15 étudiants victimes d’une fraude à $1,2 million, la SEC intervient

La SEC vient de publier un rapport détaillant comment Brian Sewell et Rockwell Capital Management ont orchestré une arnaque à plus de 1,2 million de dollars.
sec faux fonds speculatif crypto
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Brian Sewell accusé par la SEC pour fraude :

  • La SEC accuse Brian Sewell de fraude pour avoir incité ses étudiants à investir dans un fonds spéculatif fictif.
  • Sewell a prétendu utiliser l'intelligence artificielle pour générer des rendements, collectant 1,2 million de dollars auprès de 15 étudiants.
  • Pour régler les charges, Rockwell Capital Management et Sewell verseront respectivement 1,6 million de dollars et 223 229 dollars.

Une arnaque à plus de 1,2 million de dollars

Brian Sewell, 51 ans, a récemment été accusé par la SEC d'avoir conçu une escroquerie en incitant des étudiants à investir dans un fonds spéculatif qui n'a jamais existé.

En promettant l'utilisation de technologies avancées, telles que l'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique, pour “générer des rendements” via des stratégies de trading impliquant des crypto monnaies, Sewell a réussi à convaincre ses étudiants d'investir dans le prétendu “Rockwell Fund”, un fonds soi-disant géré par sa société “Rockwell Capital Management.

“Entre autres choses, il a faussement affirmé que ses stratégies d'investissement seraient guidées par sa propre technologie d'”intelligence artificielle” et d'”apprentissage automatique” 

a déclaré le directeur de la division de la SEC. of Enforcement

Cependant, ces technologies, tout comme le fonds lui-même, n'ont jamais existé. La SEC a révélé que Sewell avait perdu les fonds des investisseurs après que son portefeuille numérique a été piraté, soulignant les risques associés à la gestion non sécurisée des actifs numériques.

Les conséquences pour Brian Sewell

Au total, Sewell a réussi à collecter environ 1,2 million de dollars auprès de 15 étudiants par le biais de son fonds spéculatif fictif.

Face à ces actes répréhensibles, Rockwell Capital Management s'est engagée à verser 1,6 million de dollars, tandis que Sewell lui-même paiera 223 229 dollars pour clore les charges de fraude qui pèsent contre eux.

Articles qui pourraient vous intéresser