Découvrez l'univers crypto en profondeur

Request Network (REQ) – Le réseau de facturation entièrement décentralisé

request network jeton req

Présentation du protocole Request Network

Request est un protocole développé sur la blockchain Ethereum permettant l’intégration d’un système financier “coopératif mondial” où quiconque peut contrôler ses données, mais surtout créer, demander et payer des factures (paiements) de manière entièrement sécurisée et automatisée, au sein d’un écosystème décentralisé.

D’après Request Network, le système financier actuel n’est pas suffisamment robuste et optimisé pour supporter des milliards de transactions par jour (ex : SWIFT) tout en assurant à leurs clients un contrôle complet de leurs données. D’autant plus qu’avec l’ascension de l’Internet of Thing (IoT), c’est-à-dire la révolution du secteur numérique, ce processus financier actuel ne peut pas durer.

Avec Request Network, vous pouvez profiter de transactions à la fois sécurisées (pas de partage de données bancaires), d’un processus simple (un simple clic sur un bouton), mais également d’un réseau peu coûteux, car aucune entité centrale (Paypal, Amazon…) n’intervient lors de ces paiements. Le tout, en étant supporté par la Blockchain, un réseau open source, durable et immuable.

Mais ce n’est pas tout, les équipes qui travaillent sur Request Network ont lancé la plateforme “Request Finance”, qui propose aux indépendants et aux entreprises de nombreux outils financiers, dédiés à la gestion de factures, de dépenses ou encore de la comptabilité. D’autant plus que tous ces services acceptent les crypto monnaies, comme Bitcoin (BTC), Ethereum (ETH), USDT et bien d’autres.

Cet article vous est proposé en collaboration avec Request Network

Présentation de l’écosystème Request Network

Request Network a pour objectif de fonder un meilleur monde financier, plus transparent et plus sécurisé, tout en permettant aux projets d’introduire ce système de nouvelle génération au sein de leur réseau.

L’écosystème Request est composé de 3 principaux piliers qui jouent tous un rôle majeur :

  • The Core Layer ;
  • The Extensions Layer ;
  • The applications Layer.

The Core Layer (la couche centrale)

La “Core Layer” s’apparente au noyau central de l’écosystème Request. Cette couche gère le consensus (fonctionnement du réseau) sur le registre principal (Ledger). Pour cela, la couche principale est composée de nombreux smart contracts qui, à leur tour, gèrent la création de différentes entités et les demandes de paiements.

D’autant plus qu’elle dispose d’avantages primordiaux, comme :

  • L’immuabilité : Aucune entité n’est en mesure de modifier les informations contenues dans une transaction.
  • Système ouvert : Toute personne à la possibilité d’accéder aux données le concernant. 
  • L’intelligence : À la capacité de savoir précisément la date de paiement selon les règles de la facture émise par le client.

The Extensions Layer (la couche Extensions)

La couche d’extensions s’occupe des paiements bien plus complexes que ceux gérés par la couche principale (Core Layer). En effet, dans le cas où une demande de paiement est réalisée par une entreprise, des éléments supplémentaires peuvent être implémentés, comme les taxes, des délais de paiement, des conditions de paiement et bien plus encore. Ces conditions sont en réalité des “Extensions” qui peuvent être ajoutées aux demandes de paiement.

Si nous prenons l’exemple des “Factures Continues” pour un locataire d’appartement, ce dernier peut payer son loyer en 24 fois et donc éviter les grosses dépenses d’un seul coup. Ce processus n’est qu’une possibilité parmi tant d’autres.

Néanmoins, ces extensions sont “facturables” et comprennent certains coûts. En effet, ces derniers sont estimés entre 0.1 % et 0.5 % du montant total d’une facture, mais diminuent au fil du temps ce qui, d’après eux, pourrait “décourager les systèmes alternatifs”. Au niveau de la répartition, une partie de ces frais est automatiquement brûlée (burn) et l’autre est réservée aux développeurs de ces extensions, afin de les récompenser.

