DeFi : Eisenberg, le hacker de Mango Markets arrêté à Porto Rico

Avraham Eisenberg, le hacker présumé de Mango Market, vient d’être interpellé par les autorités à Porto Rico.
hacker mango markets
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

L’impunité n’existe pas pour les hacker, pirates et autres petits malins de la DeFi et le département de la justice américaine souhaite le rappeler avec force après l’arrestation d'Avi Einsenberg, celui qui revendiquait fièrement les attaques sur les liquidités de l’exchange décentralisé Mango Markets.

Alors que de nombreux projets présents sur la blockchain Solana subissent les conséquences de la faillite de FTX en novembre de plein fouet, les équipes de Mango avaient eu une expérience particulièrement désastreuse dès le début du mois d’octobre.

Dans la nuit du 12 octobre dernier, de nombreuses rumeurs avaient émergées sur les réseaux sociaux au sujet d’une activité suspicieuse en cours sur la plateforme décentralisée Mango. Ainsi, seulement quelques heures après les inquiétudes, le “hack” avait été confirmé par le biais du twitter officiel du projet.

Il y était expliqué « qu’une enquête est en cours sur un incident ayant permis à un hacker de drainer des fonds de Mango via une manipulation du prix de l’oracle ». Au final, le hack avait eu pour conséquence de voir 114 millions de dollars dérobés de la plateforme.

Aujourd’hui, après quelques semaines d’investigations, le responsable a été arrêté par les autorités sur le sol portoricain. 

En savoir plus sur : Fidelity prépare une marketplace NFT et des services dans le Metaverse

L’illusion de l’adage « Code is law » ? 

Quelques jours après le hack, le responsable avait eu l’idée de soumettre une proposition de gouvernance à la communauté dans laquelle il souhaitait l’abandon des poursuites judiciaires en l’échange du retour de 67 millions de dollars. Selon lui, ce montant suffisait à rembourser l’intégralité des utilisateurs touchés par la manipulation du marché. 

Après des débats animés, la communauté a voté pour la proposition d'Avi Eisenberg. Ce dernier pourra conserver 47 millions de dollars, mais devra injecter immédiatement 67 millions de dollars dans le protocole pour rembourser les créances irrécouvrables. Dès lors, Mango Market s’engage à ne pas le poursuivre en justice et à le laisser s’en tirer avec le pactole.

Avraham Eisenberg : l’identité du responsable révélée

Grâce au travail du journaliste, Chris Burnet, un homme a rapidement été désigné comme étant à l’origine de l’attaque : Avraham Eisenberg.

Avraham Eisenberg a confirmé ensuite sur twitter être à l’origine du “hack”. Il aurait monté une équipe chargée d’exploiter la faille présente dans le code du protocole. Selon lui, « toutes nos actions étaient des actions légales de marché ouvert, utilisant le protocole tel qu’il a été conçu, même si l’équipe de développement n’a pas pleinement anticipé toutes les conséquences de la définition de ces paramètres ».

Depuis, la grande question était surtout de savoir si l’acceptation de la proposition de gouvernance par la communauté de Mango pouvait réellement avoir un caractère juridique contraignant, mais également de savoir si l’exploitation d’une faille dans le code d’un protocole pouvait être punie.

Mango hacker

Le hacker Avraham Eisenberg arrêté par les autorités compétentes

Un premier élément de réponse semble avoir été apporté à cette interrogation puisque Avraham Eisenberg vient d’être interpellé par les autorités à Porto Rico en raison de son implication dans le hack survenu sur Mango Market.

Selon les accusations émises à son encontre, Avraham Eisenberg serait coupable de manipulation criminelle du marché. La DeFi n’est donc pas un microcosme constitué de ses propres règles juridiques. Ce n’est pas réellement une surprise, même si la décontraction du hacker pour parler de son acte pouvait laisser prétendre le contraire. 

Néanmoins, selon l’agent du FBI Brandon Racz, le hacker a souhaité échapper aux autorités le lendemain de son acte en effectuant un voyage vers Israël. Il explique que “d’après l’heure du vol, le voyage semble avoir été un effort pour éviter d’être appréhendé par les forces de l’ordre immédiatement après le stratagème de manipulation du marché”.

D’ailleurs, ce dernier est également suspecté d’être impliqué dans la manipulation du cours du CRV en novembre dernier, mais également d’être à l’origine d’une escroquerie de 14 millions de dollars sur Fortress DAO. Désormais, l’avenir d’Avraham Eisenberg semble se diriger derrière les barreaux.

Articles qui pourraient vous intéresser