Découvrez l'univers crypto en profondeur

Actualités de la semaine du 12 juillet 2021 : Coin Hebdo #4

Crypto.com sponsorise l’UFC

Suite à leur partenariat avec la Formule 1, l’exchange de crypto-monnaies signe le plus gros accord jamais enregistré par l’UFC (Ultimate Fighting Championship) à ce jour. Estimée à hauteur de 148 millions d’euros pour une durée de 10 ans, cette entente fait de Crypto.com le partenaire exclusif de l’organisation d’arts martiaux. 

“Il s’agit d’un partenariat entre deux entreprises qui sont les meilleures dans ce qu’elles font” Affirma Dana White, le président de l’UFC. 

Crypto.com ft. UFC

Crypto.com bénéficiera donc d’une visibilité considérable : entre les courses de F1 et les combats d’UFC qui sont des événements très populaires du monde du sport. 

Pluie de mauvaises nouvelles pour l’exchange Binance

Après que la FCA (Financial Conduct Authority) a interdit à Binance de vendre des options ou contrats à terme au Royaume-Uni puis que Clear Junction, son gestionnaire de paiement par virement bancaire dans l’espace européen, a mis fin à leur accord…

Ce sont les régulateurs financiers italiens et thaïlandais qui affirment que Binance n’est pas autorisé à proposer ses services dans leur pays. Les autorités reprochent notamment à Binance de ne disposer ni de siège social, ni d’une licence pour exercer sur leurs territoires.

Le PDG de FTX envisage le rachat de la CME et Goldman Sachs

Parallèlement, tout va bien pour FTX et son PDG : Sam Bankman-Fried, ce dernier annonce même sur le quotidien Nikkei Asia qu’il ne serait pas contre le rachat de la CME (Chicago Mercantile Exchange) et de la fameuse banque Goldman Sachs. Étonnant quand on sait que FTX ne dispose pas non plus de toutes les autorisations demandées par les régulateurs.

Attention cependant à ne pas s’exciter trop vite, il a dit “ce n’est pas hors de question“, il n’a pas dit que l’achat allait se faire, acheter une structure comme Goldman Sachs est probablement hors des moyens de Sam aujourd’hui. Pour rappel la valorisation seule de Goldman Sachs est de 126 milliards de dollars américains.

La Fed annonce un nouveau rapport important sur les CBDCs pour début septembre

Ce mercredi 14 juillet, Jerome Powell a annoncé qu’un rapport de la Fed paraîtra début septembre, sur les bénéfices et les risques des CBDCs (monnaies numériques de banque centrale). Le sujet des crypto-monnaies sera lui aussi abordé dans ce dossier, ce rapport pourrait potentiellement à lui seul faire bouger le marché des crypto monnaies, dans un sens comme dans un autre.

Jerome Powell

Le président de la Fed à d’ailleurs répété que les stablecoins ont besoin d’une réglementation claire si elles veulent jouer un rôle majeur dans les systèmes de paiement américains.

“Les stablecoins ont probablement des avantages en matière de systèmes de paiement plus rapides et ont certains attributs des CBDCs, mais elles présentent des risques en ce moment”, a-t-il déclaré.

Finalement, il est resté confiant concernant le dollar américain en affirmant qu’il ne risque pas de perdre son statut de monnaie de réserve mondiale, même avec l’arrivée de nombreuses CBDCs.

Le projet est officiellement lancé concernant l’euro numérique

De l’autre côté de l’atlantique, c’est la BCE (Banque Centrale Européenne) qui avance concernant les tests de l’euro numérique. La semaine passée par exemple, une expérience de règlement transfrontalière entre la France et Singapour a été réalisée avec succès.

Siège de la Banque Centrale Européenne

La Banque Centrale Européenne a d’ailleurs certifié, mercredi, avoir lancé la phase expérimentale de l’euro numérique. Avec une durée de 24 mois minimum, le projet européen prend du retard comparé à d’autres pays comme la Chine, le Japon ou la Suède, qui ont amorcé cette phase il y a plusieurs mois maintenant.

Concernant cette monnaie digitale, la BCE a déclaré qu’une architecture combinant des éléments centralisés et décentralisés était possible. Un euro numérique viendra compléter l’argent liquide, et non le remplacer affirme Fabio Panetta, membre du conseil d’administration de la BCE.

Le réseau social TikTok interdit les promotions de crypto-monnaies

Les mèmes de crypto-monnaies comme le Dogecoin et le Shiba Inu ont inondé TikTok ces derniers mois. Ils touchaient cependant une audience relativement jeune. Ces pratiques sont dorénavant bannies de la plateforme, tout comme beaucoup de produits et services financiers. De nouvelles règlementations arrivent à un moment où TikTok est particulièrement surveillé par les autorités, aux États-Unis entre autres.

Par ailleurs, la FCA a communiqué ce jeudi, qu’elle prévoyait de dépenser l’équivalent de 13 millions d’euros dans une campagne pour avertir les jeunes des risques attachés aux crypto-actifs. Cette annonce fait suite aux inquiétudes du régulateur et notamment de son directeur Nikhil Rathi, qui a souligné que les plus jeunes sont susceptibles de se comporter “de manière moins rationnelle et plus émotionnelle, encouragés par des influenceurs anonymes et non responsables sur les médias sociaux”.

Sources

Articles qui pourraient vous intéresser
Participez à la première conférence de CoinAcademy le 25 juin 2022
En savoir plus
Total
0
Share