Actualités crypto de la semaine du 18 juillet 2022 : Coin Hebdo #57

Coin Hebdo #57 : toute l’actu crypto, NFT, Web 3 de cette semaine.
coin hebdo 57, news crypto monnaie de la semaine

Dernière modification effectuée le 12.09.2022 19:00

Coin Hebdo, retour sur l’actualité crypto, NFT, Metaverse & Web 3 de cette semaine. Au programme : Tesla vend ses BTC, un employé de Coinbase accusé de délit d’initié, 3AC s’explique, Curve prépare un stablecoin.

Tesla vend 75% de ses BTC

Tesla a vendu environ 75% de ses bitcoins au deuxième trimestre dans le cadre de conversions qui ont ajouté $936 millions de dollars à son bilan, a indiqué l’entreprise, mais pourrait chercher à racheter davantage de cet actif. 

Nous sommes certainement ouverts à l’augmentation de nos avoirs en bitcoins à l’avenir, donc cela ne doit pas être pris comme un verdict sur le bitcoin“, a déclaré Elon Musk lors de la conférence téléphonique sur les résultats de la société mercredi. “C’est juste que nous étions préoccupés par la liquidité globale de l’entreprise, compte tenu des fermetures de Covid en Chine.

Le PDG a souligné que Tesla n’a vendu aucun de ses dogecoins.

Bien que Tesla ait converti la majorité de ses avoirs en bitcoins en fiat pour un gain réalisé, selon le directeur financier Zachary Kirkhorn, les charges de dépréciation sur le reste de ses avoirs ont entraîné un coût net de $106 millions de dollars.

Tesla a déclaré avoir acheté pour $1,5 milliard de dollars de bitcoins en février 2021, l’entreprise ayant indiqué qu’elle commencerait à accepter cet actif comme moyen de paiement. Le cours du bitcoin a atteint environ $44 000 dollars après cette annonce. 

Au total, Tesla détenait $218 millions de dollars d’actifs numériques dans son bilan au 30 juin, contre $1,26 milliard de dollars à la fin du mois de mars. 

Lorsqu’on lui a demandé comment l’entreprise voyait le bitcoin à long terme, Musk a qualifié la crypto “d’utilité secondaire“. 

La crypto-monnaie n’est pas quelque chose à laquelle nous pensons beaucoup”, a ajouté Musk. “Nous pensons beaucoup à la mise à l’échelle de la production et à l’accélération de l’avènement de l’énergie durable.

En savoir plus : Tesla a vendu 75 % de ses BTC, soit près d’$1 milliard

tesla crypto bitcoin

Un ancien cadre de Coinbase arrêté pour délit d’initié

Un ancien chef de produit de Coinbase, Ishan Wahi, a été arrêté jeudi pour fraude électronique dans le cadre d’un délit d’initié, selon un communiqué du ministère de la Justice (DOJ).

M. Wahi, qui travaillait au sein de l’équipe chargée de la cotation des actifs, a informé à plusieurs reprises son frère Nikhil Wahi et son ami Sameer Ramani – qui font également l’objet des mêmes accusations – des nouvelles monnaies qui devaient être cotées sur Coinbase, selon le communiqué.

Les deux hommes ont profité d’au moins $1,5 million de dollars en transactions illégales à partir de 25 actifs cryptographiques différents et d’au moins 14 cotations publiques distinctes sur Coinbase, dans ce que le procureur américain Damian Williams a décrit comme “la toute première affaire de délit d’initié impliquant des marchés de crypto-monnaies.

Notre message avec ces accusations est clair : “la fraude est la fraude”, qu’elle se produise sur la blockchain ou à Wall Street“, a déclaré Williams.

La déclaration fait état d’un tweet de l’investisseur et commentateur de crypto-monnaies Cobie faisant référence à “une adresse ETH qui a acheté des centaines de milliers de dollars de tokens présentés en exclusivité dans le post de Coinbase Asset Listing environ 24 heures avant sa publication.

Ce tweet décrivait apparemment l’activité de Ramani, a déclaré le DOJ, ajoutant également que lui et Wahi “ont fait en sorte que de multiples portefeuilles blockchain Ethereum anonymes achètent de grandes quantités d’au moins six des crypto-actifs” inclus dans cette liste.

Après avoir été convoqué à une réunion en personne concernant une enquête interne de Coinbase, Ishan Wahi a tenté de prendre l’avion pour l’Inde le 15 mai, mais a été arrêté à l’aéroport par les forces de l’ordre.

Le développeur de Minecraft, Mojang restreint l’utilisation des NFT

Les intégrations de jetons non fongibles (NFT) ne sont “généralement pas quelque chose que nous soutenons ou autorisons“, a déclaré mercredi le développeur de Minecraft Mojang Studios. 

Ces commentaires ont été formulés dans un article de blog publié sur le site officiel de Minecraft et précèdent une mise à jour prévue des directives de la communauté Minecraft. Mojang a déclaré qu’il était opposé aux NFT au motif que leur utilisation créerait une culture d’accès inégal dans Minecraft.

Dans nos directives d’utilisation de Minecraft, nous indiquons comment un propriétaire de serveur peut facturer l’accès, et que tous les joueurs doivent avoir accès aux mêmes fonctionnalités. Nous avons établi ces règles pour nous assurer que Minecraft reste une communauté où tout le monde à accès au même contenu. Les NFT, cependant, peuvent créer des modèles de rareté et d’exclusion qui entrent en conflit avec nos directives et l’esprit de Minecraft“, a déclaré la société.

