Découvrez l'univers crypto en profondeur

Crypto : Roger Ver serait la cause de la crise de liquidité de CoinFLEX ?

Roger Ver, le célèbre promoteur du Bitcoin Cash, serait la fameuse “contrepartie” qui aurait provoqué la crise de liquidité de CoinFLEX.
roger ver coinflex

Dernière modification effectuée le 08.08.2022 21:22

Mark Lamb, le PDG de CoinFLEX, a annoncé sur Twitter que le célèbre “Bitcoin Jesus” et fondateur de Bitcoin.com, Roger Ver, doit plus de 47 millions de dollars (en USDC) à la plateforme d’investissement cryptographique.

Cela fait maintenant 5 jours que l’échange crypto CoinFLEX a suspendu ses retraits. Pour rappel, le prêteur crypto a justifié cette prise de décision radicale en soulignant les conditions extrêmes du marché des crypto monnaies, en plus de “l’incertitude persistante concernant une contrepartie”.

Pour remédier à cette crise de liquidité, la plateforme américaine a récemment émis un nouveau jeton, le Recovery Value USD (rvUSD), qui propose aux clients un rendement annuel (APR) de 20 %. Avec l’émission de cette crypto monnaie, CoinFLEX espère lever 47 millions de dollars avant le 30 juin, afin d’avoir suffisamment de liquidité pour rétablir ses services de retraits.

Roger Ver accusé de devoir 47 millions de dollars à l’échange CoinFLEX

Dans un récent communiqué, CoinFLEX a révélé que la fameuse “contrepartie” causant l’arrêt des retraits serait un investisseur “de grande intégrité aux moyens importants” qui aurait vu l’une de ses positions (long sur BCH) passée en négatif lors de la récente volatilité du marché.

Le prêteur crypto a expliqué avoir exceptionnellement ouvert un “compte de recours de non-liquidation” qui permit à l’emprunteur de garder sa position ouverte, à condition qu’il s’engage à “garantir personnellement tout solde négatif sur son compte CoinFLEX et à recharger régulièrement sa marge”.

Néanmoins, l’investisseur n’aurait pas réussi à répondre à un appel de marge sur sa position BCH, provoquant ainsi la fameuse crise de liquidité de CoinFLEX.

coinflex crypto

Plus récemment, nous apprenons via un tweet de Mark Lamb, le PDG de CoinFLEX, que l’investisseur et la contrepartie en question serait Roger Ver, le célèbre investisseur américain et l’un des premiers promoteurs du Bitcoin en 2011. Selon le tweet, le “Bitcoin Jesus” aurait une dette de 47 millions de dollars envers CoinFLEX, car ce dernier n’aurait pas respecté le contrat.

Nous avons un contrat écrit avec lui l’obligeant à garantir personnellement tout solde négatif sur son compte CoinFLEX et à recharger régulièrement sa marge. Il a été en défaut de cet accord et nous avons signifié un avis de défaut.

a déclaré Mark Lamb sur Twitter

Bien que cette histoire devait rester privée, Roger Ver a décidé de prendre les devants en répondant à certaines rumeurs selon lesquelles le millionnaire serait la cause de cette crise de liquidité. En plus de nier formellement ces accusations, Roger Ver a, au contraire, accusé cette “contrepartie” (sans citer le nom de CoinFLEX) de lui devoir “une somme substantielle de l’argent”.

Ces rumeurs sont fausses. Non seulement je ne dois pas de dette à cette contrepartie, mais cette contrepartie me doit une somme substantielle de l’argent, et je suis actuellement à la recherche du retour de mes fonds.

a déclaré le PDG de CoinFLEX

C’est donc la raison pour laquelle Mark Lamb a décidé de rendre cette histoire publique peu de temps après sur son compte Twitter. Ce dernier affirme que la dette “est liée à 100 %” au compte du célèbre investisseur américain. Il ajoute également avoir très régulièrement parlé à Roger Ver lors d’appels “au sujet de cette situation dans le but de la résoudre”.

Il est regrettable que Roger Ver ait besoin de recourir à de telles tactiques pour se soustraire à ses engagements et responsabilités” – Selon Mark Lamb.

Articles qui pourraient vous intéresser