JPEX accuse le régulateur et les market makers pour sa crise de liquidité

Dans un tourbillon d’allégations et de frais de retrait élevés, la bourse crypto JPEX accuse le régulateur et des market makers tiers d’intentions malveillantes.
jpex market maker regulateur
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Alors que la bourse de crypto monnaie JPEX s'enfonce dans une crise de liquidité, une narrative en développement d'accusations et de perturbations opérationnelles a vu le jour. Dans un récent billet de blog, la plateforme basée à Dubaï a rendu responsables les régulateurs et les market makers tiers pour son tourbillon actuel, identifiant leur “traitement injuste” et la presse négative comme des catalyseurs pour que les market makers “gèlent malicieusement” les fonds. La firme a affirmé que ces actions ont mis une pression considérable sur sa liquidité, augmentant les coûts opérationnels quotidiens et instiguant des défis opérationnels significatifs.

Les répercussions : des frais de retrait sans précédent et des services suspendus

En tant que répercussions de la crise exacerbée, JPEX a annoncé une hausse sévère des frais de retrait, qui ont grimpé à un montant stupéfiant de 999 USDT sur un plafond de 1000 USDT, un geste qui a déclenché une vague de plaintes de la base d'utilisateurs de la plateforme. Bien que la plateforme se soit abstenue de commenter spécifiquement sur la structure des frais élevés, elle a rassuré les utilisateurs sur un ajustement prospectif de ces frais, après les négociations avec les market makers concernés. Parallèlement, dans une tentative d'endiguer la marée, la firme a décidé de retirer toutes les opérations liées à son produit Earn, gelant ainsi toutes les nouvelles commandes et permettant aux existantes de ne fonctionner que jusqu'à la date de fin prédéterminée du produit.

En raison de la restriction de notre liquidité par des market makers tiers et pour se conformer aux lignes directrices de la politique, toutes les transactions sur notre interface de négociation Earn seront retirées de la liste le 18 septembre 2023.

JPEX

Un projecteur réglementaire sur les opérations de JPEX à Hong Kong

Ajoutant du combustible au feu, la Commission des valeurs mobilières et des futures de Hong Kong (SFC) a mis en lumière la promotion prétendument non autorisée des services de JPEX aux citoyens de Hong Kong. Une déclaration de la commission a souligné une série de “caractéristiques suspectes” concernant le modus operandi de JPEX, y compris l'offre de rendements excessivement élevés et des incohérences notables dans ses stratégies marketing. Suite à cet avertissement, une absence notable a été observée au stand JPEX lors de la conférence Token 2049 à Singapour.

Les répercussions : plaintes de la police et initiative de restructuration communautaire

À mesure que la crise s'approfondit, le South China Morning Post rapportait le 18 septembre qu'au moins 83 plaintes contre la bourse avaient été déposées auprès de la police locale à Hong Kong. En parallèle, JPEX s'oriente vers un processus de restructuration, sollicitant les avis de sa communauté d'utilisateurs à travers une organisation autonome décentralisée (DAO), un geste indiquant son intention de rebâtir la confiance et de restaurer la normalité dans ses opérations.

Articles qui pourraient vous intéresser