La société poursuit :

Pour garantir aux joueurs de Minecraft une expérience sûre et inclusive, les technologies blockchain ne sont pas autorisées à être intégrées à l’intérieur de nos applications client et serveur, et le contenu du jeu Minecraft, tel que les mondes, les skins, les éléments de persona ou autres mods, ne peut pas être utilisé par la technologie blockchain pour créer un actif numérique rare.

En savoir plus : Minecraft interdit l’utilisation de NFT dans son écosystème

minecraft nft

SBF affirme qu’il peut déployer des “centaines de millions” pour soutenir l’écosystème

Dans une interview accordée à CNBC aujourd’hui, le PDG de FTX, Sam Bankman-Fried, a déclaré qu’il serait prêt à dépenser “des centaines de millions au-delà de ce que nous avons jusqu’à présent et dans certains cas plus que cela” pour soutenir les entreprises touchées par le récent effondrement du marché de la crypto-monnaie.

Cette interview intervient quelques jours après que Bloomberg ait rapporté que FTX et FTX US sont en pourparlers pour lever de nouveaux fonds, après une frénésie de dépenses qui a vu la société déployer près d’un milliard de dollars sur deux semaines en juin.

Au cours de cette période, Bankman-Fried a acheté la plateforme de négociation canadienne Bitvo et la chambre de compensation Embed, et a également conclu des accords pour fournir des lignes de crédit renouvelables aux entreprises de crypto en difficulté tel que BlockFi et Voyager. 

Bien que SBF ait déclaré que le montant que la société déploiera est “illimité“, il a noté qu'”il y a une limite au raisonnable“. 

FTX FTX US SBF

Les fondateurs de 3AC s’expliquent

Three Arrows Capital s’était positionné pour un marché qui “n’a pas eu lieu” et “toute la situation est regrettable“, ont déclaré les cofondateurs Zhu Su et Kyle Davies à Bloomberg dans une interview publiée vendredi – tout en expliquant qu’ils sont en route pour Dubaï. 

Toute la situation est regrettable“, a déclaré Davies à Bloomberg. “De nombreuses personnes ont perdu beaucoup d’argent“. Zhu a ajouté : “Nous nous sommes positionnés pour un type de marché qui n’a finalement pas eu lieu.” 

3AC avait été fondé pour gérer des milliards de dollars en tant que l’un des fonds spéculatifs les plus en vue dans l’écosystème crypto, avant d’imploser après l’effondrement en mai de l’écosystème Terra et de son jeton Luna. Le fonds a déposé son bilan au début du mois de juillet. Les documents judiciaires publiés lundi par les liquidateurs de 3AC, montrent que 3AC devait $3,5 milliards de dollars à 27 sociétés de crypto. 

Les fondateurs ont expliqué dans l’interview comment leur positionnements sur Luna, le Grayscale Bitcoin Trust et l’éther jalonné ont tous tourné au vinaigre. “Ce que nous n’avons pas compris, c’est que luna était capable de tomber à zéro en quelques jours“, a déclaré Zhu. 

Les deux hommes ont refusé de donner leur localisation, mais ont déclaré être en route pour Dubaï, d’où ils espèrent gérer la liquidation de 3AC.

En savoir plus : Les fondateurs de 3AC sortent du silence

3AC fondateurs

Curve finance prépare un stablecoin

Curve Finance pourrait être le dernier projet DeFi à se joindre à la course à la création d’un stablecoin décentralisé, selon certaines informations.

SCB 10X – une société d’investissement basée en Thaïlande et les organisateurs d’un événement appelé Redefine Tomorrow 2022 – a tweeté aujourd’hui que le fondateur de Curve Finance, Michael Egorov, a discuté de la possibilité d’un stablecoin à venir lors de l’événement. 

Lorsqu’on lui a demandé, lors d’une discussion, si Curve avait des projets de création d’une monnaie stable, Egorov a répondu : “Over-collat. C’est tout ce que je peux dire pour le moment“, selon les organisateurs de l’événement.

Ici, “over-collat” est l’abréviation de over-collateralized, un type de stablecoin qui est soutenu par une garantie excédentaire, généralement sous la forme d’autres crypto-actif détenu dans une réserve. Il s’agit du même design que celui utilisé par Dai, le stablecoin décentralisé le plus populaire de l’écosystème Ethereum.

Curve est actuellement le quatrième plus grand protocole décentralisé, avec plus de $5,9 milliards de dollars bloqués sur sa plateforme à travers ses marchés sur dix blockchains.

Cette nouvelle fait suite à l’annonce d’Aave le 7 juillet, qui a annoncé son intention de lancer son propre stablecoin appelé GHO. 

En savoir plus : Curve Finance développe un stablecoin

curve stablecoin

L’actu en bref

  • La difficulté du réseau Bitcoin chute de 5%, la plus forte baisse depuis des mois.
  • Les institutions prennent une “position long” (paris à la hausse) sur l’éther alors que la “fusion” d’Ethereum approche, selon Cumberland.
  • Will Ruben, ancien directeur (Product Management) de Coinbase et d’Instagram, rejoint Uniswap en tant que vice-président.
  • La solution de mise à l’échelle d’Ethereum zkSync annonce le lancement du mainnet dans 100 jours environs.
0
0
0
Share 0
Tweet 0
Share 0
Share
Tweet
Share
Share
Share
Share
Articles qui pourraient vous intéresser