Découvrez l'univers crypto en profondeur

Crypto : JPMorgan souhaite construire la DeFi institutionnelle

JPMorgan dévoile que plusieurs milliards d’actifs (traditionnels) tokenisés pourraient bientôt servir à garantir les prêts et emprunts sur la DeFi. Selon le banquier d’affaires, l’ajout de ces actifs permettra de passer à une autre échelle, avec des montants beaucoup plus importants.
jpmorgan defi crypto

JPMorgan, la plus grande banque d’affaires de Wall Street, a communiqué ce jour au sujet de la DeFi institutionnelle. De plus le gestionnaire a récemment annoncé l’intégration de BNP Paribas au sein de la blockchain qu’il développe.

L’idée est simple : JPMorgane cherche à tirer parti du potentiel de rendement de certains actifs financiers traditionnels. Le responsable d’Onyx Digital Assets (une filiale de JPM), Tyrone Lobban, a partiellement dévoilé les vues de la banque sur le marché de la DeFi tout en soulignant la quantité considérable d’actifs tokenisés qui attendent dans les coulisses.

Cette quantité d’actifs pourrait permettre le passage vers la DeFi dite institutionnelle. Pour cela, des montants de garantie colossaux sont requis. Les actifs traditionnels constituent une réserve par excellence pour permettre ce passage à l’échelle.

JPMorgan, vers une DeFi institutionnelle ?

jpmorgan defi crypto

Tyrone Lobban, le responsable de la branche crypto-actifs chez le banquier d’affaires, lors du Consensus 2022 au Texas :

“Au fil du temps, nous pensons que la tokenisation, des bons du Trésor américain ou des parts de fonds du marché monétaire par exemple, pourrait servir comme garantie dans les pools DeFi (…). L’objectif global est d’amener ces milliards de dollars d’actifs dans le DeFi, de sorte que nous puissions utiliser ces mécanismes de prêts et d’emprunts, mais à l’échelle des institutionnels“.

Tyrone Lobban

Toutefois, qui dit changement d’échelle, dit certainement nouvelles obligations. La DeFi institutionnelle risque d’amener avec elle de nouveaux standards en termes de KYC (know-your-customer). Certaine pools seraient déjà concernées telles que Aave Arc ou le projet impliquant Siam Commercial Bank (SCB). En d’autres termes, un trader de JPMorgan devra prouver qu’il a les droits et autorisations nécessaires pour négocier au nom de la banque de Wall Street.

Ensuite, il faut souligner la présence d’un projet pilote (“Project Guardian”) mené par l’Autorité monétaire de Singapour (MAS) où JPMorgan joue un rôle clé aux côtés de DBS Bank et Marketnode. Globalement, cette initiative a pour but de tester la DeFi institutionnelle de demain au moyen de pools réservées aux institutionnels composées d’obligations et de dépôts tokénisés.

Articles qui pourraient vous intéresser
Total
0
Share