Découvrez l'univers crypto en profondeur

Cours Chainlink (LINK) – Évolution prix en temps réel, analyses, graphiques et prédictions

  • Cours de la crypto monnaie Chainlink (LINK)
  • Dernier Prix : voir plus haut
  • Rank CoinMarketCap : 12*
  • Capitalisation totale : 16 260 524 264 €
  • Capitalisation diluée : 38 837 207 922 €
  • Nombre de jetons en circulation : 419 009 556*
  • Nombre maximum de jetons en circulation : 1 000 000 000 LINK
  • Prix historique le plus haut (ATH) : 52,19 €*

*Mis à jour le 11/05/2021

Le cours du Chainlink ne fait qu’augmenter depuis plusieurs semaines, effectuant de nouveaux ATH (all time high) très régulièrement. Depuis le début de cette année 2021, le LINK est hausse d’environ 350% passant de 9,10 € à 41,80 € en seulement quelques mois.

Binance – 20% de réduction

Actuellement, Binance est l’exchange N°1 sur le marché des crypto monnaies, notamment grâce à la sûreté et la fiabilité de la plateforme, mais aussi à tous les avantages qu’elle offre à ses utilisateurs. En plus du Chainlink (LINK), vous pourrez y trader plus de 300 crypto monnaies différentes.

👉 Inscrivez-vous sur Binance

FTX – 5% de réduction

Notamment réputé pour les faibles frais que la plateforme propose et pour sa facilité d’utilisation, FTX est un exchange incontournable pour les utilisateurs voulant échanger leurs crypto monnaies. À noter qu’en plus du Chainlink (LINK), plus de 200 crypto monnaies y sont disponibles.

👉 Inscrivez-vous sur FTX

Kucoin – 10% de réduction

Kucoin, autrement appelée “the people Exchange”, est une plateforme très réputée pour proposer un très grand nombre de crypto monnaies dont pour beaucoup, à faible capitalisation, mais à très fort potentiel.

👉 Inscrivez-vous sur Kucoin

Septembre 2017 : Lancement du projet

En effet, le 20 septembre 2017, l’ICO du projet Chainlink s’est terminée et a d’ailleurs récolté plus de 32 millions de dollars. À la suite de cela, le LINK a officiellement pu être lancé sur sa toute première plateforme. Seulement deux semaines après son lancement, le token a connu une hausse de plus de 300%.

Décembre 2017 : Une hausse parabolique

Juste après avoir connu une correction d’environ 70 %, en seulement 1 mois, le LINK s’est propulsé à plus de 0,71 $ en augmentant de plus de 330 %. Une hausse qui a d’ailleurs continué les semaines suivantes, propulsant le cours du Chainlink à 1,42 $, avant d’entamer une correction de 80 %.

Après avoir trouvé son bottom à 0,16 $ en juin 2018 (durant le Bear Market), le token a enfin pu se ressaisir et remonter la pente. Début 2019, le LINK connaît une forte augmentation de son prix, qui se prolongea jusqu’en juin 2019, propulsant son prix à plus de 4,53 $. En seulement 6 mois, le cours du token a augmenté d’environ 1400 %, multipliant son prix par 16.

Le “whitepaper” (livre blanc) de Chainlink 2.0 a été publié sur leur site en avril 2021, expliquant les futurs changements et fonctionnalités du projet.

Chainlink est un réseau décentralisé qui permet la numérisation d’informations venant de sources externes à la Blockchain (off-chain), pour ensuite les intégrer sur des Smart Contracts via un réseau d’oracle.

Le problème avec les Smart Contracts, c’est qu’ils ne peuvent gérer uniquement les données présentes à l’intérieur de la Blockchain (on-chain). Bien qu’ils jouent un rôle primordial au sein du réseau, cela limite grandement leur potentiel, notamment pour interagir avec les données externes à la Blockchain telles que :

  • Les données météorologiques ;
  • Le résultat d’un match sportif ;
  • Les monnaies fiduciaires.

C’est donc à ce moment-là qu’un oracle entre en jeu. Cependant, en utilisant un seul oracle centralisé, les données récupérées du monde réel peuvent être erronées (piratage, erreur…) et donc induire en erreur la Blockchain sur laquelle les données sont réceptionnées.

C’est donc à cet instant que Chainlink intervient, notamment grâce à son réseau décentralisé d’oracles, agissant comme des “passerelles” permettant d’ajouter en toute sécurité les données du monde réel (off-chain), dans un réseau Blockchain via des Smart Contracts. Cette solution élimine tous les problèmes de sécurité et fiabilité qui peuvent potentiellement survenir en utilisant qu’une seule source (oracle) centralisée.

Source : Gemini.com

Le principal objectif de Chainlink est de créer une passerelle numérique afin de connecter les données provenant du monde on-chain (sur la Blockchain) au monde off-chain (externe à la Blockchain). Chainlink est donc constitué de deux infrastructures, une on-chain et une off-chain.

