Découvrez l'univers crypto en profondeur

Luna : Do Kwon aurait retiré 2,7 milliards de dollars de son protocole

Le créateur de Terra Luna, Do Kwon, aurait retiré plus de 2,7 milliards de dollars du protocole servant à maintenir le peg de l’UST.
Don Kwon 2 milliards

Dernière modification effectuée le 06.08.2022 10:02

Les zones d’ombres dans l’effondrement de l’écosystème Terra Luna ne cessent de s’empiler. Désormais, des suspicions planent sur le créateur de Luna, Do Kwon, concernant des troublants retraits d’UST portant jusqu’à 2 milliards de dollars peu avant le depeg du stable coin.

Ces allégations proviennent de FatManTerra, un membre du forum de recherche de Terra. Coutumier du fait, ce dernier avait déjà laissé entendre que Do Kwon travaillait en secret sur le lancement d’un nouveau stablecoin algorithmique sur la nouvelle version de sa blockchain (Luna 2.0).

Alors que la SEC et la police métropolitaine de Séoul enquêtent actuellement sur les raisons qui ont précipité la chute du projet sud-coréen, ces révélations pourraient enrichir les causes potentielles du crash. En effet, selon FatMan, ce serait plus de 2,7 milliards de dollars qui auraient été retirés du réseau Terra Luna avant que ce dernier soit précipité vers les abysses.

Do Kwon aurait retiré plus de 2 milliards de dollars à partir de DegenBox

Sans surprise, Do Kwon ne pouvait pas se permettre de retirer plus de 2 milliards de dollars de son stable coin sans causer une panique immense sur le marché. Dans les faits, ce serait en l’espace de quelques mois et par le biais de 33 transactions distinctes de 80 millions de dollars que Do Kwon aurait réussi à retirer cet argent sans que le marché s’en aperçoive.

Concrètement, les opérations se seraient déroulées sur le protocole d’emprunt, Degenbox. D’ailleurs, le rôle joué par ce protocole pourrait être plus que de l’ordre du simple support. En effet, le mécanisme utilisé par Do Kwon correspondrait parfaitement avec ce dont il avait besoin pour efficacement transiter ses UST.

La procédure proposée par ce protocole était relativement simple puisqu’il reposait sur la possibilité pour les utilisateurs d’acheter des stablecoins en boucle. Dans une boucle quasi infini, ils suffisaient de mettre en jeu une garantie pour acheter des UST qu’ils pouvaient ensuite placer sur Anchor et répéter l’opération autant de fois que nécessaire. Selon FatMan, ce protocole est tout simplement Anchor sous stéroïde.

De plus, la promesse de rendement excessivement élevée promise par Degenbox et la publicité faite par certains influenceurs de la communauté Terra auraient eu pour conséquence d’attirer des milliers d’utilisateurs sur le protocole. Or, la réserve de rendement diminuait rapidement et menaçait la viabilité du processus à long terme. Néanmoins, au plus fort du processus, la liquidité présente dans le protocole était suffisamment élevée pour permettre à Do Kwon de retirer des milliards d’UST pour du MIM à un taux de 1 : 1 sans causer de depeg. Pour rappel, la crypto monnaie MIM est également un stablecoin.

Cette technique aurait permis à Do Kwon d’encaisser plus de 2,7 milliards de dollars qu’il aurait redistristribués comme suit : 558 millions vers Kucoin, 1,08 milliard vers Binance et 545 millions vers Huobi.

Do Kwon retrait 2 milliards

La communauté demande des explications à Do Kwon

Si ces accusations sont avérées, Do Kwon risquerait de perdre le peu de confiance que sa communauté lui accorde. En effet, de telles manigances soulèvent de fortes contradictions avec l’idéologie qu’il partageait sur les réseaux depuis des mois. Ainsi, selon lui, les monnaies traditionnelles, dites fiat, étaient vouées à s’effondrer.

Surtout, le protocole de l’UST aurait été fragilisé par les retraits effectués par Do Kwon. La grande interrogation est la suivante : est-ce que le peg de l’UST aurait pu être maintenu si cette liquidité n’avait pas été retirée du protocole ?

Pour répondre à ces questions, FatMan demande à Do Kwon et aux équipes de Terra de clarifier l’objectif de ces transactions, de publier un PDF détaillant les fonds détenus par LFG et, enfin, de publier les preuves de la stratégie de défense mise en œuvre pour défendre le depeg de l’UST.

Do Kwon nie les accusations sur Twitter

Les allégations étaient trop importantes pour que Do Kwon reste silencieux. Dans une série de tweets, il a tenu à nier catégoriquement les accusations.

Pour justifier sa position, il explique que, ces deux dernières années, ses revenus étaient tirés d’un salaire en espèce provenant de la fondation Terra. Il rajoute qu’il différait la récupération des jetons réservés au créateur de la blockchain pour éviter de donner l’impression qu’il en possédait trop.

Il considère que de telles accusations ont pour conséquence d’accentuer la douleur de ceux qui ont perdu beaucoup dans le crash de l’écosystème.

En attendant les résultats des diverses enquêtes menées par les autorités compétentes, la communauté ne peut que se reposer sur les paroles des deux parties. Néanmoins, il est toujours utile de prendre du recul, et de faire preuve de mesure, lorsque de telles accusations sont proférées.

Articles qui pourraient vous intéresser