Les victimes de QuadrigaCX vont obtenir une réparation partielle

Plusieurs années après la faillite de l’exchange QuadrigaCX, les victimes vont obtenir un remboursement partiel de leur investissement.
QuadrigaCX
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Dernière modification effectuée le 02.10.2023 19:01

Alors que l’attention populaire se concentre sur les entreprises ayant prononcé la faillite dans le secteur des crypto monnaies depuis le début de l’année 2022, les victimes de la chute de l’exchange de crypto monnaies QuadrigaCX à l’horizon de 2019 vont pouvoir récupérer une partie de leur investissement.

La gestion des exchanges de crypto monnaies est en train de devenir un véritable fléau pour l’industrie.  En effet, la fragilité du secteur depuis la chute de l’écosystème Terra Luna continue d'inquiéter puisque Binance fait l’objet d’une grande attention de la part des régulateurs.

Néanmoins, les utilisateurs de la blockchain et des crypto monnaies n’ont malheureusement pas attendu ces évènements pour faire face à des faillites d’exchanges réputés. En tête de ligne, la chute de Mt.Gox surgit évidemment dans l’esprit de la communauté, mais la faillite de l’exchange canadien QuadrigaCX est également souvent mentionnée.

Après plusieurs années, les victimes de ce Ponzi vont enfin pouvoir revoir une partie de leur investissement. Décryptage.

En savoir plus sur : Binance cesse ses opérations au Canada en citant la régulation stricte

Qu’est-ce que l’exchange QuadrigaCX ?

L’histoire débute lorsque Gerald Cotten découvre l’existence du Bitcoin au début des années 2010. Après avoir fréquenté des communautés particulièrement férues de crypto monnaies, ce dernier prend la décision de lancer son propre exchange de crypto monnaies : QuadrigaCX.

Rapidement devenu une référence au Canada, cet exchange attire de nombreux utilisateurs ayant l’espoir de pouvoir faire fructifier leur investissement sur une plateforme créée spécifiquement pour répondre à leur besoin.

Néanmoins, pour être sûr de pouvoir regrouper un nombre de clients importants, Gerald Cotten décide de proposer une offre particulièrement alléchante. Elle reposait dans la promesse de recevoir un bonus de 10% dès lors que l’on vendait du Bitcoin à partir de la plateforme. Or, un tel rendement est rarement possible sur le long terme sans avoir recours à un système illégal : le système de Ponzi.

Grâce à l’envolée du cours du Bitcoin lors de l’année 2017, la plateforme a rapidement vu son nombre d’utilisateurs augmenter drastiquement. Pourtant, comme il est souvent le cas dans ce genre de scénario, dès lors que le bear market s’est dessiné sur le marché, les investisseurs ont souhaité récupérer leur argent en procédant à des demandes de retraits massives.

Sans surprise, l’exchange a rapidement fait face à une crise de liquidité et les retraits ne se sont jamais concrétisés. Pire, Gerald Cotten est annoncé mort par sa femme quelques semaines seulement après le début des problèmes de solvabilité de son entreprise. Le problème ? Selon sa femme, Gerald Cotten était le seul à détenir les clés permettant d’accéder aux fonds de la plateforme.

A partir de ce moment-là, une longue procédure juridique s’est mise en œuvre et c’est seulement en 2023 que les victimes de la faillite de QuadrigaCX devraient enfin revoir une partie de leur argent.

QuadrigaCX victimes

Les utilisateurs de QuadrigaCX vont récupérer 13% de leur investissement

La décision ne devrait pas réellement contenter les victimes de la faillite de QuadrigaCX. En effet, ces derniers recevront seulement une compensation financière équivalent à 13% de la créance qu’ils détiennent envers l’exchange canadien.

Selon les documents, cette répartition représentera 87% des fonds que l’administrateur de QuadrigaCX détient aujourd’hui. Il faut dire que l’exchange fait l’objet de 17,648 réclamations dont 15 d’une valeur supérieure à 1 million de dollars canadiens et 28 d’une valeur comprise en 500,000 et 999,999 dollars canadiens. Enfin, la majorité des demandes d’indemnisation concerne des valeurs inférieures à 10,000 dollars canadiens.

En revanche, la valeur de la compensation financière sera établie en fonction de la valeur du cours des crypto monnaies au 15 avril 2019. Ainsi, par exemple, pour des créances concernant Ethereum, les utilisateurs recevront seulement 299 dollars par ETH. Dès lors, c’est une situation particulièrement tragique pour les victimes puisque la valeur des crypto monnaies a globalement augmenté depuis le récent bull run.

Articles qui pourraient vous intéresser