Bitcoin : La majorité des adresses BTC sont maintenant en perte

La chute générale des crypto a laissé plus de 50% des adresses Bitcoin (BTC) en perte. La Fed demande une réglementation des cryptomonnaies.
Bitcoin adresses perte

La chute générale du marché des crypto monnaies laisse plus de 50% des adresses Bitcoin (BTC) en perte d'après les données on chain. De l'autre côté, la Banque des Règlements internationaux (BRI) basée à Bâle, en Suisse, a publié lundi, un document de recherche qui révèle qu'environ trois quarts des nouveaux investisseurs Bitcoin ont perdu de l'argent en plaçant leurs fonds sur cet actif numérique. L'étude soulève également “des questions sur les implications d'une plus grande adoption des crypto monnaies pour l'économie et le bien-être des consommateurs“. Étudions ces 2 points.

Plus de 50% des investisseurs Bitcoin (BTC) sont en perte ?

bitcoin-adresses-perte

Il convient de rappeler que la statistique, bien que très intéressante, concerne les adresses BTC et non les investisseurs directement. Plus de 51% des adresses BTC ont acquis des bitcoins à un prix moyen supérieur au cours du marché du Bitcoin. La dernière fois que cela était vrai, Bitcoin s'échangeait pour seulement quelques milliers de dollars, après le crash provoqué en partie par le début de la crise Covid.

Le nombre d'adresses Bitcoin s'élève à 47,85 millions. Parmi celles-ci, 24,56 millions, soit 51% de la totalité des adresses BTC, sont en perte par rapport à leur prix d'achat moyen.

De l'autre coté, les études de la BRI estiment qu' «entre 73% et 81% des acheteurs de Bitcoin ont perdu de l'argent sur leurs investissements en crypto monnaies»

Analysant des données provenant de 95 pays entre 2015 et 2022, les économistes de la BRI ont mené une étude détaillée qui vise à comprendre les profils des acheteurs de crypto monnaies. L'objectif était d'analyser les implications des crypto monnaies pour le système financier, mais aussi comprendre comment mettre en place des règles de protection des consommateurs alors que les « trois-quarts» des acheteurs ont perdu de l'argent sur leurs investissements, selon leurs calculs. Le rapport note également que les investisseurs se lancent dans les crypto monnaies non pas en raison de leurs idéaux en matière de finance décentralisée (DeFi), mais plutôt en raison de la hausse des prix.

La Fed demande la même réglementation que le secteur traditionnel

La publication de cette étude intervient alors que la chute du géant des cryptomonnaies FTX montre que “le secteur doit être soumis à la même réglementation que le secteur financier traditionnel, car il comporte les mêmes risques”, d'après la vice-présidente de la banque centrale américaine (Fed), Lael Brainard.

Ces marchés «sont très concentrés, très interconnectés, et vous voyez un effet domino. Les échecs d'une plateforme ou d'une entreprise s'étendent ailleurs», a-t-elle continué lors d'une interview vidéo avec l'agence Bloomberg. Elle a plaidé que «cela renforce, je pense, ce besoin de s'assurer que la finance crypto soit inclue dans le périmètre réglementaire, car elle n'est pas différente de la finance traditionnelle dans les risques auxquels elle expose les investisseurs».

Mme Brainard a insisté qu'il doit y avoir de solides garde-fous réglementaires» et qu'il est «vraiment inquiétant de voir que les investisseurs particuliers sont réellement touchés par ces pertes». Déjà en juillet, la vice-présidente de la Réserve fédérale avait estimé que le secteur des crypto monnaies présente les mêmes risques que celui de la finance traditionnelle, et doit donc être soumis aux mêmes règles. Elle a, lundi, de nouveau mis en avant “les questions d'interdépendance, d'effet de levier, de liquidités qui sont les risques financiers traditionnels, et la protection des consommateurs, la protection de la vente au détail”.

Articles qui pourraient vous intéresser