Enfin, cette layer (couche) est accessible à tous et quiconque a donc la possibilité de créer ses propres extensions dans un écosystème où les plus motivés sont récompensés.

The Applications Layer (la couche Applications)

La troisième et dernière couche disposée au sein du réseau Request est celle des applications. En réalité, cette layer se trouve en dehors de la blockchain et permet aux systèmes financiers (comptabilité, paiement, audit, fiscalité…) des différentes entreprises de se connecter directement à Request pour créer des demandes de paiement (ou autres), en accédant aux factures des utilisateurs. Pour supporter ces connexions externes, Request propose une interface et une API dédiées à ces requêtes.

Une chose importante, cette couche dispose d’un dispositif de sécurité nommé “Système de réputation” qui permet aux utilisateurs d’éviter les attaques de “Phishing” et même de se prémunir contre les mauvais payeurs. En effet, les acteurs considérés comme malveillants ou frauduleux voient leur “score” de réputation diminuer et sont pénalisés. En revanche, les acteurs avec une réputation élevée bénéficient de nombreux avantages, comme la réduction des coûts ou l’accès à des extensions personnalisées.

Comment fonctionne le protocole Request ?

Le protocole Request détient les tâches les plus importantes de tout l’écosystème Request Network. En effet, ce dernier gère l’ensemble des données contenues dans une transaction (demande de paiement…) et les conserve sur un grand ledger (registre de comptabilité), afin de pouvoir les récupérer de manière efficace, sécurisée et décentralisée.

L’architecture du protocole Request est constituée de 4 couches (layers), disposées de façon à rendre le réseau beaucoup plus évolutif :

  • La couche Logique : Définit la structure de données de chaque requête. En effet, cette layer s’occupe à la fois de collecter les données d’une requête (paiement…), de définir leur structure, mais également de signer les actions réalisées tout en s’assurant qu’elles soient conformes.
  • La couche de Transaction : Chiffre* les transactions à des fins de confidentialité. Pour mettre en œuvre cette confidentialité, cette Layer dispose de deux types de clés : une clé de canal unique et un ensemble de clés privées. La clé de canal utilise la technologie Advanced Encryption Standard (AES) et s’occupe de stocker (une seule fois) les données chiffrées. Quant aux clés privées, elles disposent d’une technologie de cryptographie asymétrique nommée ECIES (Elliptic Curve Integrated Encryption Scheme).

*On dit bien chiffrer des données, et non pas crypter des données

  • La couche d’Accès aux données : Après avoir récupéré les données chiffrées, cette couche organise toutes les données et traite les requêtes reçues, avant de les envoyer vers la couche de stockage.
  • La couche de stockage : Enfin, cette Layer s’occupe de stocker toutes les données venant de la couche précédente. À noter ce stockage est réalisé de manière :
  • Ouvert : tout le monde peut accéder aux données (même en étant chiffrées) ;
  • Décentralisé : aucun tiers n’est nécessaire pour faire confiance aux données ;
  • Résilient : la base de données est accessible en permanence (personne ne peut l’arrêter seul).

Cliquez ici pour en apprendre davantage sur le fonctionnement du protocole Request.

Request Finance – Les applications de Request Network

Request ne s’apparente pas seulement à un protocole sur Ethereum, mais dispose également d’une plateforme nommée “Request Finance” qui propose aux utilisateurs de nombreux produits. En effet, vous pouvez y retrouver des services financiers comme :

  • Request Invoicing (le plus populaire) : Permets aux utilisateurs et aux entreprises de créer et gérer leurs factures, le tout très simplement et rapidement. D’autant plus que de nombreuses crypto monnaies sont disponibles (en plus des devises FIAT), comme Bitcoin, Ethereum et bien plus encore.
  • Request Expenses : Permets aux employés d’envoyer à leur entreprise de manière ordonnée l’ensemble de leurs dépenses réalisées, pour ensuite être remboursé en crypto monnaie.
  • Request Payroll : Permets aux entreprises de générer des fiches de paie conformes en quelques minutes seulement.
  • Request Accounting : Ce produit vous permet de connecter un logiciel de comptabilité (Cryptio, Xero, Quickbooks…) directement au réseau Request qui, ensuite, se charge de transférer toutes vos factures en un temps record.

