Découvrez l'univers crypto en profondeur

Coin Hebdo #21 : Les Actualités de la semaine du 8 novembre 2021

Solana Ventures & Seven Seven Six lancent un fonds dédié aux réseaux sociaux du Web 3.0

Lors de la conférence Solana Breakpoint, Alexis Ohanian (entrepreneur et co-fondateur de Reddit) a annoncé que Solana Ventures et sa propre société, Seven Seven Six, vont allouer un fonds de 100 millions de dollars au Web 3.0. Plus précisément aux “projets sociaux décentralisés“.

Aujourd’hui, on sait que les réseaux sociaux centralisés, comme Facebook par exemple, génèrent des milliards de dollars avec nos données et la publicité. Il est donc légitime de se demander si les utilisateurs et créateurs de contenus sont récompensés à leur juste valeur.

À ce sujet, le COO de Solana Labs (Raj Gokal) a expliqué que le Web 3.0 et la décentralisation pourraient changer la donne : “Web3 transforme les utilisateurs et les créateurs en propriétaires et en parties prenantes, un changement qui n’arrivera pas assez tôt dans les médias sociaux actuels.”.

Actuellement, aucun projet social décentralisé n’a atteint une adoption massive, mais les efforts se multiplient et cette initiative nous prouve que des géants de l’écosystème y croient fermement.

Le PDG d’Apple détient des cryptomonnaies

Tim Cook, PDG d’Apple depuis 2011, déclare lors d’un interview qu’il possède des cryptomonnaies depuis “un bon moment”. Il ajoute : “Je pense qu’il est raisonnable d’en posséder dans le cadre d’un portefeuille diversifié”.

Cependant, ce serait un intérêt personnel, il affirme qu’il ne compte pas pousser Apple à investir dedans : “Je ne pense pas que les gens achètent des actions Apple pour s’exposer à la crypto”. Pour l’instant, la multinationale américaine n’aurait donc pas prévu de s’engager dans des services cryptos et blockchain, du moins c’est ce que son PDG laisse à penser.

Même si Tim Cook est resté prudent lors de cet interview, cette nouvelle n’a pas manqué de ravir la communauté.

Taproot : une mise à niveau majeure de Bitcoin

En instaurant le concept de MAST (Merkelized Abstract Syntax Tree), cette mise à jour vise notamment à améliorer l’efficacité des transactions et la confidentialité de Bitcoin. Taproot a été activé entre les blocs 709,488 et 709,632, c’est la première mise à jour majeure du réseau depuis l’été 2017 et l’arrivée du Lightning Network et du SegWit.

Avec “Schnorr“, le nouveau protocole de signature, ces dernières deviennent non seulement plus rapides, mais également linéaires, ce qui développe la confidentialité de Bitcoin. De plus, en révélant uniquement les éléments pertinents des smart contracts lors des transactions, Taproot pourrait rendre ces contrats nettement plus efficaces.

Il faudra néanmoins attendre que les wallets Bitcoin adoptent Taproot avant de pouvoir profiter de ces nouvelles transactions. Nous suivrons donc de près l’évolution de cette mise à jour sur Coinacademy.

Brave s’associe à Solana pour intégrer sa blockchain

Pendant la conférence Solana Breakpoint, Brave (navigateur Web3.0) a annoncé coopérer avec Solana afin d’ajouter les Dapps et les portefeuilles du réseau dans son navigateur. L’intégration est prévue pour le premier semestre 2022.

Les 1.3 million de créateurs et 42 millions d’utilisateurs mensuels pourront donc bientôt profiter de la blockchain Solana et de ses applications, en plus de la blockchain Ethereum intégrée auparavant. On pense également au wallet Phantom, très populaire pour faire transiter des cryptos sur Solana.

“Avec de plus en plus d’utilisateurs et de créateurs ayant besoin d’outils permettant un accès rapide et abordable au Web décentralisé, cette intégration ouvrira la voie au prochain milliard d’utilisateurs de cryptomonnaies pour exploiter les applications et les tokens”, a déclaré le PDG de Brave, Brendan Eich.

