Découvrez l'univers crypto en profondeur

Actualités crypto de la semaine du 24 janvier 2022 : Coin Hebdo #32

coin hebdo 32

Russie : vers un cadre réglementaire pour les cryptos ?

Récemment, la banque centrale de Russie avait demandé l’interdiction de toutes les activités touchant aux cryptomonnaies dans le pays. Visiblement, le ministère des Finances n’est pas de cet avis puisqu’il aurait présenté un cadre réglementaire dédié à cette classe d’actifs.

D’après Ivan Chebeskov (un des fonctionnaires), la Russie se tirerait une balle dans le pied à les interdire totalement au lieu de les réglementer. Elle pourrait prendre un retard considérable sur cette “technologie”. Parallèlement, Vladimir Putin a même déclaré: “Nous avons certains avantages concurrentiels ici, en particulier dans ce qu’on appelle le minage de cryptomonnaies”.

Apparemment, le cadre réglementaire invite à ce que les opérations de crypto-actifs soient réalisées par les banques traditionnelles, et ce avec une distinction entre les investisseurs qualifiés ou non. Il est également question de dispositifs pour relever les données des traders. Affaire à suivre …

Du nouveau concernant FTX et sa branche US

Une carte de débit visa

Depuis jeudi, les utilisateurs du célèbre exchange de cryptomonnaies (hors États-Unis) peuvent s’inscrire sur une liste d’attente pour recevoir une carte de débit visa FTX. Cette dernière permettra des paiements sans frais avec les actifs numériques de votre wallet.

Ainsi, les utilisateurs pourront dépenser des cryptos chez des millions de commerçants dans le monde : grâce au réseau VISA. Ces cryptos seront instantanément, échangées en monnaie fiat lors du paiement.

Selon la société de paiement Nuvei, qui est le partenaire d’FTX depuis décembre: “Les paiements crypto chez les commerçants représentent aujourd’hui un volume annuel estimé à 6 milliards de dollars, une fraction minuscule du marché mondial du commerce électronique C2B (consumer to business) de 10 000 milliards de dollars.”

FTX US lève 400 millions de dollars

Mercredi, la branche US de l’exchange de cryptomonnaie a déclaré qu’elle avait levé 400 millions de dollars. Sa valorisation est désormais estimée à 8 milliards de dollars. Parmi les participants on retrouve Temasek, Paradigm, SoftBank et Multicoin Capital notamment.

FTX US utilisera ces millions de dollars pour stimuler encore plus son adoption dans le pays et devenir “la plus grosse bourse de cryptomonnaies aux États-Unis“. Le chemin est encore long, mais la croissance de la branche arrivée sur le marché américain en 2020 est impressionnante.

Kyle Samani, associé directeur de Multicoin Capital a communiqué: “L’équipe de FTX US est en train de préparer le terrain pour devenir la plateforme de négociation dominante aux États-Unis pour tout ce qui concerne la crypto : trading spot, produits dérivés et NFTs”.

Polygon Studios recrute le directeur de YouTube Gaming

Ryan Wyatt (OpTic J pour les intimes), directeur de YouTube Gaming, va quitter son poste pour devenir le PDG de Polygon Studios, une société dédiée au développement de la sidechain Polygon. Ryan estime qu’il est temps pour lui de se lancer dans un nouveau projet.

“Dans mon rôle chez Polygon Studios, je me concentrerai sur la croissance de l’écosystème des développeurs à travers l’investissement, le marketing et le soutien aux développeurs et sur le fossé entre Web2 et Web3. Je dirigerai l’organisation Polygon Studios à travers le jeu, le divertissement, la mode, les news, le sport et plus encore.”

Ryan Wyatt est notamment connu pour avoir piloté les initiatives de YouTube vers le streaming en direct, et ce avec des accords exclusifs et très pertinents. De plus, son intérêt pour la blockchain et les NFT ne laisse planer aucun doute, il sera un atout de poids pour Polygon.

Le Salvador accumule des Bitcoins malgré la pression du FMI

La semaine passée, le pays d’Amérique centrale et son président Nayib Bukele ont profité du “dip” pour s’offrir 410 Bitcoins supplémentaires, et ce pour “seulement” 15 millions de dollars américains. On parle d’un total de plus de 1,500 unités.

Pendant ce temps-là, le FMI (fonds monétaire international) demande au Salvador de ne plus reconnaitre Bitcoin comme monnaie légale du pays. L’institution estime que l’utilisation du BTC comme monnaie entraine des risques pour la stabilité et l’intégrité financière du pays, mais également en matière de protection des consommateurs.

Le Salvador souhaiterait même proposer des obligations en Bitcoins d’une durée de 10 ans, mais certains représentants du FMI sont tout aussi perplexes quant à leur émission.

Crypto.com frappe fort avec LeBron James

Cette semaine, le quadruple champion de NBA LeBron James s’est associée à l’exchange Crypto.com. Il souhaite que les familles et les étudiants de sa fondation profitent également des opportunités du Web3.

“La Blockchain révolutionne notre économie, le sport et le divertissement, le monde de l’art et la façon dont nous interagissons les uns avec les autres (…) Je veux m’assurer que les communautés comme celle d’où je viens ne sont pas laissées de côté” a déclaré LeBron James.

La course aux partenariats continue entre les bourses de cryptomonnaies, en particulier aux États-Unis : de l’UFC en passant par les stades de Miami et de Los Angeles, mais également avec des célébrités comme Stephen Curry, Tom Brady, et maintenant LeBron James. Pas étonnant quand on sait la visibilité que de tels accords peuvent apporter à ces exchanges.

Fireblocks lève 550 millions de dollars

Fireblocks est une plateforme d’actifs numériques qui se concentre sur les institutionnels. Elle est à l’origine de plusieurs logiciels, APIs, et technologies intelligentes déjà utilisées par des centaines de clients. Pour vous faire une idée, leur portefeuille de clients est passé de 150 à plus de 800 courant 2021.

Cette semaine, un tour de table co-dirigé par Spark Capital et Capital Partners a permis à la société Fireblocks de lever 550 millions de dollars, ce qui porte leur valorisation à 8 milliards de dollars. General Atlantic, Iconiq Strategic Partners, Index Ventures et même CapitalG, le fonds d’investissement indépendant d’Alphabet, y ont participé.

“C’est une croissance assez agressive, et nous avons des clients ayant des cas d’utilisation et de domaines très différents: des institutions financières traditionnelles aux fonds spéculatifs de premier plan, en passant par les bourses, les néobanques, les sociétés de gaming, les sociétés de paiement, etc.” affirme le PDG de l’entreprise, Michael Shaulov

Sources

Articles qui pourraient vous intéresser
Participez à la première conférence de CoinAcademy le 25 juin 2022
En savoir plus
Total
0
Share