Comma : la nouvelle marketplace NFT qui compte détrôner Opensea et LooksRare

comma nft

Dernière modification effectuée le 09.08.2022 00:49

Introduction et contexte

Impossible de passer à côté de l’engouement de 2021 autour des NFT. Entre le travail monumental du collectif français Obvious Art ou encore la hype des Bored Ape Yacht Club, l’industrie des NFT s’est démocratisée avec un marché dont le volume a dépassé les 25 milliards de dollars en 2021.

Étant aujourd’hui représentés par des plateformes d’échange comme OpenSea ou LooksRare, l’accès et la création d’art numérique n’ont jamais été aussi simples. Pourtant, certains problèmes persistent et avec eux la question de la rémunération ainsi que de la reconnaissance des artistes reste encore très primaire. 

Présentation du projet Comma

Pour le moment, les seuls moyens pour les artistes d’être rémunérés pour leur travail se résument à : 

  • La vente aux enchères, ou directe de leurs œuvres ; 
  • Les Royalties, appliquées à chaque changement de propriétaire (prenant la forme d’un pourcentage du prix de resell) ; 

Comma essaye ainsi de développer de nouveaux moyens de faire valoir plus justement le travail des artistes. Leur devise “Permettre à des millions d’artistes de vivre de leur art tout en les connectant à des milliards de passionnés autour du monde” résume parfaitement leurs objectifs. 

Comma

Les deux problèmes majoritaires soulevés par le projet sont :

Le fait que la rémunération des artistes, aujourd’hui, est très limitée et que les royalties ne sont que des poussières par rapport aux volumes échangés lors des reventes des œuvres.

Il est plus que courant que les “petits artistes” regorgeant de talent se voient contraints de brader leur prix afin que leur art se fasse une place sur le marché. Ils ne profitent donc que très secondairement de la hype probable et contrôlée par une “élite”, autour de leurs travaux au travers de faibles royalties.

Le deuxième problème est le système d’évaluation de l’art qui est obsolète et inadéquat. Les tierces parties fonctionnent selon un système archaïque où leurs commissions sont extrêmement élevées. De plus, le suivi des œuvres reste complexe et peu intuitif.

Dans le secteur émergeant de l’art couplé à l’écosystème blockchain, Comma tente ainsi de promouvoir un aspect beaucoup plus égalitaire et direct à l’art par un prix accessible à tous, tout en rémunérant bien mieux les artistes et ce peu importe leur renommée.

Le projet répond aussi à la deuxième problématique en utilisant la blockchain, immuable, tout en la combinant avec des outils d’analyse de données afin de permettre une traçabilité fiable et rigoureuse des travaux de tous les artistes. 

L’innovation principale : le streaming artistique

La plateforme Comma, outre l’aspect de vente/achat en peer to peer de NFT déjà présent sur les principales plateformes d’échanges, propose un renouveau innovateur : le streaming artistique.

Grâce à leur plateforme, il sera possible de “streamer” les œuvres de ses artistes préférés ou d’en découvrir des nouveaux au travers d’expositions à la manière des musées ou encore grâce à des sélections d’artistes reposant sur le même principe qu’une playlist. 

Ainsi, en laissant votre œuvre préférée affichée sur un téléviseur ou votre téléphone, vous rémunérez le travail de l’artiste par le même principe que celui de la musique sur Spotify.

Comma streaming

Pour autant, laisser “tourner” une œuvre sur votre appareil, même de façon décorative, peut vite devenir contraignant et sans grand intérêt. C’est pourquoi le projet a aussi insisté sur le développement de leur “Infinite Frame Technology” prenant la forme d’un cadre totalement transparent ayant pour but de projeter avec la meilleure qualité possible, l’œuvre choisie en tant qu’hologramme.

Construisant ainsi, le pont entre l’art numérique et l’art physique, cette innovation sera disponible sous différents formats et sera accompagnée de technologies d’eye et de light tracking afin de rendre un résultat optimal et fluide.

Croisant ainsi les avantages de plateformes comme Spotify et OpenSea, Comma a pour objectif de devenir LA plateforme de référence artistique du secteur de la blockchain.

Tokenomics Comma

Tokenomics (économie de jeton)

La rémunération des artistes se fait notamment par un abonnement des utilisateurs à la plateforme. Ils seront rémunérés grâce au token natif du projet, le ART.

Chaque mois, une partie de l’abonnement des utilisateurs est répartie équitablement (50/50) entre les détenteurs et créateurs des œuvres d’art. 

Concernant la répartition des tokens :

  • Staking & Pools : 20% (200M)
  • Company : 20% (200M)
  • Public Sale : 18% (180M)
  • Ecosystem : 15% (150M)
  • Team : 10% (100M)
  • Private Sale : 10% (100M)
  • Advisors : 5% (50M)
  • Seed round : 2% (20M)

Le Token ART sera disponible sur les blockchains Ethereum et Solana initialement, puis sur toutes les autres blockchains majeures. Le max supply est de 1 000 000 000 de tokens. Vous retrouverez plus d’informations concernant les locks-up sur leur Whitepaper.

Roadmap et dates importantes

Pour le moment, le projet regroupe 3 phases principales pour les investisseurs : les Seed et Private Rounds de fin Juin, puis le Public Round en Septembre.

Comma token

Le projet est actuellement en phase de financement et à pour objectif de sortir la plateforme au troisième trimestre 2023.

Comma : la team

La team francophone, est constituée de :

Emmanuel Namer : le CEO et fondateur qui est déjà à la tête de plusieurs entreprises a seulement 23 ans, dont certaines générant plusieurs millions d’euros de chiffres d’affaires comme Agence.com.

Aurélien Lepinoy : CEO et co-fondateur, lui aussi entrepreneur aguerri à la tête de portefeuille de plusieurs millions d’euros et de business basés en Suisse.

Advisors & Partenaires

Parmi les différents advisors, on compte notamment Sébastien Borget, le cofondateur de The Sandbox, Florian Le Goff, CEO de Synaps ainsi que Fxntion un investisseur expérimenté et reconnu.

Concernant les partenaires, le projet est déjà soutenu par de grands acteurs de l’écosystème blockchain à savoir : Synaps, Leads.fr, Devola Group ou encore Metalyde.

Conclusion

Comma promet ainsi un renouveau plus qu’incroyable pour l’écosystème et le marché de l’art numérique. En apportant une vision plus égalitaire et revalorisant pour les artistes, le projet Comma pourrait devenir le prochain pilier de l’environnement crypto en promettant un accès à moindre coût pour les particuliers. 

Liens utiles 

📄 LitePaper : https://www.comma.art/Lite-paper.pdf

🐦 Twitter : https://twitter.com/comma_art

🔗 Site Web : https://www.comma.art/

🔗Discord : discord.gg/tQZbNyRn

🔗Telegram : https://t.me/CommaArtOfficial 

0
0
0
Share 0
Tweet 0
Share 0
Share
Tweet
Share
Share
Share
Share
Articles qui pourraient vous intéresser