Miami compte distribuer des bitcoins à ses résidents

La ville de Floride souhaite développer un portefeuille numérique, à l’image de Chivo au Salvador, afin de distribuer des bitcoins à ses citoyens. Le maire, Francis Suarez, a déclaré jeudi dernier : “Nous allons être la toute première ville d’Amérique à donner un rendement en bitcoins sous forme de dividende directement à ses résidents”.

Chaque résident disposant de ce portefeuille pourra donc profiter du dividende. L’objectif serait de mettre du bitcoin entre les mains de plus en plus de personnes et de faire de Miami un important centre crypto. Pour cela, Francis Suarez compte notamment promulguer des lois favorables à ces actifs.

Après le lancement du MiamiCoin cet été, qui a d’ailleurs généré plus de 21 millions de dollars de rendements, la ville de Floride se présente une nouvelle fois comme une pionnière des cryptomonnaies aux USA.

New York lance sa propre cryptomonnaie

Lancé mercredi dernier, le NYCCoin devient la cryptomonnaie officielle de la ville américaine. Le maire de New York souhaite, lui aussi, faire de sa ville une des capitales de la crypto et de la blockchain. Cette nouvelle représente donc une étape majeure dans la poursuite de cet objectif.

L’arrivée du NYCCoin vise à construire une communauté locale et faire profiter les résidents d’avantages inédits et même d’un programme de fidélité. Cependant, il faudra attendre un peu avant de pouvoir l’échanger sur des plateformes mainstream.

“Nous comptons sur la technologie et l’innovation pour aider à faire avancer notre ville”, a communiqué Eric Adams, lundi via Twitter. Il estime d’ailleurs que l’univers des cryptos devrait être enseigné, en particulier à la nouvelle génération.

Ripple prévoit de lancer un “liquidity hub”

La société Ripple, notamment à l’origine de l’XRP, va lancer courant 2022 un hub de liquidité pour permettre à ses clients d’avoir accès aux crypto-actifs. Comme leurs partenaires sont pour la plupart des sociétés financières, elles pourront proposer le trading de cryptos à leurs propres clients.

Dans un premier temps, le hub proposera le Bitcoin, le Bitcoin Cash, l’Ether, l’Ethereum Classic, le Litecoin et l’XRP bien évidemment. Tout cela grâce à trois types de fournisseurs : des teneurs de marchés, des échanges de cryptos, et des bureaux de négociation over-the-counter (de gré à gré).

Ripple prévoit par la suite d’ajouter de nouveaux tokens et NFTs (tokens non-fongibles), mais surtout des possibilités de staking et d’investissements pour les actifs numériques qu’ils proposent. Asheesh Birla, le directeur de RippleNet, comprend bien que les clients souhaitent bénéficier des services de la finance décentralisée (DeFi), la société américaine s’y engagera donc encore plus.

AMC Theatres accepte quatre cryptomonnaies comme moyen de paiement

Comme promis en septembre, AMC Theatres qui est l’une des plus grandes chaines de cinémas au monde accepte désormais le Bitcoin, l’Ether, le Bitcoin Cash et le Litecoin comme moyen de paiement en ligne.

Le PDG du groupe (Adam Aron) l’a officialisé vendredi sur son compte Twitter. Le Dogecoin, qui peut déjà être utilisé pour acheter des cartes cadeaux depuis octobre, devrait être le prochain à être accepté par le groupe américain.

AMC pourrait même créer sa propre crypto : “C’est l’une des demi-douzaines d’idées sur lesquelles nous travaillons en ce moment”, déclara Adam Aron. Affaire à suivre …

Sources

Article précédent

Winkyverse - Le premier metaverse à but éducatif dans le monde

Article suivant

Sonar Watch - Suivez en direct les performances de vos actifs DeFi

Articles qui pourraient vous intéresser
Total
0
Share