Crypto : Le CEO de Celsius contrôlait les décisions de trading

Alex Mashinsky, le CEO de Celsius, est accusé d’être intervenu dans les décisions de trading de son entreprise.
ceo celsius trading

Depuis la chute de sa société, le patron de Celsius fait face à de nombreuses accusations concernant certaines de ses décisions. Récemment, le Financial Times s’est chargé d’apporter un nouveau coup d’estocade en accusant le CEO de Celsius, Alex Mashinsky, d’être intervenu dans les décisions de trading de son entreprise alors même qu’il n’en avait pas les compétences techniques.

Cette nouvelle affaire devrait faire du bruit tant la situation est dramatique pour les clients de Celsius. Pour rappel, après l’effondrement de l’écosystème Terra en mai dernier, de nombreuses entreprises du domaine des crypto monnaies se sont retrouvées dans une situation financière délicate. Plusieurs d’entre elles, dont Celsius, ont d’ailleurs dû arrêter les retraits des clients.

Lorsque le bilan de santé économique de la société a été réalisé, les clients ont vu leur espoir de remboursement s’amenuiser puisque Celsius s’est vu dans l’obligation de se placer sous le régime de protection du chapitre 11 de la loi sur les faillites aux États-Unis conduisant à un gel presque total de l’ensemble des avoirs de l’entreprise. Désormais entre les mains de la justice, cette affaire est loin d’être terminée.

En savoir plus sur : Hodlnaut annonce son placement sous gestion judiciaire

Alex Mashinsky, CEO de Celsius, aurait ignoré l’avis de son équipe de trading pour prendre des décisions d’investissement

Bien qu’étant le CEO de Celsius au moment des faits présumés, Alex Mashinsky n’était pas censé pouvoir prendre de telles décisions de trading. En effet, un patron d’une entreprise d’investissement doit nécessairement se reposer sur l’expertise de ses équipes pour assurer la gestion financière d’une telle entité.

Or, l’intervention de Alex Mashinsky auprès de son équipe de trading n’était pas du goût de l’ancien directeur des investissements de la société Frank Van Etten qui aurait confronté son patron à ce sujet. Frank Van Etten n’obtenant pas gain de cause, ce dernier aurait quitté Celsius quelques semaines après le conflit.

ceo_celsius trading

Concrètement, le CEO de Celsius aurait pris le contrôle entier de la stratégie de trading de la société en janvier dernier. Inquiet de la future prise de parole publique de la FED et de ses répercussions sur le marché des crypto monnaies, le patron aurait pris la décision unilatérale de vendre une partie des positions de ses clients.

Loin d’écouter l’analyse des traders seniors de son entreprise qui lui demandaient de ne pas aller au bout de son idée, ce dernier s’est entêté à ordonner à son équipe de trading de vendre des centaines de millions de dollars de Bitcoin.

Malheureusement pour Alex Mashinsky, la conférence de la FED n’a pas eu l’effet escompté sur le marché et Celsius s’est vu contraint de racheter les fonds dès le lendemain à perte. Selon le rapport du FT, l’entreprise aurait perdu plus de 50 millions de dollars par le biais de son activité de trading lors du mois de janvier dernier.

Ces accusations ne manqueront pas de faire l’objet d’une enquête par les autorités puisque ces dernières portent déjà une attention particulière à Alex Mashinsky. En effet, au cours du mois de juin, ce dernier avait été accusé d’avoir tenté de fuir le pays.

Si cette accusation s’avère exacte, il est probable que les clients de Celsius cherchent à tenir responsable personnellement Alex Mashinsky pour les pertes occasionnées par l’insolvabilité de l’entreprise.

0
0
0
Share 0
Tweet 0
Share 0
Share
Tweet
Share
Share
Share
Share
Articles qui pourraient vous intéresser