Voici donc en détails comment fonctionne Chainlink et tout son écosystème :

Infrastructure on-chain

Dans un premier temps, les “oracle contract” ou contrats oracle, traitent les demandes de données des utilisateurs. Les nœuds de Chainlink examineront ensuite les demandes effectuées par les utilisateurs qui souhaitent obtenir des informations off-chain, en passant via des contrats USER-SC appelés “user contracts”.

À la suite de cela, l’oracle contract de Chainlink génère trois types de sous-contrats différents :

  • Un contrat de réputation (Reputation contract) : Il s’occupe d’examiner les antécédents d’un fournisseur d’oracle, notamment pour vérifier son authenticité et son historique, afin de garantir sa fiabilité pour ensuite transmettre la demande au “order-matching contract”.
  • Un contrat de correspondance des commandes (order-matching contract) : Ce contrat s’occupe ensuite de transmettre le contrat demandeur (user contract) à un oracle approprié en fonction du service demandé et des offres disponibles. Il se charge ensuite de collecter et sélectionner les meilleures “offres” des fournisseurs d’oracle, en se basant sur les résultats transmis par le contrat de réputation.
  • Un contrat d’agrégation (aggregating contract) : Pour finir, le contrat d’agrégation collecte toutes les réponses des fournisseurs d’oracles, analyse les données reçues, puis calcule le résultat final de la requête Chainlink. À noter que si les résultats fournis par les oracles ne sont pas identiques, ils sont alors réajustés.
Source : Whitepaper de Chainlink

Pour faire simple, le processus de la fonction on-chain se déroule en 3 étapes :

  • La sélection de l’oracle (Reputation contract) ;
  • La déclaration des données (order-matching contract) ;
  • L’agrégation des résultats (aggregating contract).

Les utilisateurs peuvent configurer ou remplacer les contrats Chainlink comme ils le souhaitent, notamment grâce à leurs fonctions modulables.

Infrastructure off-chain

La partie “off-chain” de l’infrastructure de Chainlink s’occupe des données se trouvant à l’extérieur de la Blockchain. C’est un réseau de nœuds d’oracles appelés “oracles nodes” qui est connecté au réseau Ethereum. Les fondateurs de Chainlink appuient sur le fait qu’ils ont bien l’intention de le rendre compatible avec tous les principaux réseaux de Smart contracts disponibles sur le marché.

Dans un premier temps, les nœuds Chainlink se chargent de collecter les données situées dans une source externe à la Blockchain, afin de prendre en charge la demande de données indiquée sur le “user contract”. Pour traduire cette demande, les nœuds utilisent “Chainlink Core“, un logiciel du nœud central, permettant de relier les données on-chain aux données off-chain.

Chainlink Core se charge de traduire la demande de données, en la faisant passer d’un langage de programmation on-chain à un langage off-chain, afin que les sources de données du monde réel puissent comprendre cette demande.

Source : Whitepaper de Chainlink

“Le logiciel du nœud de ChainLink est livré avec quelques sous-tâches intégrées, y compris les requêtes HTTP, l’analyse JSON et la conversion en divers formats de blockchain.”

Une fois la demande traduite par Chainlink Core, une API (interface de programme d’application) externe collecte les données de la source.

À la suite de cela, les données sont à nouveau traduites dans le langage de programmation on-chain, afin d’être compréhensible par la Blockchain. Après cela les données sont transmises au contrat d’agrégation de Chainlink, qui peut non seulement valider les données d’une seule source, mais aussi de plusieurs sources à la fois.

Les développeurs de nœuds peuvent également ajouter des logiciels appelés “external adapters”, qui permettent d’offrir des services supplémentaires off-chain à ses utilisateurs. Les adaptateurs peuvent notamment être utilisés pour faciliter et simplifier l’utilisation des programmes que possède une API complexe à plusieurs étapes.

LINK est construit sur la Blockchain Ethereum conformément à la norme ERC-20 pour les jetons. Le token détient une fonctionnalité supplémentaire ERC223 nommée “transfert et appel”, permettant aux jetons d’être traités par des contrats dans une seule transaction. Il peut être acheté et vendu contre de la monnaie fiduciaire ou d’autres devises numériques.

Le token LINK est primordial au sein de l’écosystème Chainlink, son utilité permet le bon fonctionnement du réseau. Voici les différents cas d’utilisation du Chainlink (LINK) :

  • Les opérateurs de nœuds ;

En effet, le jeton LINK est utilisé pour payer les opérateurs de nœuds Chainlink en guise de récompense pour leur travail (notamment pour la récupération de données à partir de source off-chain). Les prix sont fixés en avance par les opérateurs, notamment en fonction de la demande pour les données off-chain.

