Découvrez l'univers crypto en profondeur

Régulation : Janet Yellen tempère le risque causé par les stablecoins

Janet Yellen, secrétaire au Trésor des États-Unis, clarifie la position du gouvernement sur les stablecoins après la chute de l’UST.
Stablecoins régulation

Après l’effondrement historique du Luna et l’incapacité de l’UST à retrouver son ancrage avec le dollar, Janet Yellen, secrétaire au Trésor des États-Unis, s’est exprimée sur le marché des stablecoins lors d’une allocution. Cette prise de parole s’est déroulée lors de l’audition de la commission des services financiers au Congrès.

Selon elle, le marché des stablecoins n’est pas encore assez important pour représenter un risque réel sur la stabilité financière du marché économique. Néanmoins, l’absence de risque systémique ne doit pas conduire à une posture attentiste de la part du gouvernement américain.

Ainsi, Janet Yellen affirme que le gouvernement américain ne relâche pas ses efforts pour comprendre le développement des stablecoins tout en analysant précisément les menaces induites par leur utilisation. Elle estime d’ailleurs « qu’ils représentent le même type de risques que nous connaissons depuis des siècles en ce qui concerne les paniques bancaires ».

Pour autant, la mise en lumière tragique des stablecoins à cause de la chute de l’écosystème Terra ne semble pas précipiter le gouvernement américain dans une course à la régulation.

Janet Yellen stablecoins

Janet Yellen souhaite avancer sereinement sur la régulation des stablecoins

Cette posture n’est pas étonnante puisqu’elle reste dans la lignée des différentes prises de position survenues ces dernières semaines. En effet, après la publication d’un décret début mars prévoyant la rédaction d’un rapport du département du trésor sur le futur de la monnaie, Janet Yellen avait déjà exprimé son idée vis-à-vis des stablecoins.

Dans un discours du 7 avril dernier, elle avait plaidé pour une meilleure réglementation afin d’offrir un cadre protecteur aux acteurs du marché. L’une des priorités étant de lutter contre la fraude, le vol ainsi que les pratiques déloyales et abusives.

Le décret ouvre la porte à l’émission d’un dollar numérique, mais Janet Yellen est consciente que ce développement devrait prendre plusieurs années. Ce n’est donc pas étonnant qu’elle ait déclaré qu’elle considérait, qu’en l’état, l’émission d’un dollar numérique (CBDC) représente des risques relativement similaires.

La position du gouvernement américain se veut donc rassurante tout en gardant une certaine fermeté à l’égard du marché des stablecoins. La difficulté de déployer une solution rapide et effective nécessite de délivrer une réponse d’apaisement. Néanmoins, ce discours ne prend en compte que le marché américain et le risque systémique du marché des stablecoins pourrait bien être réel du côté de la Corée du Sud.

Un risque systémique en Corée du Sud ?

Le risque d’un choc économique serait bien présent en Corée du Sud. Même s’il est délicat de mesurer concrètement l’impact financier de la chute de l’UST sur les finances des Coréens, certains témoignages permettent d’envisager l’ampleur du phénomène.

Dans un article provenant d’un média coréen, on apprend que la jeunesse coréenne serait particulièrement exposée à l’UST et à ses promesses de rendements exceptionnels. De nombreux investisseurs auraient perdu la totalité de leur capital. Les étudiants seraient notamment particulièrement exposés au Luna.

Enfin, le fondateur de Luna aurait été menacé à son domicile. En conséquence de cet agissement, la famille de Do Kwon demanderait une protection individuelle auprès de la Police pour le protéger.

Alors que la blockchain Terra est à l’arrêt depuis ce matin, les conséquences de sa chute ne cessent d’avoir des répercussions dans le monde entier et pourraient précipiter la régulation autour des stablecoins.

Articles qui pourraient vous intéresser
Total
0
Share