Découvrez l'univers crypto en profondeur

Coin Hebdo #17 : Les Actualités de la semaine du 11 octobre 2021

La clientèle chinoise a de plus en plus de mal à accéder aux bourses de crypto monnaies

Binance va retirer le yuan chinois de sa plateforme d’échange entre particuliers et procéder à un “inventaire” pour s’assurer qu’aucun de ses utilisateurs ne vient de Chine continentale.

La bourse chinoise de crypto-monnaies Gate.io a publié une annonce le 13 octobre, similaire à celle de OKEx, indiquant que son site web a bloqué l’accès depuis la Chine continentale et que l’application a été supprimée de tous les magasins d’applications de la Chine continentale.

On sait également que la plateforme Huobi fait de même de son côté depuis fin septembre, les nouveaux clients Chinois ne sont plus acceptés et les clients actuels ne pourront plus utiliser la plateforme d’ici à la fin d’année, au même titre que Binance et les autres.

Pour le moment la clientèle Chinoise semble se diriger vers l’exchange FTX, mais il n’est pas improbable que cela ne dure pas, les utilisateurs vont avoir plus de difficultés à acquérir et vendre leurs crypto sur les bourses centralisées, mais cela laisse également supposer que les Chinois pourraient se rediriger davantage sur la finance décentralisée, ce qui explique également le succès récent du DEX (exchange décentralisé) DyDX et l’augmentation massive des volumes de transactions sur les différentes blockchains comme Ethereum, Solana, Avalanche, la BSC, Polygon, Fantom Cosmos Network etc.

La plateforme NFT de Coinbase arrive cette année

C’est une nouvelle qui a fait beaucoup de bruit cette semaine : l’échange de cryptomonnaies Coinbase va lancer sa propre plateforme de NFTs (tokens non-fongibles) en cette fin d’année 2021. Plus de 2.2 millions de personnes se sont déjà inscrites sur la whitelist, un afflux impressionnant qui a d’ailleurs arrêté temporairement le site.

Pour commencer, Coinbase NFT supportera les tokens ERC-721 et ERC-1155 du réseau Ethereum, mais il est prévu d’étendre la compatibilité à d’autres blockchains par la suite. La plateforme sera apparement disponible pour les clients américains avant d’être déployée à l’international.

Un nouveau concurrent de taille pour les plateformes NFT de Binance et FTX lancées plus tôt cette année, mais également pour les plus grosses places comme OpenSea.

La startup française SheeldMarket lève 10 millions de dollars

Menée par le fonds Atomico, une levée de fonds a permis à la Start-up française SheeldMarket de rassembler 10 millions de dollars. Entre autres, Alexis Bonillo cofondateur de Zenly, Pascal Gauthier cofondateur de Legder, et Semantic Ventures une société de capital-risque ont participé au tour de table.

SheeldMarket est incubé à Agoranov (Paris) et avait obtenu auprès de l’AMF le statut de Prestataire de Service sur Actifs numériques (PSAN) il y a environ un an.

La Start-up a notamment développé des algorithmes avec comme objectif d’offrir les meilleurs prix du marché à leurs clients institutionnels. Aujourd’hui, ils traitent plus de 2 millions d’ordres par mois avec une moyenne de 150,000 dollars par ordre.

La SEC approuve le premier ETF Bitcoin

Vendredi, le “Bitcoin Strategy ETF” de la société ProShares a été validé par la Securities and Exchange Commission (SEC). Ce dernier permettra une exposition aux contrats futures du Bitcoin sous le symbole “BITO”.

La date de lancement transmise par la SEC est le 18 octobre. Cela ne signifie pas que les échanges débuteront dès lundi, plutôt qu’ils seront envisageables à partir de cette date.

De par leur accessibilité et leurs faibles coûts de gestion, les ETFs sont très appréciés. Nous verrons certainement de nouveaux investisseurs faire leur apparition sur le marché des crypto-actifs. Ainsi, cette nouvelle historique va stimuler encore plus l’adoption du Bitcoin aux États-Unis et des cryptomonnaies en général.

Square envisage de développer un système de minage de Bitcoin Open source

La société de Jack Dorsey (PDG de Twitter et Square), envisagerait de concevoir un système open-source de minage de Bitcoin. L’objectif serait de rendre cette pratique accessible au plus grand nombre, et ainsi décentraliser davantage le réseau BTC.