Les opérateurs de nœuds utilisent également le LINK pour participer au réseau Chainlink et à tout son écosystème. Ils doivent déposer des LINK afin de contribuer au réseau en démontrant leur engagement.

Le LINK sert également à :

  • Payer le formatage des données dans des formats lisibles par la Blockchain ;
  • Payer les calculs effectués off-chain ;
  • Utilisé en tant que garantie auprès des opérateurs.

Bien que le token soit très utile au sein du réseau Chainlink, il n’apporte pas de réels avantages pour la plupart des utilisateurs qui en détiennent, contrairement à d’autres crypto monnaies notamment comme le BNB.

Cependant, si le projet atteint ses objectifs très prometteurs, cela pourrait révolutionner l’utilisation et l’efficacité des smart contracts, ce qui influencera probablement le prix du token à la hausse.

Les portefeuilles en ligne

MEW

MyEtherWallet (MEW) est une interface gratuite en ligne qui vous permet de stocker des crypto monnaies développées sur la Blockchain Ethereum. Une plateforme en ligne très sécurisée vous permettant de gérer vos jetons ETH et ERC20 en toute simplicité.

Les portefeuilles téléchargeables

Metamask

Metamask est une excellente solution pour stocker vos crypto monnaies en ligne. Il suffit d’installer l’extension disponible sur Google Chrome, puis d’ajouter l’actif que vous souhaitez stocker.

Trust

Tout comme son concurrent Metamask, Trust est l’un des portefeuilles en ligne les plus réputés dans le monde, vous pouvez notamment y stocker du LINK en toute sécurité et très simplement.

Les hardwares wallets

Ledger

Ledger est une entreprise mondialement connue pour ses portefeuilles (hardware wallet), offrant la possibilité à ses utilisateurs de stocker leurs crypto monnaies en toute sécurité.

L’entreprise détient plusieurs types de portefeuilles (wallet) tels que les “ledger Nano S” ou encore les “Ledger Nano X”

👉 Pour profiter d’une réduction sur les wallet Ledger cliquez ici

Aucun article pour le moment.

Qu’est-ce qu’un Chainlink (LINK) ?


Chainlink est oracle qui sert de “passerelle” pour les données situées sur la Blockchain (on-chain) et les sources du monde réel, externe à la blockchain (off-chain). Il se charge ensuite d’intégrer les données off-chain sur des Smart Contracts via un réseau d’oracle.

Quel est le meilleur moyen d’acheter des LINK ?


Pour acquérir vos premiers LINK, nous vous conseillons de passer par l’exchange Binance, le leader du marché actuel, notamment réputé pour sa fiabilité et la sécurité qu’il propose à ses utilisateurs.

Comment stocker ses Chainlink (LINK) en toute sécurité ?


Vous pouvez très bien choisir de stocker vos LINK sur une plateforme en ligne sécurisée comme Binance, notamment si vous comptez les garder pour du court terme / moyen terme. Bien que les risques soient minimes, veuillez avant tout sécuriser au maximum votre compte.

Vous pouvez également stocker vos jetons sur un hardware wallet notamment comme Ledger. Bien que ça ne soit pas une solution gratuite, c’est à l’heure actuelle le moyen le plus sécurisé et fiable pour stocker vos crypto monnaies.

Quels sont les avantages du Chainlink ?


Le LINK n’apporte pas vraiment d’avantage à ses détenteurs, contrairement à certains tokens tels que le BNB ou encore le MEDIA. Cependant, le token LINK est très utile au sein du réseau Chainlink, il est notamment utilisé pour payer les opérateurs de nœuds, payer le formatage des données, payer les calculs off-chain et est utilisé en tant que garantie auprès des opérateurs.

Comment anticiper les mouvements sur le cours du Chainlink ?


C’est toujours compliqué de prédire le cours d’un token, nous ne pouvons pas exactement savoir ce qu’il va se passer. En revanche, vous pouvez vous faire une petite idée en analysant le graphique du token ou encore vous renseigner sur les “news” que le projet prévoit de sortir. Cela peut vous permettre d’avoir une petite avance sur le reste du marché.

Comment miner des LINK ?


À l’heure actuelle, nous ne connaissons aucune possibilité pour miner du LINK.

Est-il possible de farmer ou de stacker du Chainlink (LINK) ?


Oui, vous avez la possibilité de farmer du LINK sur la plateforme PancakeSwap, afin d’obtenir un certain taux d’APR indiqué sur le site.

Note : 4.4/5 avec plus de 177 votes

Découvrez les cours d’autres crypto monnaie en 2021

Article précédent

SpaceX va financer une mission lunaire avec des Dogecoin

Article suivant

Cours Ripple (XRP) - Évolution prix en temps réel, analyses, graphiques et prédictions

Articles qui pourraient vous intéresser
Total
0
Share