Pour en savoir davantage sur les outils financiers proposer Request Finance, cliquez sur lien.

Token REQ – La crypto monnaie native du réseau Request

REQ est le token natif et utilitaire du réseau Request. En effet, les utilisateurs doivent détenir cette crypto monnaie s’ils souhaitent participer au réseau ou encore créer certains types de requêtes. De plus, cette crypto monnaie est utilisée pour un grand nombre de tâches au sein du réseau, comme :

  • Staking : Comme de nombreuses crypto monnaies présentes sur le marché, vous avez la possibilité de stacker vos tokens REQ et ainsi percevoir des rendements réguliers. À ce jour, le staking est disponible sur l’exchange Bancor, mais Request est également en train de développer un système de staking, permettant aux utilisateurs de déployer des nœuds sur le réseau.
  • Remises / récompenses : Les détenteurs de REQ peuvent bénéficier de nombreuses remises sur les différents produits (applications) disponibles sur la plateforme Request Finance. Sans oublier qu’une partie des frais appliqués aux utilisateurs est reversée aux développeurs.
  • Système de Gouvernance : Le réseau Request dispose d’un système de gouvernance décentralisé, accessible aux détenteurs de jetons REQ. En effet, les propriétaires de cette crypto monnaie peuvent participer à l’évolution long terme du réseau en accédant à de nombreux votes “décisionnaires”.
  • Système Anti-Spam : Comme vous le savez, Request applique des frais lors de chaque création de factures ou de demandes de paiement. Ces frais sont en réalité nécessaires pour empêcher, ou plutôt décourager, les utilisateurs d’utiliser le réseau de manière malveillante. Par la suite, ces frais sont collectés par un smart contract déployé sur Ethereum qui s’occupe de burn les tokens périodiquement.

Comment acheter des tokens REQ ?

Lancée en octobre 2017, la crypto monnaie REQ s’échange désormais au prix des 0.40 $ et détient une capitalisation boursière d’environ 400 millions de dollars. Pour les intéressés, vous pouvez échanger cette crypto monnaie sur de nombreux exchanges, tels que Binance, Coinbase ou encore sur Crypto.com.

Conclusion – Notre avis sur le protocole Request Network

Request Network propose un système financier de toute nouvelle génération qui avantage non seulement les indépendants, mais également les entreprises (startups, grandes organisations…). En effet, le réseau Request nous offre un moyen sûr, simple et décentralisé, d’effectuer toutes sortes de transactions (demandes de paiement, payer des factures…).

D’autant plus que Request propose à ses utilisateurs un grand nombre d’outils financiers très attrayants, sur leur plateforme Request Finance. Sans oublier leur crypto monnaie native, REQ, qui joue un rôle majeur sur le développement et le fonctionnement de l’écosystème Request.

Enfin, si l’évolution du projet Request Network continue dans cette lancée, ce dernier a toutes ses chances de s’imposer sur le système financier que nous connaissons, pour proposer un monde numérique plus sûr et plus transparent où chacun a le contrôle sur ses données.

Important : Négocier des cryptomonnaies comporte un niveau de risque élevé, et peut ne pas convenir à tous. Cet article a uniquement une vocation pédagogique et ne constitue en aucune façon des recommandations ou une incitation pour négocier des instruments financiers.

Article précédent

ETH Brag - Collection NFT OpenSea - Stats & Graphiques Floor price

Article suivant

Meta Legends Xmas Party Pass - Collection NFT OpenSea - Stats & Graphiques Floor price

Articles qui pourraient vous intéresser