DeFi : Un risque de crash élevé sur Celsius Network ?

L’entreprise de prêt de crypto monnaies, Celsius Network, présenterait un risque de crash élevé selon certains audits récents.
Celsius risque crash
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Dernière modification effectuée le 07.09.2023 15:59

Les protocoles DeFi représentent naturellement des risques systémiques pour l’écosystème puisqu’ils ont le potentiel de mettre en péril l’investissement de milliers d’utilisateurs. Ces derniers jours, certaines voix s’élèvent pour mettre en garde sur le risque de crash de Celsius Network. Revenons ensemble sur la situation.

Celsius Network est une des plus grandes sociétés de prêt de crypto monnaies dans le monde avec plusieurs milliards de dollars d’actifs détenus par la société. Néanmoins, elle est régulièrement pointée du doigt pour certains comportements et incohérences.

En effet, l’activité de Celsius Network repose sur plusieurs points allant du prêt à des clients institutionnels, au mining de bitcoins ou encore à la participation à divers protocoles DeFI en tant que déposant et prêteur.

Celsius Network au centre de plusieurs polémiques

D’abord, en 2021, le dépositaire Prime trust avait rompu ses liens avec Celsius en se disant préoccupé par la stratégie de « réhypothécation » déployée par l’entreprise. Cette pratique est tout simplement le fait d’utiliser, à ses propres fins, des actifs qui ont été déposés en garantie par ses clients. De fait, par exemple, la réutilisation de la garantie d’une opération de prêt pour financer d’autres prêts est une technique pouvant potentiellement entrainer des conséquences désastreuses.

Fin mai, avec la chute de l’écosystème Terra et du depeg de l’UST, ce protocole a été pointé du doigt pour son potentiel rôle dans l’une des plus grosses débâcles du monde des crypto monnaies. En effet, selon le rapport publié par Nansen, une adresse provenant de Celsius Network aurait retiré, par le biais de 15 transactions, environ 420 millions de dollars.

Récemment, certains utilisateurs du protocole se sont ouvertement plaints sur twitter que Celsius Network ait liquidé certaines de leurs positions lorsque le cours du $CEL a chuté de 60% en mai dernier. Bien que ce processus soit classique, les clients ont soulevé le manque de liquidité au sein du protocole et l’absence de volonté de l’entreprise à maintenir le prix du token pour éviter ces situations dramatiques.

Enfin, Celsius Network a été la cible des régulateurs concernant l’absence d’informations données aux clients sur la réalité de leur investissement et des risques liés à ce dernier. En septembre dernier, les autorités de réglementations du Texas et du New Jersey ont d’ailleurs engagé des actions légales contre Celsius Network en accusant l’entreprise de vendre des titres non enregistrés. Tout en contestant ces accusations, l’entreprise a déclaré vouloir limiter l’accès des investisseurs américains à son protocole.

Risque crash imminent celsius network

Un risque imminent de crash sur Celsius ?

Les craintes affichées dernièrement par la communauté s’expliquent par l’apparente fragilité de la stratégie déployée par Celsius Network à long terme. Concrètement, selon le média Dirty Bubble ayant audité plusieurs fois Celsius Network, l’entreprise détiendrait actuellement 3,8 milliards de dollars d’actifs sur plusieurs protocoles et portefeuilles DeFi tout en ayant 1,18 milliard de dollars de dettes envers Aave, Compound et Maker.

De plus, Celsius Network aurait déposé 288 465 ETH sur le contrat ETH2. Or, 22% de ce total d’Ethereum ne rapporterait aucun rendement à l’entreprise alors qu’elle paye 4% de frais sur ce dépôt. De fait, par semaine, ce dépôt coûterait 221 ETH à la société tant que The Merge d’Ethereum n’a pas eu lieu.

Enfin, le gros problème se situerait sur l’indisponibilité des Ethereum détenus par Celsius Network. En effet, seuls 27 % des ETH disponibles pour Celsius seraient liquides tandis que le reste serait inaccessible pendant au moins 1 an. À ce rythme, Celsius Network manquera d’ETH liquide d’ici 5 semaines et serait dans l’incapacité d’honorer les rachats à venir sans subir des pertes massives. Pour limiter la casse, leur seule solution serait de bloquer les rachats.

Cette insolvabilité potentielle est niée par l’entreprise, mais une grande partie de la communauté semble rejoindre cette théorie. Selon Alex Mashinsky, cofondateur de Celsius Network, l’entreprise est la cible de personnes malveillantes. Il affirme « qu’il ne s’agit pas d’une coïncidence ». D’après lui « quelqu’un souhaite faire tomber tout Celsius ».

Alors, simple FUD de la part d’une partie de la communauté ou risque avéré ? La question reste en suspens en attendant les prochaines semaines qui s’annoncent cruciales. Néanmoins, il est bon de rappeler que selon l’article 10 des conditions d’utilisations de Celsius Network, ces derniers n’ont aucune assurance contre les pertes subies par les clients. De fait, la vigilance semble être la meilleure posture à adopter aujourd’hui

Articles qui pourraient vous intéresser