Découvrez l'univers crypto en profondeur

Coin Hebdo #16 : Les Actualités de la semaine du 4 octobre 2021

La SEC approuve un ETF lié au Bitcoin

La Securities and Exchange Commission (SEC) a approuvé l’ETF “Volt Crypto Industry Revolution and Tech”. Ce dernier permet aux investisseurs de s’exposer à des sociétés qui détiennent une partie de leurs actifs en Bitcoin, ou dont leurs revenus dépendent du Bitcoin. Comme les sociétés MicroStrategy ou Bitfarms par exemple.

Un Tracker, aussi connu sous le nom d’ETF, est un fonds coté en bourse qui vise à suivre, au plus près, l’évolution d’un indice boursier. L’ETF proposé par Volt Equity répliquera donc la performance de plusieurs “sociétés révolutionnaires de l’industrie du bitcoin”, comme ils les appellent.

Pour les autres ETFs Bitcoin en cours d’évaluation comme celui de Global X, Valkyrie ou WisdomTree, il faudra attendre fin novembre / début décembre avant d’avoir une réponse de la SEC.

UnirexCity : lancement de la collection

Les 11,111 NFTs de la collection UnirexCity seront mis en vente ce jeudi 14 octobre à 19h (heure française). Ces jetons non fongibles prennent la forme de dinosaures uniques : les Unirexes, d’une rareté plus ou moins élevée en fonction de leurs attributs. Suite à cette vente sur le site officiel du projet, ils seront échangeables sur la marketplace Solanart dans le cadre d’un partenariat.

Ce n’est qu’une des premières étapes de la roadmap prometteuse d’Unirex. On pense notamment aux bandes dessinées, au jeu “Play to Earn” et à la vidéo exclusive prévue pour cette fin d’année 2021.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le projet, n’hésitez pas à parcourir l’article de Flaydem à ce sujet : UnirexCity – La nouvelle collection NFT à surveiller sur Solana

Les crypto-actifs de plus en plus intégrés au Royaume-Uni

Vendredi, la Bank of England (Banque centrale de l’UK) a déclaré que les actifs cryptographiques s’intègrent de plus en plus dans le système financier du territoire. Elle juge qu’avec un intérêt grandissant pour ces actifs, une réglementation poussée est nécessaire.

En juillet la banque avait déjà mis en garde les investisseurs, elle montre désormais une position plus tranchée quant à la régulation du marché des cryptos. Le FPC (comité de politique financière) qui se charge d’améliorer la stabilité financière au Royaume-Uni pousserait d’ailleurs les institutions financières à rester prudent quant à l’adoption de ces actifs.

Affaire à suivre… Nous ne manquerons donc pas de partager toutes les nouvelles à ce sujet.

Sam Bankman-Fried fait de nouveau parler de lui

Le fondateur du fonds d’investissement Alameda Research et de l’échange de cryptomonnaies FTX devient la 2e personne de moins de 30 ans la plus riche de tous les temps. À 29 ans, sa fortune s’élèverait à 22.5 milliards de dollars.

Une grosse partie de cette fortune proviendrait du succès du fameux jeton FTT et de ses parts dans la bourse de crypto FTX, qui avait notamment levé 900 millions de dollars cet été pour atteindre les 18 milliards de dollars de valorisation.

La SEC n’a aucune intention d’interdire les cryptomonnaies

Dans le même esprit que la Fed (Réserve fédérale américaine) et son président Jerome Powell, Gary Gensler (à la tête de la SEC) a déclaré mardi que son agence n’a pas l’intention d’interdire les cryptomonnaies. La cryptosphère s’en est vue réjouie.

Dans tous les cas, la Securities and Exchange Commission n’aurait pas le pouvoir de le faire. Cette action n’entrerait pas dans le mandat du gendarme financier américain, Gary Gensler ajoute que : “Ce serait au Congrès d’en décider”.

Le sujet de la protection des investisseurs a également été abordé pendant l’audience, à travers la proposition d’Hester Peirce notamment, un commissaire pro-crypto de la SEC. En effet, l’agence juge important de poser un certain cadre pour les Américains sinon “des gens vont être lésés”.

AMC Theatres accepte le DOGE pour acheter les cartes cadeaux

Il y a deux semaines, le PDG du groupe de cinémas américains (Adam Aron) avait demandé l’avis de sa communauté Twitter : “Pensez-vous qu’AMC devrait envisager d’accepter le Dogecoin ?”. Comme plus de 76% des réponses ont été favorables, Adam Aron a annoncé mercredi qu’AMC accepte désormais le Dogecoin comme moyen de paiement pour ses cartes cadeaux.

La limite d’achat s’élève à 200$ par jour en utilisant un portefeuille BitPay. Ces cartes cadeaux seront utilisables sur le site internet du groupe, sur l’app et même dans les cinémas.

JP Morgan fait une nouvelle annonce concernant le Bitcoin

Selon une note partagée jeudi par la banque américaine à ses clients, JP Morgan explique la récente augmentation du prix du Bitcoin par l’afflux d’investisseurs institutionnels qui cherchent une couverture contre l’inflation.

“Les investisseurs institutionnels semblent revenir vers le BTC, le jugeant peut-être comme une meilleure couverture contre l’inflation que l’Or“.

JP Morgan considère que le climat favorable, aux États-Unis notamment, et l’essor des solutions de seconde couche (Lightning Network) participent également à la poussée récente du prix du Bitcoin.

Bank of America est optimiste quant aux cryptomonnaies

La banque américaine, qui est d’ailleurs l’une des plus importantes du pays, a récemment publié un rapport concernant la DeFi et tous les types de crypto-actifs (monnaies, NFTs, stablecoins). Bank of America a notamment souligné les innovations et les opportunités qu’apporte cet univers.

“Pour nous, les actifs numériques ne concernent pas les paiements en tant que tels. Ils concernent un nouveau paradigme informatique – un ordinateur programmable accessible partout et par n’importe qui, appartenant à des millions de personnes dans le monde.”

La banque américaine parle de “jetons qui agissent comme des systèmes d’exploitation, des applications décentralisées (DApp) sans intermédiaires” et même de “jetons non fongibles (NFT) permettant des connexions entre créateurs et fans”. Elle se permet finalement d’avertir les investisseurs quant aux risques du secteur émergent des NFTs.

Le Salvador offre une réduction sur le carburant payé en Bitcoin

Le président Nayib Bukele avait annoncé jeudi 30 septembre “La société d’État Chivo a négocié avec les plus grandes entreprises pétrolières de notre pays, afin qu’à partir de demain (1 octobre), leurs stations vendent chaque gallon de carburant 0,20 $ moins cher, avec le wallet Chivo“. Une nouvelle qui pousse encore plus l’adoption du Bitcoin dans le pays.

Le portefeuille est déjà utilisé par plus de 3 millions de Salvadoriens, soit quasiment la moitié des habitants du pays. De plus, Nayib Bukele a affirmé sur Twitter que depuis mercredi dernier, les utilisateurs déposent plus de fonds sur leur wallet Chivo qu’ils n’en retirent depuis les ATMs.

Sources

Article précédent

Strips Finance - le premier marché de taux d'intérêt (APY) au sein de la DeFi

Article suivant

Gala Games - Tout savoir sur la plateforme gaming aux jeux blockchain

Articles qui pourraient vous intéresser
Total
0
Share