Bitcoin au Salvador : Airdrop massif au peuple et membre du congrès récalcitrant

Nous vous en parlions au début du mois de juin, le président du Salvador, Nayib Bukele, souhaite faire de Bitcoin une monnaie légale dans le pays d’Amérique centrale. Ainsi, le pays se retrouverait avec deux monnaies légales, une fiduciaire, le dollar américain et une crypto monnaie, le Bitcoin. En seulement quelques semaines, le projet a été accepté par l’Assemblée législative et la création du système nécessaire est en marche. Une première au monde et pour l’ensemble de l’écosystème crypto. 

Un député contre Bitcoin en tant que monnaie légale

Il fallait s’y attendre, tout le monde ne voit pas d’un si bon œil l’ajout du Bitcoin en tant que monnaie légale au Salvador. Ainsi, d’après les informations rapportées par le journal salvadorien El Mundo en début de semaine, le député Jaime Guevara, du Front de libération nationale Farabundo Martí (FMLN), souhaite rendre anticonstitutionnelle la loi récemment adoptée. 

“Je dépose un recours constitutionnel contre le décret qui promulgue la loi Bitcoin parce qu’il s’agit d’un décret dépourvu de légalité, sans fondement, sans tenir compte de l’importance et des effets néfastes que cette loi causera à ce pays.“, a déclaré Óscar Artero, l’un des citoyens plaignants dans cette affaire.

Cette action n’aura pas manqué d’entrainer certains soupçons. En effet, l’avocat Salvador Enrique Anaya, interrogé par El Mundo, soupçonne le président et son entourage d’être indirectement à l’origine de ce recours, “afin de ne pas accepter que ce qui a été fait relève de l’improvisation et du ridicule”.

Une suspicion niée par le député Jaime Guevara, qui a affirmé représenter uniquement les intérêts de la population et souhaite que l’impact d’une telle décision sur l’économie ne soit pas pris à la légère.

Un airdrop massif de BTC

Que ces soupçons soient fondés ou non, le président Nayib Bukele continue lui de présenter son programme d’intégration du Bitcoin au système financier du pays. Lors d’une allocution donnée dans la nuit du 25 juin, ce dernier a annoncé un airdrop de 30 $ en BTC à chaque citoyen adulte du pays. Montant total de l’opération : plus de 100 millions de dollars selon les cours actuels.

L’objectif de ce airdrop est de familiariser le peuple salvadorien avec l’utilisation des cryptomonnaies comme moyen de paiement. 

Cette conférence fut également l’occasion pour le président du Salvador de présenter le wallet officiel qui sera utilisé pour réaliser des transferts et recevoir ledit airdrop.

“L’application portefeuille du gouvernement fonctionnera partout où il y a une connexion cellulaire, et vous n’aurez pas besoin d’avoir un forfait cellulaire pour l’utiliser.”, a-t-il annoncé.

Intitulé ChivoWallet, celui-ci devrait être disponible en septembre 2021 et permettra d’effectuer des transferts en bitcoins via l’utilisation d’un QR Code, comme il est coutume avec les wallets cryptomonnaies. 

Quelles répercussions sur le Bitcoin

Il va de soi, ces annonces ont entrainé de vives réactions au sein de la communauté des Bitcoiners. Il est indéniable que si le Salvador venait à adopter le Bitcoin cela aurait un impact sur le réseau et l’ensemble de l’écosystème crypto. 

D’après les estimations réalisées par l’analyste Willy Woo, si tous les Salvadoriens venaient à utiliser les 30 $ distribués par le gouvernement, cela entrainerait une hausse de 2,5% du nombre d’utilisateurs du réseau Bitcoin. 

D’autres internautes spéculent quant à eux sur une hausse du cours du BTC engendrée par l’achat de plus de 100 millions de dollars de BTC par le gouvernement salvadorien.

Pour finir, si le Salvador arrive à mettre en place une infrastructure financière intégrant le Bitcoin fonctionnelle, cela pourrait encourager d’autres pays, notamment frappés par l’hyperinflation, à suivre le pas.

Faut-il encore que les habitants du pays d’Amérique centrale adoptent la crypto monnaie fraichement rendue légale, au détriment du dollar. D’après les résultats d’un sondage mené par la Chambre de commerce et d’industrie du Salvador, 92% des citoyens interrogés souhaiteraient que l’utilisation de la crypto monnaie soit facultative. 

0
0
0
Share 0
Tweet 0
Share 0
Share
Tweet
Share
Share
Share
Share
Articles qui pourraient vous intéresser