Deutsche Telekom va proposer un service de staking Ethereum (ETH)

Deutsche Telekom, en collaboration avec la plateforme de staking Ethereum StakeWise, se dote de sa propre pool de staking.
Deutsche Telekom staking ethereum
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Dernière modification effectuée le 01.12.2022 20:33

Le géant allemand des télécommunications, Deutsche Telekom décide de se doter d’une infrastructure de liquid staking sur Ethereum (ETH). La plateforme sera assurée par sa filiale T-Systems Multimedia Solutions (MMS), qui opère déjà pour Celo, Polkadot (DOT) ou encore pour Chainlink (LINK).

Deutsche Telekom se rapproche de la blockchain Ethereum

Deutsche-Telekom-Ethereum

Le géant des télécommunications allemandes et européennes s’implante de plus ne plus dans les cryptomonnaies. Après son partenariat avec Chainlink ou Celo pour l’exploitation des nœuds, Deutsche Telekom annonce le 29 septembre 2022 sa collaboration avec la plateforme de staking Ethereum StakeWise afin de se doter de sa propre pool.

Grâce à ce travail en synergie, ses clients peuvent librement participer à une activité de liquid staking sans payer l’énorme somme nécessaire pour faire tourner un nœud. Un coût qui s’élève à 32 ETH, soit plus de 42 000 dollars au cours actuel.

Le liquid staking est un processus qui consiste à céder ses cryptomonnaies à un tiers. A ce titre, ce dernier joue le rôle de validateur. Mais en contrepartie, le délégateur gagne un token dont il peut se servir dans l’écosystème de la finance décentralisée (DeFi).

Le Merge, l’acte qui accélère le partenariat entre Deutsche Telekom et Ethereum

Jusqu’à présent, la participation de Deutsche Telekom à des réseaux de blockchains se basait sur le consensus de preuve d’enjeu (PoS). Ethereum n’en faisait donc pas partie.

Le mode de fonctionnement de la cryptomonnaie de Vitalik Buterin se reposait sur la preuve de travail (PoW), encore appelé minage. Une méthode qui nécessite une grande consommation énergétique.

Il a fallu donc la mise à jour The Merge, le 15 septembre 2022 afin de voir Ethereum intégrer le consensus de preuve d’enjeu (PoS). En réalité, selon le communiqué de presse, l’adoption de la preuve d’enjeu est la principale condition exigée par Deutsche Telekom avant cette collaboration. 

« Ethereum s’appuie depuis peu sur la méthode de preuve d’enjeu pour le consensus, ce qui, en plus de poser les bases de futures améliorations pour son évolutivité, réduit considérablement les besoins énergétiques de la blockchain. T-Systems MMS maintient des réseaux blockchain durables et soutient donc la transition vers la PoS en exploitant des nœuds de validation. »

Avec cette nouvelle méthode de fonctionnement, Ethereum réduit de 99,5 % sa consommation d’énergie.

Une infrastructure qui sera réalisée par la filiale T-Systems Multimedia Solutions (MMS) et StakeWise

Deutsche Telekom participera au staking sur Ethereum par le biais de sa filiale T-Systems MMS. Cette dernière, en partenariat avec l’application PoS décentralisée StakeWise, livrera une infrastructure à la blockchain sous forme des nœuds de validation.

Dans ce processus, StakeWise simplifiera le staking d’ETH en permettant aux particuliers et aux organisations de céder leurs actifs quand ils le souhaitent. Comme l’explique Dirk Röder, responsable du centre de solutions Blockchain chez T-Systems MMS, les clients peuvent aussi utiliser les ethers mis en jeu pour engranger des revenus.

« Notre partenaire StakeWise collecte les ethers auprès de nombreux propriétaires différents et les fusionne dans des nœuds de validation. Ces nœuds de validation sont fournis et exploités en tant qu’infrastructure par T-Systems MMS. Les ethers mis en jeu restent à la disposition de leur propriétaire dans cette formule, liquide, et peuvent être utilisés dans d’autres applications de finance décentralisée (DeFi). »

Articles qui pourraient vous intéresser