Découvrez l'univers crypto en profondeur

Crypto : BNP Paribas intègre la blockchain de JP Morgan

La banque française BNP Paribas vient de rejoindre la blockchain développée par la banque américaine JP Morgan pour les prêts à court terme.
BNP Paribas blockchain JP Morgan

Dernière modification effectuée le 04.08.2022 20:26

La frénésie autour de l’adoption de la blockchain et des crypto monnaies par les institutions se poursuit. Le secteur bancaire ne fait évidemment pas exception. La banque française, BNP Paribas, vient d’annoncer sa collaboration avec la banque américaine, JP Morgan, afin d’intégrer la blockchain développée par cette dernière en décembre 2020.

En effet, JP Morgan a développé un réseau basé sur la blockchain permettant l’échange de valeur pour différents types d’actifs numériques au travers de prêt d’actifs à court terme. Cette infrastructure a généré plus de 300 milliards de transactions depuis son lancement. Portant le nom d’Onyx Digital Assets, elle offre, par exemple, la possibilité aux banques de prêter des obligations d’État pendant quelques heures en tant que garantie, sans que les obligations quittent leur bilan.

Cette possibilité est importante notamment depuis la crise de 2007. En effet, les banques doivent détenir de grandes quantités d’actifs liquides pour s’assurer de leur stabilité financière. Dans ces actifs, les bons du trésor américain sont notamment plébiscités pour leur apparente sécurité.

Grâce au réseau mis en œuvre par JP Morgan, les banques peuvent convertir ces actifs en jetons pour les transformer en garantie pendant une courte durée. Ce jeton représente une version numérique d’une obligation que les emprunteurs peuvent ensuite échanger contre des espèces. Cette technique permet à une banque d’avoir une activité sur le marché sans pour autant réduire sa réserve de sécurité qui est, elle, vérifiée chaque jour.

Toute la transaction est gérée par un smart contract dans lequel la durée du prêt et le délai de règlement sont indiqués. Ce smart contract permet de garantir que l’argent utilisé est réellement sur le compte de l’emprunteur et de s’assurer de la libération de la garantie à la fin du prêt.

BNP Paribas s’associe à JP Morgan pour développer son intérêt pour la blockchain

L’association entre les deux banques doit permettre à la banque française d’utiliser la blockchain et les crypto monnaies dans l’un des réseaux les plus influents du système financier mondial. En effet, cette blockchain est déjà utilisée par des investisseurs pour emprunter des actifs de haute qualité, mais également par des banques centrales pour mener leur politique monétaire.

Joe Bonnaud, directeur des opérations et responsable de l’ingénierie chez BNP Paribas, évoque deux principaux cas d’utilisation de ce réseau pour la banque. Premièrement, le financement de titres devrait prendre une place importante dans ce système. Ensuite, BNP souhaite utiliser ce réseau pour utiliser les pensions de titres inter journalières.

Il déclare d’ailleurs « qu’il ne s’agit pas seulement d’un souhait d’effectuer un proof of concept, en effet, nous considérons que cela fait partie de nos efforts pour utiliser la technologie blockchain pour l’ensemble du cycle de vie des opérations et des transactions, à mesure que le marché évolue ».

Les banques et institutions financières fortement attirées par la blockchain et les crypto monnaies

Force est de reconnaître que le réseau proposé par JP Morgan attire de plus en plus d’acteurs de la finance. En effet, des banques et des clients européens, britanniques et asiatiques rejoignent Onyx Digital Assets depuis quelque temps.

JP Morgan est certainement l’une des banques les plus en avance dans son domaine par rapport à l’utilisation de la blockchain et des crypto monnaies. En effet, JP Morgan offre déjà un service de carte bancaire permettant l’échange de crypto monnaies et s’est lancée, depuis mi-février, dans l’écosystème des NFT et du metavers.

Ce n’est donc pas étonnant que le responsable d’Onyx Digital Assets, Tyrone Lobban, ait expliqué l’intention de JP Morgan d’étudier la possibilité d’utiliser son infrastructure de paiement blockchain comme passerelle vers la DeFI pour les investisseurs institutionnels.

Articles qui pourraient vous intéresser