Découvrez l'univers crypto en profondeur

Solana : Apple et Google responsables du récent hack ?

Anatoly Yakovenko, créateur de la blockchain Solana, accuse Apple et Google d’être en partie responsables du récent hack.
Google Apple Solana

Dernière modification effectuée le 06.08.2022 10:06

Après la peur engendrée par le hack de plusieurs milliers de portefeuilles sur Solana, la recherche d’explication bat son plein. Au milieu de toute cette agitation, le créateur de Solana, Anatoly Yakovenko, s’en est pris à Google et Apple sur twitter. 

Une fois n’est pas coutume, cette attaque s’est déroulée une nouvelle fois en pleine nuit pour les Européens. Alors qu’une partie des victimes dormaient encore sereinement, des milliers de wallets se voyaient vidés de leur fonds à leur insu sans qu’une raison soit mise en évidence.

Sans surprise, la stupeur s’est rapidement transformée en interrogation et les spéculations ont commencé à enfler. Au premier abord, le Wallet Phantom, ainsi que la marketplace Magic Eden ont été accusés par la communauté. 

Néanmoins, pour l’heure, il reste délicat de trouver une raison véritable à ce hack. Lors de ses recherches, le créateur de la blockchain Solana s’est aperçu que la faille provenait certainement des appareils mobiles.

En savoir plus sur : Une faille du réseau vide des milliers de wallets ?

Le créateur de Solana accuse Apple et Google d’être à l’origine de la faille

Concrètement, au détour d’un tweet, Anatoly Yakovenko s’est attaqué aux entreprises Apple et Google en expliquant qu’à première vue le hack a été rendu possible en raison d’une faille dans la supply chain d’iOS et d’Android

À l’appui de ses conclusions, le créateur de Solana explique que plusieurs portefeuilles qui n’avaient reçu que du SOL et n’avaient effectué aucune interaction au-delà de cette action ont été touchés par l’attaque. Dès lors, la faille proviendrait des clés importées ou générées à partir d’un mobile et plus particulièrement sur les portefeuilles Slope et Phantom. 

Sans pouvoir confirmer avec certitude que cette explication est la bonne, Anatoly est allé encore plus loin dans un tweet désormais supprimé.

Ainsi, répondant à un utilisateur lui demandant comment ce problème pouvait être réglé dans le futur, il expliquait dans un langage particulièrement familier que la résolution pouvait seulement provenir de Google et de Apple et que ces derniers refusaient de le faire.

Solana Google Apple

Des propos nécessairement liés à la sortie du Solana phone 

Fin juin, Solana labs a annoncé le lancement d’un téléphone à destination de la communauté de la blockchain et des crypto monnaies qui mettrait à leur disposition un kit de logiciel open source pour que les développeurs puissent créer un écosystème propre aux attentes du web3.

À la suite de cette annonce, le PDG de Solana s’était exprimé dans un podcast en expliquant que l’objectif de ce smartphone était de résoudre les problèmes actuellement perceptibles dans les téléphones utilisant Android ou iOS. Il rajoutait que Apple et Google ne souhaitaient pas apporter des réponses et que les entreprises du domaine seraient obligées de le faire. 

Dans l’attente d’un post mortem expliquant précisément le problème survenu, les accusations de Anatoly Yakovenko font fortement écho à ses propos tenus au début de l’été par rapport aux entreprises du domaine des appareils mobiles. 

Néanmoins, de nombreuses voix s’élèvent pour expliquer que le problème pourrait également provenir de la blockchain en elle-même et qu’il est bien trop tôt pour apporter une explication définitive à ce qu’il s’est passé. 

Articles qui pourraient vous intéresser