Jack Dorsey déclare : “Square envisage de construire un système de minage Bitcoin Open source basé sur du silicium customisé pour les particuliers et les entreprises du monde entier. Plus ce sera décentralisé, plus le réseau Bitcoin sera solide.”

La société souhaite également innover au niveau des logiciels et de l’intégration du système traditionnel de minage. Le fameux PDG de twitter estime que la course à la décentralisation du réseau Bitcoin est essentielle à la sécurité des transactions. Affaire à suivre…

42.5 millions de dollars de sanction pour Tether et Bitfinex

Vendredi, les deux fondateurs du célèbre stablecoin USDT ont écopé d’une amende de 42.5 millions de dollars pour des déclarations “fausses ou trompeuses”. En effet, la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) a jugé que l’USDT n’a pas toujours été garanti, et que Bitfinex a dérogé à l’une de leurs instructions.

Pour rappel, il est préférable que les stablecoins soient soutenus par des réserves en cash ou équivalents. D’après le régulateur américain, cela n’a pas été le cas les trois quarts du temps entre 2016 et 2018 pour Tether. De plus, la société aurait mélangé les fonds de réserve avec ses propres fonds.

Concernant Bitfinex, la CFTC estime que l’entreprise “s’est livrée à des transactions illégales de marchandises sur des actifs numériques avec des américains sur la plateforme de négociation Bitfinex, et a opéré en tant que marchand de commissions à terme (FCM) sans s’enregistrer comme il se doit”.

Binance lance le plus grand fonds de croissance de l’histoire des cryptos ?

La plateforme Binance a prévue de lancer un fonds de 1 milliard de dollars pour développer les fonctionnalités de la Binance Smart Chain et stimuler l’adoption générale de la technologie blockchain.

Quatre piliers guideront le développement : Talent Development, Liquidity Incentive Program, Builder Program et Investment & Incubation Program. Avec une allocation de 100, 100, 300 et 500 millions de dollars respectivement.

“Avec des collaborations d’organisations leaders du secteur, le fonds d’investissement visera à mettre à l’échelle la technologie blockchain pour des cas d’utilisation réels et comblera le fossé entre la crypto/blockchain et les secteurs technico-financiers actuels.” communique Binance. Ainsi, la plateforme compte également travailler sur l’interopérabilité entre les infrastructures traditionnelles et celles du “Web 3.0”.

États-Unis : les nouveaux leaders du minage de Bitcoin

Suite aux mesures restrictives prises par la Chine, les États-Unis gagnent de plus en plus de parts de marché dans l’extraction de bitcoins. Selon le CBECI (Cambridge Bitcoin Electricity Consumption Index), les USA sont le plus grand territoire de minage de bitcoins avec 35.4% du hashrate mondial, devant le Kazakhstan (18%) et la Russie (11%).

Pour rappel, la Chine avait atteint plus de 75% du hashrate mondial en 2019. Depuis les interdictions, ce nombre a rapidement chuté à zéro. Le PDG de la société Bit Digital (Bryan Bullett) estime qu’ “Aucune société ne veut opérer dans une région où elle fait face à des risques existentiels.”

Aujourd’hui, les États-Unis offrent un régime réglementaire plutôt stable et transparent qui favorise l’activité de minage. En tout cas, les sociétés minières sont satisfaites et le pays continue de prendre de l’avance dans le classement.

Les déclarations de Vladimir Poutine et la Russie concernant les cryptomonnaies

Le vice-ministre des Finances et le président de Russie se sont exprimés cette semaine au sujet des crypto-actifs. Le premier a déclaré que le pays n’a pas l’intention d’interdire l’échange de cryptos sur les plateformes étrangères comme l’a fait la Chine.

Le gouvernement russe surveillerait de près le marché. Selon Poutine, ces actifs “ont le droit d’exister” et pourraient devenir un “moyen de paiement“. Néanmoins, le président estime qu’il est encore trop tôt pour utiliser les cryptomonnaies dans le commerce de ressource énergétique comme le pétrole par exemple.

De leur côté, les autorités russes envisageraient de développer une nouvelle loi limitant les investissements en cryptos des investisseurs non accrédités, tout en protégeant les particuliers.

Sources

Article précédent

Interview Solanart - Les coulisses de la marketplace NFT leader sur Solana

Article suivant

Solrise Finance, créer des fonds d'investissement facilement sur la blockchain

Articles qui pourraient vous intéresser
Total
0
Share