Découvrez l'univers crypto en profondeur

Actualités de la semaine du 2 août 2021 : Coin Hebdo #7

Ethereum : le hard fork London (EIP-1559)

La nouvelle mise à jour du réseau Ethereum, l’EIP-1559, a eu lieu jeudi après-midi. Cette dernière révise le modèle de calcul des frais de gas. Ils sont considérés comme un poids pour les utilisateurs, et devraient ainsi diminuer fortement. 

Ce n’est pas tout. Il y a aura une destruction d’une partie des ethers dédiés aux frais de transaction. Cette mise à jour a donc également pour objectif de raréfier le token. Nous verrons maintenant si le marché a déjà pris en compte cette information, ou si au contraire elle aura un effet sur le prix de l’éther dans les prochains jours.

Vous pouvez suivre en temps réel la destruction des Ether sur le site Etherchain.org/burn

Google assouplit son interdiction de la publicité sur les crypto monnaies

Ce changement de politique permet aux échanges de crypto-monnaies et aux portefeuilles enregistrés aux États-Unis (et uniquement aux États-Unis pour le moment) de faire de la publicité sur les produits Google Adwords et YouTube, mais les ICO, les DeFi et les conseils d’achat sont toujours interdits.

Google a également exigé que les entreprises de crypto-monnaies soient enregistrées auprès du régulateur FinCEN en tant qu’entreprises de services monétaires avec au moins un État en tant que transmetteur de fonds.

google ads crypto

HSBC limite l’accès à Binance pour ses clients

Mardi dernier, la banque londonienne a annoncé qu’elle empêchera ses clients d’effectuer des achats par carte bancaire sur la plateforme Binance. HSBC estime, comme beaucoup ces derniers temps, que l’échange de cryptomonnaie n’est pas autorisé à proposer ses services au Royaume-Uni. 

La semaine passée, nous avons vu que Binance a supprimé l’accès aux produits dérivés pour certains pays européens. Cette restriction devrait d’ailleurs s’étendre sur le reste du territoire. Suite à l’annonce de son PDG (Zhao Changpeng), Binance affirme vouloir faire entrer sa branche US en bourse.

Binance fait également des efforts pour montrer patte blanche aux régulateurs en se proposant d’aller dans leur sens en négociant avec chaque autorité locale, pays par pays.

Uruguay : un projet de loi pour les cryptomonnaies

Cette semaine, le sénateur uruguayen Juan Sartori a proposé un projet de loi afin de réguler l’utilisation des crypto-actifs dans le pays et de les accepter comme moyen de paiement. 

Le projet stipule que les actifs cryptographiques seront reconnus et acceptés par la loi. Ils pourront donc être exploités par toute entreprise légale, dans la mesure où ces actifs respectent les règles fixées par la loi. Un deuxième pays d’Amérique après le Salvador à accepter Bitcoin comme moyen de paiement légal ?  

Le président de la SEC s’exprime de nouveau au sujet des cryptos 

Dans un post sur son compte Twitter, Gary Gensler affirme que : “Si la cryptographie doit être largement adoptée, elle a besoin de règles de conduite et d’un contrôleur pour les faire respecter”.

Il explique que la SEC (Securities and Exchange Commission) doit être technologiquement neutre et pense que toutes les technologies qui ont une chance de prospérer rentrent dans le cadre de politiques publiques.

Cependant, il assure que la commission ne sera jamais neutre sur la protection des investisseurs : “La SEC a mis en place des règles depuis des décennies pour protéger les gens”. En comparaison, il estime que les plateformes de cryptomonnaies n’ont pas le même niveau de protection. 

Une société française va lancer un ETF actions sur le Bitcoin

Suite à l’approbation de l’Autorité des marchés financiers, le fonds de gestion parisien Melanion Capital va proposer un ETF dans le but de suivre le prix du BTC. Aussi appelé tracker, un ETF est un fonds indiciel coté visant à répliquer la performance d’un actif.

Le fonds s’exposera indirectement au Bitcoin, via des actions telles qu’Argo blockchain, Riot blockchain, ainsi que Bitfarms. Il offrira apparemment une corrélation de 90% avec le prix du Bitcoin, et sera proposé aux investisseurs européens puisqu’il respecte les normes de l’UE, connues sous le nom d’OPCVM.

Coinbase développe son offre

La plateforme de crypto-actifs à annoncé jeudi deux nouvelles possibilités pour ses utilisateurs américains. La première leur permet dorénavant d’effectuer des paiements sur Coinbase avec leur carte Visa ou Mastercard via Apple Wallet. Ils ajoutent que la même fonctionnalité avec Google Pay sera disponible à l’automne. La seconde est la possibilité de retirer instantanément jusqu’à 100 000$, à condition qu’un compte bancaire soit lié au compte crypto.

De plus, Coinbase a déclaré qu’ils accepteront les achats de crypto-monnaies par l’intermédiaire de cartes de crédit et débit Visa/Mastercard dans plus de 20 pays.

JP Morgan présente un fonds interne Bitcoin

En partenariat avec NYDIG, la branche crypto de Stone Ridge, JP Morgan a commencé à proposer un fonds interne Bitcoin aux clients de sa banque privée. Un retournement de veste étonnant de la part de la grande banque américaine, autrefois hostile à ce sujet. Son PDG, Jamie Dimon, avait déjà communiqué : “Je ne suis pas un supporter du bitcoin, je ne m’y intéresse pas vraiment. En revanche, les clients sont intéressés et je ne dis pas aux clients ce qu’ils doivent faire”.

Le fonds est présenté comme le moyen le plus sûr et le moins cher, sur les marchés privés, pour s’exposer au Bitcoin. Il servira également de passerelle vers un ETF, si la Securities and Exchange Commission (SEC) se met à les approuver par la suite. 

Sources:

Articles qui pourraient vous intéresser
Participez à la première conférence de CoinAcademy le 25 juin 2022
En savoir plus
Total
0
Share