’ensemble de la classe d’actifs est la nature cyclique de la division par deux de l’offre de bitcoins, tous les quatre ans et demi, le nombre de nouveaux bitcoins émis étant divisé par deux”, en faisant référence au fameux halving du Bitcoin.

La banque britannique croit particulièrement aux cryptommonnaies et les voit devenir une classe d’actifs très pertinente pour les institutionnels notamment. En juin dernier, Standard Chartered avait d’ailleurs annoncé vouloir lancer sa propre plateforme d’échange d’actifs numériques.

Sources

Article précédent

Comprendre les NFT et pourquoi ça cartonne, bulle ou adoption de masse ?

Article suivant

La blockchain IRL épisode 3 : CBDC : Big Brother is tracking you

Articles qui pourraient vous intéresser
Total
1
Share