Crypto : Bankrun en Chine, le peuple se lève contre les banques

Des manifestations contre le gouvernement sont organisées et violemment réprimées en Chine. En cause ? Des banques chinoises au bord de la faillite et accusées de corruption. Certaines gèlent les comptes de leurs clients depuis le mois avril dernier.
Chine Bankrun gel
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Dernière modification effectuée le 07.08.2022 20:23

C'est un événement rare qui s'est produit en Chine cette semaine. Alors que six banques ont gelé les comptes de leurs clients, des épargnants chinois protestent et organisent des manifestations contre le pouvoir local et plus globalement contre le gouvernement. S'il n'est pas fréquent que ce type de phénomène se produise compte tenu des pratiques du régime chinois, il semble que les protestants aient finalement obtenu gain de cause – bien que l'on dénombre quelques blessés dans leurs rangs. À la vue de ces récents événements, l'on peut se demander quel pourrait être le rapport avec les crypto monnaies ?

Comment la Chine en arrive à un bankrun ?

chine manifestation bankrun

Pour donner le contexte, la Chine traverse actuellement une période de crise. Récemment, cette crise a provoqué la faillite (ou quasi faillite) de plusieurs banques. Globalement, l'on estime que les banques concernées ont des problématiques de gestion, de liquidité mais aussi de corruption entrainant ce fameux bankrun. Parmi celles-ci, six situées dans les provinces du Henan à Zhengzhou et de l’Anhui ont gelé les comptes de leurs clients. Leur empêchant ainsi de retirer leur épargne. Dans la panique, des clients ont organisé des manifestations contre le pouvoir local et le gouvernement chinois.

En réalité pour comprendre cette affaire de Bankrun Chinois, il faut remonter au mois d'avril dernier lorsque ces mêmes banques ont gelé pour la première fois les comptes de leurs clients. À cette époque, elles affirmaient que le gel avait pour seul but de “faciliter le processus de mise à niveau des systèmes internes des institutions”. Or, l'on apprenait début juin que pas moins de 40 milliards de yuans (environ 6 milliards de dollars) étaient encore sous l'effet de la mesure, sans que les banques ne préviennent les concernés. 15 jours plus tard, le gel des comptes fait la Une d'un journal local : il accuse les banques d'avoir fait disparaître les fonds de centaines de clients chinois. Pire encore, le journal met en cause un fonctionnaire ministériel. S'il ne s'agit à ce stade que de simples allégations dépourvues de preuve, il n'en fallait pas moins pour qu'un vent de protestation souffle parmi la population chinoise. Depuis, plusieurs accusations de corruption et de vols de fonds (par les banques directement ou non) ont été relayées.

6 milliards de dollars de fonds volatilisés en Chine

Six milliards volatilises chine banques

Lors des manifestations qui se sont déroulées devant la succursale de la banque à Zhengzhou ainsi qu'à la Banque centrale de Chine la police chinoise a blessé certains individus. Il semble que ces blessures, parfois très graves, sont le résultat de la tentative de dispersion de la foule par les forces de l'ordre chinoises. Il faut dire que le mouvement a été largement suivi par la foule au point de prendre d'assauts la Banque centrale de Chine dimanche dernier.

Dans le même temps, la presse locale chinoise affirme que 6 milliards de dollars de fonds des clients ont disparu. A priori, le coupable serait déjà hors du pays. Toutefois, ces manifestations n'ont pas été totalement vaines. En effet, le régulateur chinois a annoncé que les épargnants concernés par la mesure de gel depuis avril récupéreront une partie de leur argent.

Lorsque l'on voit une telle actualité, l'on ne peut s'empêcher de penser que Bitcoin – ou toute autre crypto monnaie – permettrait, dans une certaine mesure, de limiter voire d'éviter cette crise. En effet, Bitcoin est une solution alternative aux monnaies/système traditionnels. Cette solution suppose le recours à aucun intermédiaire.

Bien sûr, cette affirmation doit être tempérée dans la mesure où de nombreux exchanges centralisés peuvent prendre des mesures similaires et geler les comptes de leurs clients sans possibilité de retirer des fonds.

Articles qui pourraient vous intéresser