Crypto : Bernard Arnault investit €100 millions dans le web3

Bernard Arnault, par le biais de son fonds d’investissement Aglaé Ventures, devrait investir 100 millions d’euros dans le web3.
Bernard Arnault web3

Ces derniers mois, malgré la baisse générale des marchés financiers, de nombreux fonds d’investissement contribuent au financement des entreprises du marché des crypto monnaies. Aglaé Ventures, société de capital-risque soutenue par Bernard Arnault, devrait lancer prochainement un fonds de 100 millions d’euros dans le web3.

Ce fonds d’investissement possède une légitimité certaine dans le monde de la finance. En effet, il soutient déjà des géants du secteur numérique comme AirBnB, Netflix ou encore Slack. De plus, la présence de Bernard Arnault, actionnaire majoritaire du groupe LVMH, permet d’envisager un financement à hauteur des espérances. 

Cette décision ne serait pas étonnante puisque des VC (Venture Capital) concurrents ne cessent de lancer des initiatives similaires. Ainsi, Bloom Capital consacrait 432 millions de dollars à des entreprises dans le domaine des crypto monnaies en janvier dernier tandis que Cherry Ventures investissait 34 millions de dollars pour aider au développement du secteur.

En savoir plus sur : Starbucks va se lancer dans l’aventure web3

Bernard Arnault devrait soutenir le web3 par le biais de son fonds d’investissement Aglaé Ventures

Cette décision pourrait paraitre étonnante au vu des déclarations particulièrement sceptiques du chef d’entreprise à l’égard du web3 en début d’année. Néanmoins, il est délicat d’ignorer un domaine porteur même lorsqu’on se sent idéologiquement éloigné de ce dernier. 

En conséquence, le fonds d’investissement a pris la décision de recruter des personnes pour l’aider à comprendre ce nouveau domaine. Ainsi, Vanessa Grellet, ancienne de chez CoinFund et Consensus (société mère de MetaMask), et Jordan Lazaro Gustave, ancien directeur des opérations d’AAVE, ont rejoint l’entreprise pour prendre la main du pôle chargé des investissements en crypto monnaies. 

En mai, Vanessa Grellet expliquait « qu’Aglaé Ventures est très prospère dans le web2, mais voyant l’engouement autour du web3, ils ont voulu embaucher quelqu’un qui est spécialiste pour gérer leurs investissements dans le domaine ». 

Dès lors, Aglaé Ventures décide de joindre le geste à la parole en créant une enveloppe spécialement destinée au web3. En effet, d’après trois personnes proches du dossier, la société s’apprête à lancer un fonds d’environ 100 millions d’euros à destination des start-up de la deFI, de l’infrastructure web3, mais aussi des entreprises spécialisées dans le développement de layer 1 et 2

À noter que cet investissement représenterait la tranche haute des fonds mis à disposition par la société puisque cette dernière investit généralement entre 100 000 euros et 100 millions d’euros dans les projets qu’elle supporte. 

Vanessa Grellet Aglae Ventures web3
Vanessa Grellet

L’information n’est pas confirmée par l’entreprise

Aglaé Ventures, ainsi que Vanessa Grellet, ont refusé de commenter la rumeur lorsque les journalistes de The Block les ont contactés à ce sujet. Néanmoins, un élément factuel irait dans le sens d’une confirmation dans les semaines à venir.

En effet, la société FlowDesk a bénéficié de l’aide de Aglaé Ventures en début d’année pour pouvoir effectuer un tour de table de 30 millions de dollars. Néanmoins, dans le cadre de cet investissement, le nom de la société n’est pas apparu au moment de la finalisation des transactions. 

En attendant une officialisation prochaine, l’aide apportée à FlowDesk apparaît comme une répétition générale avant de se lancer définitivement dans le domaine du web3 pour le fonds d’investissement mené par le milliardaire français. 

Articles qui pourraient vous intéresser