Découvrez l'univers crypto en profondeur

DeFi : Les volumes des exchanges décentralisés dépassent ceux des CEX

La société Chainalysis a publié une nouvelle enquête qui compare les volumes de transaction de la DeFi et des plateformes centralisées et révèle que les premiers dépassent désormais les seconds.
uniswap dex cex

Chainalysis démontre tout au long d’une enquête que les volumes de transaction des exchanges décentralisés (DEX) ont désormais dépassé ceux des plateformes centralisées (CEX). Cette enquête démontre l’intérêt du grand public pour la finance décentralisée. Un intérêt certainement renforcé depuis que les plateformes centralisées font face à la pression des gouvernements et des régulateurs dans plusieurs endroits du monde (UK, Etats-Unis, Union européenne, France etc.). En conséquence de quoi, l’on constate que de nombreux investisseurs font désormais le choix de se passer d’intermédiaires. 

Chainalysis est une société qui fournit des données et des analyses blockchain aux agences gouvernementales, aux établissements de crédit et aux entreprises du monde entier. 

Chainalysis compare les volumes de transaction entre exchanges CEX/DEX

Dans un premier temps, la société a procédé à l’analyse des volumes de transaction entre les exchanges centralisés et décentralisés, comme vous pouvez le constater sur le graphique n°1 publié par Chainalysis : 

Si les deux courbes sont inextricablement liées, on remarque que depuis fin 2020/début 2021, les volumes sur le DEX explosent comparé à ceux du CEX, une explosion encore plus frappante à compter du mois d’avril 2021. En effet, le graphique révèle qu’à cette date et jusqu’au mois d’avril 2022, 175 milliards de dollars ont transité sur le CEX alors que le DEX comptait, lui, le chiffre impressionnant de 224 milliards de dollars. Ce constat se vérifie d’autant plus en 2021 lorsque les volumes du DEX ont atteint leur maximum du fait du bull run : 250 milliards de dollars, tandis que le CEX dépassait à peine les 110 milliards de dollars. 

Quoiqu’on en pense, l’engouement pour la finance décentralisée ne peut être que confirmé par ces courbes. 

Après l’étude des volumes de transaction engendrées sur le CEX et le DEX, Chainalysis a procédé à la comparaison (en %) du volume de transactions on-chain sur les exchanges centralisés et décentralisés. Autrement dit, la société a analysé le partage des volumes sur les transactions on-chain, comme vous pouvez le voir sur le graphique n°2 ci-dessous : 

Cette fois-ci, on relève que le DEX a récupéré des parts de marché dès septembre 2020, date à laquelle les plateformes centralisées ont capté moins de 50% du volume on-chain pour la première fois. Malgré une faible remontée les mois qui ont suivi, le DEX a remporté la bataille suivante au cours de l’année 2021 pour que finalement l’équilibre soit retrouvé en 2022. En effet, aujourd’hui, le volume on chain du DEX et du CEX est quasiment similaire : 55% pour les DEX et 45% pour les CEX. La finance décentralisée conserve tout de même la première place

Dans un troisième temps, Chainalysis a comparé les services (graphique n°3) :  

Une fois encore, la DeFi l’emporte. Chainalysis commente « Les cinq premiers services décentralisés supportent actuellement environ 85% de tous les DEX et du volume de transactions DEX agrégées pendant la période étudiée. Il s’agit de Uniswap, SushiSwap, Curve, dYdX et du protocole 0x ». 

Graphiques 4 et 5 sur le pourcentage total du volume de transactions on-chain sur les DEX et les CEX :

Chainalysis et le développement fulgurant de la DeFi

volumes exchanges chainalysis

Chainalysis pose plusieurs hypothèses pour expliquer l’emballement récent mais certain pour la finance décentralisée et la hausse dans les volumes qui en déocule. Selon les propos de Chainalysis, une explication est possible avec les économies d’échelle :

“Les DEX avec une plus grande liquidité peuvent être en mesure de fournir une tarification plus stable, même pour les plus grands participants du marché, mais les plus petits pools peuvent avoir du mal à faire de même sans provoquer des dérapages de prix considérables – une proposition peu attrayante pour les consommateurs et les fournisseurs de liquidité”.

Les régulateurs et législateurs nationaux portent de plus en plus leur attention sur la régulation des CEX, ce qui, corrélativement, fait transiter le volume des CEX vers les DEX. On a vu au cours de cette année que de plus en plus d’États posent un cadre réglementaire, parfois très strict et peu favorable, lequel pousse inévitablement certains investisseurs/particuliers à se tourner vers la finance décentralisée. Attention cependant car des discussions sur la régulation des DEX sont en cours dans certains États. Décentralisation n’est pas synonyme d’absence de régulation !

Enfin, les CEX et les DEX ne fonctionnent pas de la même manière et il peut s’avérer préférable d’avoir recours aux services des DEX dans la mesure où il n’y a pas d’intermédiaire. Pour utiliser un DEX vous devez utiliser votre propre wallet, vous possédez directement vos crypto monnaies.

Il convient toutefois de tempérer les données de l’étude comme l’explique Chainalysis. En effet, l’étude se fonde sur les flux entrants et sortants des CEX et non sur le volume des transactions de leurs carnets d’ordres off-chain. 

Articles qui pourraient vous intéresser
Participez à la première conférence de CoinAcademy le 25 juin 2022
En savoir plus
Total
0
Share